[Nantes - 16 mars] Péage gratuit pour la liberté de circulation ! Vinci dégage !

Mis a jour : le samedi 17 mars 2018 à 16:57

Mot-clefs: / actions directes immigration sans-papieres frontieres
Lieux: Nantes

Ce vendredi 16 mars, exilé-e-s, personnes solidaires qui occupons l’Ehpad de la rue de Bréa à Nantes, avons organisé une opération péage gratuit au sud de Nantes. Après avoir bloqué les barrières, nous avons expliqué aux personnes arrivant en véhicule que les barrières étaient relevées et les routes ouvertes et donc qu’elles n’avaient pas à payer leur trajet. En échange, elles pouvaient laisser un prix libre en soutien aux exilé-es. D’abord étonnées, les conducteur-es étaient finalement ravi-e-s de voir les routes libres et de ne pas avoir à payer Vinci.

1-medium

2-medium

3-medium

4-medium

5-medium

Ces autoroutes auraient du être gratuites depuis une trentaine d’années. Aujourd’hui, elles profitent, via les péages, aux entreprises privées, notamment Vinci dans l’ouest. Cette multinationale de renom avait obtenu la concession du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes avant abandon dudit projet, n’hésitant pas à détruire forêt et bocage, tout comme en Russie où Vinci détruit la forêt de Khimki pour construire une autoroute !
En France, Vinci participe à la gestion privée des frontières : sa filiale Eurovia a construit le mur anti-intrusion sur la rocade de Calais, pour empêcher les exilé-e-s de monter dans les camions et en 2016 et 2017, a détruit la jungle de Calais via sa filiale Sogea. Ce n’est plus seulement faire le sale boulot de l’état, mais une participation conjointe au contrôle généralisé et sécuritaire des êtres humains. Faire des murs de béton des moyens de spéculation meurtrière… est-ce ainsi qu’un pays revendiquant la fraternité et l’égalité doit agir ?

« Aucune frontière n’empêchera jamais les peuples de décider du lieu sur lequel ils souhaitent vivre . » Partie d’Afrique, l’humanité n’a eu de cesse de se déplacer sur cette planète. La sélection aux frontières, au-delà des mots, c’est des dizaines de milliers de morts. Dans le désert ou dans la mer, en Libye ou à Calais, les politiques migratoires assassinent. Un passeport européen permet de voyager et s’installer librement à l’étranger et d’avoir le statut protecteur « d’expatrié », les mots migrant-e-s et exilé-es se font toujours dans un seul sens et sont synonymes de frontières meurtrières. Ainsi, nous revendiquons comme droits élémentaires les libertés de circulation et d’installation.

Le frontières doivent être abolies.
Contre le racisme d’État et ordinaire, pour un accueil inconditionnel,
pour un logement pour toutes et tous, pour que toutes les barrières tombent.
Vinci, Klein, Macron, dégagez ! Gratuité, solidarité et liberté !

https://www.bastamag.net/Ces-entreprises-de-securite-privee-qui-profitent-de-la-tragedie-de-Calais
https://calaisresearch.noblogs.org/entrepreneurs-fr/

Commentaire(s)

> Levons les barrières

Me semble qu'il y a juste à mettre un bout de scotch sur la cellule pour maintenir les barrières levées.