RDV de L'Erdre : Nantes, le Jazz et son passé négrier

Mis a jour : le jeudi 30 août 2018 à 12:53

Mot-clefs: / culture art immigration sans-papieres frontieres
Lieux: Nantes

Il y a 100 ans, un groupe de soldats Afro-étasuniens, les « Harlem Hellfighters », donna le 1er concert de Jazz en Europe au théâtre Graslin. Cet évènement est devenu une fierté pour la municipalité de Nantes.

Depuis 32 ans, le festival des Rendez-Vous de l’Erdre prétend mettre à l'honneur le Jazz et donne à Nantes l'image d'une ville ouverte à la « diversité culturelle », Quoi de mieux qu’une musique noire & contestataire, devenue blanche et élitiste, pour redorer le blason Nantais et rendre l'ancienne cité négrière « tendance ».

40194721_566583310442785_8789059347540869120_n-medium

40322382_566583660442750_7806662059063508992_o-medium

Cet évènement coûte au minimum 1 million d’Euros par an aux collectivités locales. Dans le même temps, 500 personnes (hommes, femmes parfois enceintes et enfants) dorment square Daviais, après avoir connu 8 expulsions manu militari en 9 mois. Cet argent pourrait être employé à l'accueil décent des exilé.e.s.

La municipalité PS instrumentalise la culture Afro-étasunienne, avec une programmation quasi uniformément blanche, tout en appliquant avec zèle la négrophobie d’État Française, dont les effets sont visibles square Daviais.

Lors de l'inauguration du festival, se tenant sur le parvis de la Cité des Congrès, le lundi 27 Août 2018, une action antiraciste a été menée afin de donner de la visibilité aux luttes des exilé-e-s et protester contre la négrophobie. Plusieurs banderoles aux slogans évocateurs ont ainsi été déroulées au-dessus de la scène :

"Du Jazz Blanc pour effacer le passé négrier ?"

"Ici, ça Jazz, à Daviais le Blues"

#NantesComplètementRaciste

Commentaire(s)

> -

Saint-Nazaire et Brest revendiquent aussi "le 1er concert de Jazz en Europe"

> Modération

Ca commence à troller, quelques commentaires cachés et commentaires passés en modération à priori.