31 mars 2018 - Depuis Nantes et Notre-Dame-des-Landes - Appel à prendre la rue contre les expulsions !

Mis a jour : le lundi 2 avril 2018 à 19:33

Mot-clefs: Resistances / précarité squat logement exclusion chômage
Lieux: Nantes Notre-Dame-des-Landes

17h30 : la bac et la CDI sont devant l'HEPAD, rue sibille une grenade de désencerclement a été tirée et les keufs ont chargés. Besoin de renfort!
_______________

Manif à 14h - Commerce / croisée des trams

Dès 12h - banquet préparé par la Cagette des Terres !

Large-medium

1520364137-31mars-sansrdv2-medium

Dal44_31mars-medium
tract du DAL 44

La précarisation lente et progressive de couches de plus en plus larges de la population attaque de manière déchirante toutes les catégories les plus faibles de la société. Elle met en péril de plus en plus de familles, de personnes isolé·e·s, d'étudiant·e·s..., jusqu’à la possibilité de payer leurs loyers ou même de trouver un toit. La baisse des APL en septembre dernier atteste suffisamment de la disposition du gouvernement sur la question sociale. Partout le 31 mars va signifier, avec la fin de la trêve hivernale, des opérations policières pour priver d’habitat des précaires et mal-logé·e·s.

Dans la même « dynamique », les conditions d’accueil sur le territoire ne cessent de se durcir et le projet de loi « asile et immigration » porté par Gérard Collomb enfonce le clou. L'ouverture de bâtiments devient une nécessité vitale, en ville ou dans des universités, pour les exilé·e·s même mineur·e·s. A Nantes, sur le campus du Tertre, les menaces répétées d’expulsion proférées par la présidence ont été exécutées ce mercredi 7 mars 2018, mettant à la rue la centaine d’occupant·e·s du Château du Tertre et de la Fac de la Censive. Un nouveau bâtiment a été occupé dès le lendemain.

Enfin, après la victoire historique du mouvement anti-aéroport, le gouvernement veut contenir la propagation de la vague de luttes de territoire face aux projets destructeurs, à Bure et ailleurs. Il annonce aussi vouloir s’en prendre après le 31 mars, aux habitant-e-s de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Des dizaines de milliers de personnes ont pourtant rappelé le 10 février qu’elle feraient obstacle à toute tentative d’expulsion de celles et ceux qui ont fait de ce bocage un territoire de résistance et d’expérimentations.

Cette année toutes les tentatives d’expulsions doivent faire face à une opposition déterminée !
En ce mois de mars 2018, les luttes pour l’habitat doivent résonner au côté des luttes salariales. Nous appelons à prendre les rues, à Nantes et partout ailleurs, pour manifester en ce sens le 31 mars.

Une « assemblée du 31 mars » s’est constituée pour préparer cette manifestation. Elle rassemble des étudiant-e-s, syndicalistes, demandeur-se-s d’asile, des habitant-e-s de la ZAD, des précaires. Nous invitons à la rejoindre ainsi qu’à relayer cet appel. Les prochaines assemblées d’organisation auront lieu les mardi 13 à 19h la Dérive (1 rue du gué robert, tram 1, arrêt moutonnerie), lundi 19 et lundi 26 mars à 19h dans les locaux de solidaires à Nantes (9 rue Jeanne d’Arc, en face de Talensac).

Commentaire(s)

> Appel pour un cortège étudiant le 31 mars contre toutes les expulsions

Appel pour un cortège étudiant le 31 mars contre toutes les expulsions

Le 31 mars à Nantes, de nombreuses composantes des luttes appellent à manifester contre toutes les expulsions. Dernièrement, Nantes a en effet été particulièrement touchée par cette problématique : de la ZAD aux occupations des exilé.e.s et de leurs soutiens, les lieux de lutte et de vie sont menacés par la mairie et la préfecture à partir du 31 mars. C'est à la fois la date de la fin de la trêve hivernale, mais aussi l'ultimatum posé par le gouvernement sur l'occupation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes avant une intervention policière et celui posé par la mairie de Nantes en ce qui concerne l’EPHAD occupé par les exilé-e-s suite aux expulsions du château du Tertre et de Censive.

En tant qu’AG étudiante nantaise, nous prenons acte de cette situation et observons que notre place est avec toutes les personnes qui manifesteront ce samedi. Dans l’effervescence des prémices du mouvement étudiant qui prend de l’ampleur, les occupations se multiplient jour après jour à travers la France. À Nantes, les amphis D et E du campus Tertre sont occupés depuis une semaine. À Bordeaux, Montpellier, Toulouse, Lille, Strasbourg, Grenoble, Paris, la dynamique est la même. Ce mouvement étudiant ascendant fait peur. La répression policière et les expulsions croissent simultanément. À Strasbourg, Grenoble et Lille, la police est intervenue pour déloger violemment les étudiant-e-s grévistes et Toulouse est toujours menacée d'expulsion après la mise sous tutelle de l'Université. En parallèle, il y a quelques jours à Montpellier le doyen de la fac de droit a ouvert les portes du bâtiment occupé à une milice fasciste armée qui a tabassé les personnes présentes jusqu'au sang, tandis qu'hier encore à Lille, trois personnes ont été agressées par des fachos devant l'occupation.

Face à ces expulsions inadmissibles, nous invitons donc tou.te.s celles et ceux qui le souhaitent à se joindre au cortège étudiant ce samedi 31 mars à 14h à Commerce et dès 12h à venir partager le banquet préparé par la Cagette des Terres !

Soutien à l’EPHAD, à toutes les ZADs, à tous les lieux occupés de vie et de lutte. Tou.te.s ensemble face aux expulsions !

> Radio Cayenne en direct !

Radio Cayenne diffusera en direct toute la journée -> https://nantes.indymedia.org/events/40683

Pour écouter : https://radiocayenne.antirep.net

Pour transmettre des infos, passer des annonces, etc : 07 58 80 85 80

> 17h30

la bac et la CDI sont devant l'HEPAD, rue sibille une grenade de désencerclement a été tirée et les keufs ont chargés. Besoin de renfort!

> *

radio cayenne = error 404 (18h40)

> ça en est où ?

Besoin de renforts encore ou pas?

> quand ouest france est mieux renseigne que nous

lu sur ouest france que deux personnes ont ete interpellée.

cette infos n'a pas circulée hier en fin de manif (il me semble).

a t on des nouvelles ?

pouvons nous avoir un compte rendu de l'equipe medic ? les flics ont etes particulierement hargneux et agressif hier!