SECU : SCANDALEUSE ATTAQUE CONTRE LES ASSURES SOCIAUX

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Grosse Bertha contre les assurés sociaux les plus fragiles, remise en cause de la CMU ! La nouvelle mission de
France-Gouvernement 5
dans un documentaire diffusé hier après-midi : rendre les assurés sociaux coupables de se soigner !
Les méthodes employées par les vichystes au pouvoir pour rendre responsables les assurés sociaux du soi-disant déficit de l'assurance maladie manquent d'originalité. Elles sont cependant tout aussi pernicieuses et dangereuses que celles utilisées contre les chômeurs pour les faire passer pour des fainéants et les mettre au ban de la société. Là, en l'occurrence, il s'agit de démontrer que les assurés sociaux sont des malhonnêtes… Rien moins !

Le documentaire en deux parties (second volet aujourd'hui après-midi) est diffusé sur
France-Gouvernement 5
, sous la houlette du hussard de droite de service Yves Calvi (toujours lui !). Objectif : instruire au plus vite un dossier à charge contre les assurés sociaux, notamment les plus fragiles, avec force exemples à l'appui : arrêts de travail abusifs, ordonnances laxistes, dépenses de soin excessives dans les services d'urgence, etc. Bien évidemment, face à ce racket, organisé de concert pas les assurés sociaux (ben voyons !), l'enquête vise à montrer l'insuffisance des contrôles et la nécessité de développer une culture de suspicion systématique à l'encontre de tous les acteurs de la santé, malades et médecins surtout !

Assurés sociaux : tous des voleurs…


Elisabeth Drévillon, de l'agence Lyght, qui a réalisé ce chef-d'œuvre de désinformation, l'enrichit de ses commentaires insidieux pour bien marteler le message ! Les questions posées aux employés de la Sécu, aux pharmaciens, aux médecins, aux urgentistes, aux chefs de services hospitaliers, aux assurés aux-mêmes suggèrent sournoisement les réponses, toutes orientées bien sûr vers un seul but : les assurés sociaux sont des malhonnêtes. Ils n'ont qu'une idée en tête : se faire du gras sur le dos de la Sécu ! Les plus zélés interviewés, très complaisants avec le discours officiel, se laissent aller à des sous-entendus accusateurs…, çà fait sans doute plus crédible pour le téléspectateur lambda. La panoplie du parfait accusateur se déploie, niant 57 ans de progrès dans la santé !

L'enquête de Drévillon est scandaleusement caricaturale ! D'autant plus qu'au bout d'une heure,
on se rend compte que cette fraude à la Sécu est très marginale.
Quand bien même celle-ci n'existerait plus, grâce aux mesurettes « miraculeuses » du pantin Douste-Blazy (ex-maire de Lourdes), l'économie obtenue serait minime comparée aux soi-disant déficits « abyssaux ». Des déficits contestés, notamment par la CGT sur la base des chiffres de l'Acoss (la caisse nationale de recouvrement de la sécurité sociale). Cela n'empêche pas les médias inféodés et les vils journaleux serviteurs du pouvoir pétainiste de Chirac-Seillière-Raffarin-Sarko-Chérèque, de nous en rebattre les oreilles !

Propagande pétainiste contre la CMU


Au final, le message est on ne peut plus clair : les principaux accusés ne peuvent être que les assurés sociaux et les avancées sociales, dont la fameuse
Couverture Maladie Universelle
obtenue sous Jospin, avec Martine Aubry. Démonstration à l'appui, la CMU serait de nature à favoriser la multiplication des soins pour les plus fragiles, désormais coupables d'utiliser un service… précisément mis en place pour eux ! Autres accusés : la liberté de prescription des médecins, l'industrie pharmaceutique… Mais là, le bémol est de rigueur !

L'objectif des vichystes est évident : permettre aux amis assureurs privés (dont le n° 2 du Medef) d'augmenter à terme leur part du juteux gâteau de l'assurance maladie !
Cela passe inévitablement par un conditionnement des esprits. La propagande pétainiste contre la Sécu ne fait que commencer !

Verdi