[Rennes] court c.r 23 avril soirée

Mis a jour : le lundi 24 avril 2017 à 01:52

Mot-clefs: election(s)
Lieux: bzh Rennes

court compte rendu de la soirée du 23

La préfecture voulait empêcher tout rassemblement place sainte-anne (dite place satan). Les pouvoirs publics qui puent ont mis la pression sur les commerçant-e-s, voisin-e-s etc ils ont même fait fermer la station de métro et controlé les bus mais ils n'y sont pas parvenus. La préfecture et les pouvoirs publics = zéro (cela dit stratégie de tension portée à son maximum)

  • Départ en manif' d'un gros groupe (centaine) avec banderole rejoint par de petits apports constant le long de la soirée
  • Très nombreuse présence policière (CRS, Gendarmes mo, police natio, bac , motos , hélico etc )
  • Journalistes et voitures des médias "désiglés"  (anonymisée-e-s).

Plusieurs charges et suite à des mouvement rapides de véhicules de keufs crs =  nasses

  • nasse rue chicogné
  • nasse à coté boulevard de la tour d'auvergne

Plusieurs controles d'identités

à cette heure (23 h 40),  la bac fait du "saute-dessus" en centre ville et pourchasse en voiture des gen-te-s.

  • à noter que les groupes qui ont manifesté hors centre ville (banlieues et périphéries) n'ont pas vu l'ombre des keufs hormis l'hélico lointain.

Commentaire(s)

> controles d'I.D en cours

Boulevard de la liberté - rue tronjolly (centre commercial Colombia), rue de Plelo, Rue d'Isly -rue de l'Alma- Halle centrale

* notons la présence de keuf-ette-s racisé-e-s

> hommages aux pétroleureuses

Maintenant (à 0h55), les flics reviennent roder vers les "quartiers"

> racisme

Est-il possible d'enlever le commentaire raciste (le premier) d'urgence?

> Vous n'allez pas bien

noter la présence de keuf-e-s racisé-e-s est raciste ?

> ben ouais

Est-ce que quand ce sont des hommes blancs, vous le spécifiez? Alors pourquoi spécifier quand ce sont des femmes et/ou des pas blanc/hes? En quoi est-ce une information? Et quelle est l'idée derrière? Est-ce que si vous viviez dans un environnement moins blanc et masculin, vous le relèveriez? Ce n'est pas pareil de se regrouper parce qu'on est femmes et/ou racisées, et d'y être assigné-es par les autres (dominants, hommes, blancs). Oui c'est raciste de spécifier le sexe ou la racisation des personnes quand ce n'est pas pour souligner une discrimination, mais juste pour dire que ce sont des hors norme.

> Ah oui, effectivement moi je vais pas bien là

Je ne peux qu'abonder, non, là ça va pas, effectivement. Vous écrivez un message pour informer d'un contrôle policier. Très bien, c'est toujours utile, pour les esquiver. Puis, vous relevez qu'il y a dans le lot des femmes, éventuellement racisées. Et là la question se pose: on est sensé en faire quoi? Ça nous aide en quoi, exactement? Pour ceux qui auraient du mal avec l'idée de se faire contrôler par une femme ou un noir? Non mais vraiment, c'est quoi votre motivation, pour le faire?

> turfu ; C-pa

Cette "spécification" répondait à un texte renno-rennais qui qualifiait la police de "Blanche" sans que cela ne choque personne ...

> *

Donc, comme lu ailleurs : "pour lutter contre l'invisibilisation et la racisation homogènisante des forces de police/armée"

> *

précisons pour les révolutionnaires :

* la police de Rennes n'est pas que Blanche et masculine

> la récrée est terminée.

C'est bon les "anti-racialistes", fin du jeu, ou alors on recommence à virer les commentaires et les passer en modération à priori.
Et pour celleux qui ne comprendraient pas cette remarque: signaler qu'il y a des flics "racisé-e-s" en référence à un texte parle d'une police blanche, non ça n'a rien à voir avec du rascisme.
Pour autant, parler d'une police "blanche" c'est parler du pouvoir quelle sert, de l'uniforme aussi.
Bref, balle au centre, on retourne dans le game de la vraie lutte anti-rascite.

> euh???

Bonjour, alors je ne voudrais pas me mettre les modos à dos, mais lors du premier commentaire employant le mot "keuf-ette racisée", il n'y a aucun texte sur un police "Blanche", qui ne m"aurait effectivement comme vous dites pas forcément dérangé et on aurait pu en discuter, mais la personne qui emploie ces mots ne le produit pas. Si l'expression "ette" déjà pour une femme ne vous choque pas au moment où beaucoup de racisés critiquent l'usage ultra méprisant de "beurette", vous ne lisez pas beaucoup de productions de racisées peut-être?
Mon commentaire n'est pas anti-racialiste, il ne dit pas qu'il ne faut pas parler de racisés, il dit que c'est raciste dans ce contexte, que c'est une forme de récupération du terme pour ne pas dire autre chose et la personne se dévoile après d'ailleurs, ce qui la choque c'est qu'on puisse parler de police "masculine blanche", c'est-à-dire qu'on questionne au moins sociologiquement des dominations structurelles.
Alors oui, dire "ah mais vous voyez bien, il y a des femmes et des noires" c'est souvent pour nier cette domination, je pense (mais ne suis pas sûre car la personne devient ensuite confuse)que c'est déjà une forme de racisme, mais en tous cas je réitère ma première réaction choquée, signaler spécifiquement un groupe dominé (noirs, femmes, juifs, gays), dans un grand groupe, ça pue.
Encore : pourquoi le dit-on? Tout dépend de ça en fait, et désolée non, la personne ne l'explique pas, parle d'un texte qu'on ne peut pas lire, et n'explique pas ce qui le/la choque dans "police blanche et masculine".
Je suis un peu étonnée d'avoir à expliquer tout ça, surtout dans le contexte actuel. Je ne veux vexer ou attaquer personne, mais laisser passer des trucs racistes, parce que les gens récupèrent un vocabulaire, ce n'est quand m^me pas possible. Non, désolée ce n'est pas la balle au centre, et il me semble que le racisme est un vrai problème qui mérite d'être pris au sérieux. J'espère vraiment que vous comprendrez (mieux) le problème.