Prise de position de la légal team sur les actions de milice à la ZAD.

Mis a jour : le vendredi 30 mars 2018 à 18:40

Mot-clefs: contrôle social aéroport notre-dame-des-landes anti-repression
Lieux: Notre-Dame-des-Landes ZAD

Publié par le groupe: GroupLegal Team Nantes/Zad

Prise de position de la légal team sur les actions de milice à la ZAD.

Mardi 20 mars dernier, 5 personnes cagoulées, armées de battes de baseball et de gazeuses ont fait une incursion dans un squat sur la ZAD. Ils ont tabassé les personnes sur place pour embarquer une personne, mains et jambes ligotées, scotch sur les yeux et la bouche. Ils mettent la personne dans un coffre de voiture et repartent aussitôt. Plus loin ils la tabassent encore et lui cassent une jambe et un bras, pour finalement l'abandonner à coté d'un hôpital psychiatrique.

Son tort, c'est d'avoir voulu mener une action contre un projet de l'état qui ne colle pas avec la stratégie dominante dans le mouvement, c'est à dire celle d'inviter la préfète, les flics et les aménageurs sur la ZAD pour négocier avec eux.

On est bien au delà de la phase d'essayer de dire gentillement à certains groupes qu'ils vont trop loin, des remises en question, etc. Pour autant on trouve ça aussi craignos qu'il n'y ait quasi pas de prises de position après cette opération dégueulasse d'aspirants flics. Pour comparaison, quand des journalistes invité.es par l'ACIPA se sont pris un peu de compost, une boulangerie s'est mise en grève, les assemblées ont du déménager, l'internet d'un lieux a été coupé, etc...

Une partie du mouvement veut essayer de gagner des points auprès de l'état en faisant le travail des flics. Des offrandes dont ils croient qu'elles vont motiver l'état à donner des cadeaux à son tour. Cette opération montre que la répression d'où qu'elle vienne, revient grosso modo à la même chose :

On cherche à punir celleux qui dérangent. On cherche à menacer celleux qui pourraient vouloir le faire. On profite de l'impunité policière en faisant partie des groupes dominants, avec le plus de moyens et la meilleure organisation. On défend les intérêts de l'état et des citoyens privilégiés avec de la violence et des rapports de force.

Un nombre important de personnes peuvent être gênantes pour le pouvoir, par contre la répression est adaptée à la classe sociale. Les personnes trop connectées, trop bien vues, on ne va pas les mettre à l'hôpital pareil, juste des coups de pression, des insultes, du mépris, ... Par contre une personne plus vulnérable, on se permet. On reproduit même l'aspect classiste de la répression d'état. En plus, on s'est permis de faire le procès de la victime le soir même dans l'assemblée du mouvement.

En déposant la personne devant un hôpital psychiatrique, on rajoute une touche de validisme. C'est bien la place pour les personnes qui dérangent. Qu'on expose une personne ainsi au risque de se faire placer en HP sous contrainte, par exemple si elle avait eu des antécédents psychiatriques, ils en ont forcément rien à foutre, voir ça les aurait arrangé.

Les forces réactionnaires dans toute leur splendeur. Ce qui est hallucinant, c'est qu'il y en a toujours qui prétendent que sur la ZAD on essaie de s'organiser sans faire recours à la police et la justice. Que ici on fait commune, que ici on est révolutionnaire.

Pour la légal team, cet acte représente ce contre quoi nous avons toujours lutté. On rappelle qu'un mouvement de lutte n'est pas à l'abri des rapports d'inégalités, les oppressions et leurs aspects mêmes les plus violents, et on vous invite à réfléchir et agir pour éviter dans d'autres luttes que certains prennent le dessus pour rétablir le pouvoir des classes dominantes, et du coup, de l'état.

- La légale team
- Copain des Bois

 

 

Commentaire(s)

> Comme dans leur monde de merde

Des personnes s'octroient le pouvoir de police et de justice sur la ZAD ......
Et des crétins font même appel à eux !
Ca s'appelle collaborer !
D'autres crétins trouvent ça bien sous prétexte que la victime était un sinistre individu.

Ce sont des méthodes de fascistes et ce n'est pas la première fois que ça se passe. Le scénario a déjà été utilisé.

Fascistes encagoulés hors de la ZAD !

Ceci étant posé, trop de comportements dominants , fascisants ,sexistes et globalement violents ont été toléré.
L'autogestion de la violences n'a pas été réalisé sur la ZAD
et a alimenté ce fascisme.

Etant donné le climat actuel ça va être difficile à réaliser

> Comprendre: une équipe mafieuse cherche à se goinfrer la terre zadiste !

Et ça il va falloir le comprendre !

Alors bien sûr qu'un bout de la poignée mafieuse qui compte opérer est infiltrée en Zad, mais ils n'en sont pas "zadistes" pour autant ! La négociation avec les institutionnels seule capable d'officialiser les choses sur place les dérange. Eux leur but est d'empêcher cela le plus longtemps possible, de gagner le plus possible de temps pour s'organiser, faire partir les zadistes, de maintenir en en rajoutant si besoin est la confusion sur place - mettre le feu en Zad si nécessaire - toutes ces choses qui leurs seront forcement profitables. Et pour y parvenir ils ne sont juste pas à une ou deux agression prêts, un ou deux bobards prêts, genre au sage qui regarde le ciel ils montrent le doigt: "C'est les (très fameux) antisexisss extremisss qui ont fait le coup !"

Va faloir se réveiller rapidement, c'est l'industrialisation agraire du bocage qui se profile !

> Position de la réu des zab du jeudi 22 mars

La réu des habitant-e-s considère que le niveau de violence des actes commis sur une personne cette semaine est inadmissible, choquant, et dépasse clairement les limites collectives de la ZAD.

Nous ne savons pas l’heure actuelle si ça vient “de l’intérieur” ou de fachos, barbouses ou autres flics. Dans tous les cas, ces personnes ne pourraient pas rester sur la ZAD impunément.

Des occupant-e-s, le 22 mars 2018.

> Hypocrisie

"Nous ne savons pas l’heure actuelle si ça vient “de l’intérieur” ou de fachos, barbouses ou autres flics."

C'est vraiment de hypocrisie, tout le monde sur la Zad connaît l'identité d'au moins une des personnes qui a participé à ça. Plusieurs personnes de CMDO en parlait même avant que agression se passe. Genre "Machin est incontrolable, si on arrive pas à le calmer, il va faire une expédition punitive dans les prochains jours"

Maintenant, chacun.e fait semblant de ne rien savoir, mais plusieurs personnes de CMDO savent exactement ce qui s'est passé et font fuiter des tas d'infos à certains moments et continuent prétendre ne rien savoir à d'autres moments.

Ca me fait gerber.

> .

Ben oui on est un tas d'hypocrites en réu du jeudi, et de toutes façons tout le monde il est méchant... écoute si t'as des infos t'as qu'à venir les dire en réu du jeudi, parce qu'apparemment on est plein à pas être au courant du nom que tout le monde connaitrait. on s'est engagé à réagir, et si une info sur une personne est sûre, on agira en conséquence, alors arrête de geindre et d'en appeler à la grande conspiration mondiale derrière ton écran et viens t'organiser !

> commentaires cachés

des commentaires ont été cachés, pas de Non Fides sur indymedia nantes.

> Précision

Non Fides a demandé, par mail, de ne plus être publié sur indymedia nantes. Les remarques sur la modération se font elles aussi par mail.