Sale temps pour les gendarmes

Mis a jour : le dimanche 22 mai 2016 à 00:04

Mot-clefs:
Lieux:

On apprend que vendredi un hélicoptère transportant quatre gendarmes a eu la bonne idée de s'écraser au pied du plus haut sommet des Pyrénées françaises, le Vignemal.

Trop d'honneur pour lui, ça changera des alpinistes (ou pyrénéistes devrions-nous dire) qui meurent régulièrement sur le couloir Ledormeur, ou de Gaube, et dont on parle certainement moins que de ces quatres pandores.Cette fois-ci même la Vierge de Lourdes, à quelques kilomètres seulement de là, n'a pas daigné bougé le petit doigts, elle qui d'après ses fervents admirateurs ferait des miracles chaque année ... La Dame se serait-elle laissée entrainer par la haine anti-flic qui gronde ces temps-ci ? Les journaux rapportent que les pales de l'hélico auraient heurté les parois de la montagne pour une raison indéterminée, ce qui aurait fait plonger l'hélico sur 600m avant de s'écraser sur le glacier en dessous ... Souffle divin ou diabolique (esprit de la montagne ?), ou bien plus certainement l'erreur humaine ou le fruit du hasard,  quoi qu'il en soit ce sont les izards et vautours des environs qui ont du être contents du spectacle ! Toutefois, à l'avenir il serait préférable, mais ce n'est qu'un simple conseil, d'aller faire ce genre de pirouettes ailleurs, car aller s'écraser sur un site classé au patrimoine de l'Unesco (et ça leur fait une belle jambe aux izards et vautours), qui plus est sur un glacier (en voies de disparitions), c'est vouloir mourir plus haut que son cul ! À l'avenir, pour leurs collègues désirant effectuer le plongeon de la mort, nous conseillons,  par soucis écologique, la simplicté d'un champs de maïs monsanto, ça fera d'une pierre deux coups, les sangliers seront contents du spectacle, et comme ça y en a pour tout le monde !

Et ce samedi c'est au tour d'un gendarme du GIGN de sucomber sous les balles du fusil de chasse d'un veillard de 80 ans.Et après on dit que le danger se trouve ches les "jeunes" !

Mauvaise fin de semaine pour la gendarmerie.

Commentaire(s)

> pour info

validé mais bon pour info c'était dans une expédition d'exercice de sauvetage...

> Bah tant pis

"validé mais bon pour info c'était dans une expédition d'exercice de sauvetage... "

Bah, c'est pas grave, on prend ce qui vient, ça fait toujours plaisir. Et puis au moins pour les 4 de l'hélico, personne n'ira en zonzon

> article niais et arrogant

Ces gendarmes-là sont aussi utiles que les médecins ou les sapeurs-pompiers. Vous savez ce que c'est, le secours en montagne? Assimiler les sauveteurs aux flics cogneurs parce qu'il y a écrit "Gendarmerie" sur leur hélico, c'est déjà inepte, mais se réjouir en plus de leur mort avec ce ton ironique et m'as-tu-vu, c'est d'une crétinerie minable. Vous devriez aller faire un tour sur les sommets pour vous fortifier le mental, la vue est plus large et on y respire mieux (mais faites attention quand vous prendrez un selfie, les secouristes ont assez de boulot comme ça). Bye bye.
iP/
(* au fait, c'est Vignemale et pas Vignemal)

> Y en a des bien .. ou pas.

Moi je dis, fions-nous à la Sainte Vierge, qui veut bien sauver des bus de pèlerins qui tombent dans des ravins, mais pas des hélicos de gendarmes.

Et en effet, les CRS sont les sauveteurs en montagne et à la plage ... Et puis ? On va se réjouir que ces lieux soient sous leur autorité ?
On va aller faire des bisous aux militaires qui gardent les lieux publics de Paris ?

> commentaires cachés

Un commentaire pro-flics a été caché, j'ai du caché une des réponse qui du coup avait plus trop de sens sans le premier commentaire.

> bof

La deuxième anecdote :
"Et ce samedi c'est au tour d'un gendarme du GIGN de sucomber sous les balles du fusil de chasse d'un veillard de 80 ans."
Est tout de même bien plus intéressante qu'un accident de la route (fusse-t-il aérien)...

Cependant, on ne construira pas un projet révolutionnaire avec des anecdotes et des dépêches AFP interprétées.