Libérez Georges Abdallah !

Mis a jour : le vendredi 24 octobre 2014 à 14:45

Mot-clefs: Répression contrôle social libérations nationales palestine abdallah impérialisme
Lieux: Nantes

Le 24 octobre 2014, cela fera exactement 30 ans que Georges Ibrahim Abdallah est retenu prisonnier en France. La France est le seul pays à maintenir derrière les barreaux un combattant de la cause palestinienne, pour des faits qui remontent à la guerre du Liban en 1982. Alors que notre camarade est libérable depuis 1999, le pouvoir s'acharne encore et toujours et s'oppose aux demandes de libération répétées.

Gia_0-medium

Qui est Georges Ibrahim Abdallah ? Militant communiste libanais, il combattit contre l'invasion de son pays par Israël et s'engagea aux côtés du Front Populaire de Libération de la Palestine à la fin des années 1970. Des militants palestiniens sont alors assassinés à l'étranger par les services israéliens, tandis qu'au Liban la résistance palestinienne est harcelée. C'est aussi l'heure des ignobles massacres des camps de réfugiés, à Sabra et Chatila.
En 1984, Georges Ibrahim Abdallah est arrêté et condamné pour des actions revendiquées par les Forces Armées Révolutionnaires Libanaises contre deux dirigeants militaires américains et israéliens en France. Il est désormais l'un des plus anciens prisonniers au monde pour raison politique.

30 ans après, toujours l'oppression contre le peuple palestinien ! La dernière agression d'Israël à l'été 2014 s'est soldée par plus de 2 100 morts palestiniens et des destructions massives dans la bande de Gaza. Plus de 7 000 prisonniers politiques sont actuellement détenus au bon vouloir de l'appareil de répression sioniste. Depuis des décennies, les Palestinien-ne-s sont entrés en résistance sous différentes formes pour s'opposer à la politique coloniale et raciste de l'Etat israélien. L'étau se resserre encore contre ce peuple, expulsé de sa terre ou relégué dans Gaza « prison à ciel ouvert ».

État français : complice récidiviste ! Malgré leur bla-bla pacifiste, les grandes puissances sont à la manœuvre dans la colonisation sioniste de la Palestine. Elles partagent en réalité de gros intérêts avec lui, politique, économique et militaire.
C'est en raison de ces intérêts communs que la France retient enfermé notre camarade Georges. En 2007, une note des renseignements l'avoue franchement : « personnalité emblématique de la lutte anti-sioniste, la libération de Georges Ibrahim Abdallah constituerait sans nul doute, au Liban, un événement. Il sera probablement fêté comme un héros à son retour dans son pays, mais aussi par différentes mouvances engagées dans la lutte révolutionnaire ».
C'est donc une ligne de conduite cohérente que l'impérialisme français applique ici et là-bas. La France fait partie des pays où les procureurs ont l'ordre de poursuivre les soutiens de la campagne de boycott de l'Etat sioniste. C'est aussi le pays qui interdit des manifestations de solidarité avec le peuple de Gaza agressé et arrête des organisateurs.

Affirmons notre solidarité ! Soutenir la libération de Georges Ibrahim Abdallah, c'est revendiquer haut et fort la solidarité avec la résistance du peuple de Palestine et des prisonniers politiques contre l'oppression. En octobre 2014, la mobilisation s'amplifie avec une grande manifestation devant la prison de Lannemezan (65) où Georges est enfermé. Comme il le dit lui-même, « ensemble camarades, nous vaincrons et ce n'est qu'ensemble que nous vaincrons ». Rejoins-nous à Nantes pour crier ensemble :
Hollande - Valls - Taubira : STOP à l'acharnement, libérez Georges Abdallah !
Contre l'impérialisme et son chien de garde sioniste, faisons vivre la solidarité internationale !
Palestine vivra ! Palestine vaincra !

Rassemblement samedi 25 octobre / 10h30
Place de la Petite Hollande / Tram T1 « Médiathèque »

Soirée-débat vendredi 31 octobre / 19h30 / salle Santos Dumont
en présence de militants palestiniens en France. 11, rue Santos Dumont, Tram T2 « Santos Dumont »

Pièces jointes

Report affiche (.pdf)

Report tract (.pdf)

Email Email de contact: liberezgeorges_AT_gmail.com