[Echillais - Oléron] Rectificatif du communiqué du 3 juin

Mis a jour : le mercredi 10 juin 2015 à 13:51

Mot-clefs: Logement/squat Ecologie Répression Santé aéroport notre-dame-des-landes actions directes zad incinérateur échillais legal team oléron 17 boyardville rectificatif
Lieux: 17

Dans un précédant communiqué, publié le 3 juin, nous affirmions qu'il était illégal pour les flics de tenter de prendre les empreintes digitales d'une personnes faisant l'objet d'une comparution libre. C'était une erreur de notre part qu'il s'agit donc de corriger. Les flics ont bien le droit de vous demander vos empreintes dans ce cas-ci, cependant, un refus de votre part ne pourra être considéré comme un délit. Il est néanmoins facile, pour les flics, de vous placer en garde-à-vue sous un motif fallacieux (ils sont très imaginatifs pour ça) afin de vous redemander vos empreintes. Votre refus serait alors un délit, même si, rappelons-le, les poursuites pour refus d'ADN et/ou empreintes ne sont pas systématiques et n’entraînent généralement que des peines légères (amende si casier vierge). Mieux vaut une amende qu'un fichage à vie. Et si vous ne pouvez pas la payer, il y a toujours moyen de s'organiser (caisses de solidarité, concerts de soutien, etc).

Concernant les convocations, notre position n'a pas changé, nous vous invitons à ne pas vous y rendre, dans le but de ne surtout pas leur facilité le (sale) boulot.

Nous vous rappelons que des rassemblements sont prévus devant le Tribunal de la Rochelle (rue du palais) :

  • Vendredi 26 juin (et non samedi 27 comme annoncé précédemment) à 9 heures

  • Jeudi 9 juillet à 15 heures 30

  • Vendredi 11 septembre à 9 heures 30

Dans tous les cas, il peut être bon d'arriver un peu avant.

Voilà pour les infos et désolé pour les intox (on se rode, on se rode).

Pour nous appeler : 06 41 84 22 97 – Pour nous mailer : legalteam17@riseup.net

Faîtes tourner !

Email Email de contact: legalteam17_AT_riseup.net

Commentaire(s)

> Rectificatif

https://nantes.indymedia.org/articles/31623

Rectificatif du communiqué du 3 juin