Enorme découverte géopolitique sur les bords du Rhône

Mot-clefs: Guerre
Lieux:

Connu "depuis soixante deux ans" pour "chercher en permanence la vérité", René Balme (Maire de Grigny) fait à nouveau trembler la toile. Dans une interview accordée au très sérieux ReOpen911.info le penseur non conforme vient en effet de nous révéler l’insoupçonnable. Sous leurs atours anti-impérialistes, le Parti de Gauche, le Front de Gauche et les anarchistes ne seraient en fait rien moins que des "atlantistes" (comprendre des agents de l’Empire atlanto-sioniste). Quant aux seuls anars, il seraient ni plus ni moins "en train de virer à droite", soutenant désormais toutes "les guerres coloniales", y compris celle qui n’existent pas encore (Syrie, Iran, etc.), mais qui dit-on (Collon, Meyssan, Soral et quelques autres) ne sauraient tarder .
dailymotion.com/video/xt4cvj_interview-de-rene-balme-maire-de-grigny-par-reopen911_news ?start=1540

Dans cette même vidéo l’ex-candidat à la députation nous annonce pour très bientôt la tenue d’un colloque sur la désobéissance civile (le 29 septembre dans son fief inviolé du sud de la métropole lyonnaise). Les difficultés que traversent actuellement le proche et le moyen-orient empêcheront probablement la venue de désobéissants syriens et iraniens. On peut le regretter. Condamnés à subir la terrible agression annoncée, les conseils avisés de Monsieur le Maire et de quelques autres habitués (dont le décroissant Paul Aries) leur auraient sans doute été du plus grand secours pour rester en forme jusque -là.

Sur la vie et l’oeuvre de René Balme on peut lire :

http://rebellyon.info/Alerte-antifasciste-Maxime-Vivas.html

http://lepartidegauche.fr/actualites/actualite/declarat...yg2Iw

--------------------------------------------

Autre grand rendez-vous annuel

PARIS FETE DE L’HUMA – 14 15 16/9

« Michel Collon, Vanessa Stojilkovic et Bahar Kimyongür et l’équipe Investig’Action présenteront leurs livres et DVD, dédicaceront et échangeront avec vous. Au stand belge à côté du livre « Comment osent-ils ? », le best-seller de Peter Mertens sur la crise et l’Europe. Du vendredi soir au dimanche après midi. Stand n° 83 dans la rue Ernesto Guevara. Parc de la Courneuve, avenue Waldeck-Rochet, Paris. Contact : secretariat@michelcollon.info Stand n° 83 dans la rue Ernesto Guevara. Parc de la Courneuve, avenue Waldeck-Rochet »

Michel Collon est la figure de proue du collectif Investig’Action. Il s’est notamment fait connaître sur le trottoir de la Bourse du travail à Paris.

http://missaketmelinee.wordpress.com/2012/02/19/michel-...ebut/

Commentaire(s)

> Pour aller plus loin

Sur les soit-disants chercheurs de vérité et autres pseudo-défenseurs de la liberté d'expression, on peut lire : http://luftmenschen.over-blog.com/article-negationnisme....html

Sur une certaine complaisance à l'égard du conspirationnisme et sur l'impuissance politique engendrée par l'ensemble ; http://luftmenschen.over-blog.com/article-faut-il-jeter....html

> Dis-moi de qui tu t'inspires…

Contrairement à ce que pouvaient penser de doux naïfs, nos ennemis prioritaires ne sont pas les représentants de la pensée unique, les grands médias, le pouvoir ou les intellectuels médiatiques, pas du tout, ce sont d’horribles individus comme René Balme ou Michel Collon, qui menacent le monde libre dans lequel nous vivons.

C’est les spécialistes de la défense de nos valeurs essentielles qui nous expliquent ça, après nous avoir prévenus sur tous les Indymedia de ce qui attend leurs détracteurs si un jour ils ont le pouvoir :

Contre leur liberté d'expression

http://bordeaux.indymedia.org/article/contre-leur-liber...ssion

« La « liberté d’expression » doit être détruite, au même titre que toutes les libertés bourgeoises »

« Reconnaître à nos ennemis le droit de s’exprimer, c’est leur reconnaitre le droit de gagner la bataille : car les mots sont des armes mortelles. »

« Être liberticide c’est une nécessité, faire fermer leur gueule aux fascistes une priorité vitale. »

Heureusement, ils se présentent, et on a donc une liste des seuls représentants auxquels se référer pour lutter contre le fascisme :

« Les contre-exemples se comptent sur les doigts de la main : Hapoel et l’Action Antifasciste évidemment, les marxistes-léninistes-maoïstes du PCMLM, les anarcho-syndicalistes de la CNT-AIT, la revue Ni Patries Ni Frontières, le blog Luftmenschen, et la revue Non Fides qui n’existe plus. Mais aussi l’association Mémorial 98 (qui n’est malheureusement pas d’extrême-gauche), et des individus par ci par là, souvent des anarchistes. »

http://www.hapoel.fr/2010/05/extreme-gauche-et-resistan...edia/

Au secours ! Staline est de retour !

> Très drôle les références à la Fête de l’Huma…

« Michel Collon, Vanessa Stojilkovic et Bahar Kimyongür à la Fête de l’Huma » ! Quel scandale ! Nos vaillants inquisiteurs ont vu tout de suite ce qui était dangereux pour le monde libre, ce qui montre bien dans quel camp ils se situent !

Pas un mot en revanche sur une raciste notoire, grande prêtresse de la pensée unique, invitée à cette même fête ! Mais il est évident que quand on défend les mêmes valeurs on passe sur beaucoup de choses…

Non à Caroline Fourest la « porte-parole de l’islamophobie de gauche » à la fête de l’Huma!

http://oumma.com/14013/non-a-caroline-fourest-porte-de-...gauch

> René Balme n'a pas que des ennemis

Soutien de l’UJFP-Lyon à René Balme

La section lyonnaise de l’ UJFP ( Union Juive Française pour la Paix ) tient à exprimer son soutien et son amitié à René Balme suite aux propos diffamatoires dont il a été la cible par une contributrice du site Rue 89.

Nous témoignons, nous appuyant sur une coopération de longue date, du soutien de René Balme au combat pour le respect des Droits des Palestiniens ainsi que de son courage politique et de la rigueur de ses positions tant sur le plan local qu’international concernant le respect des Droits humains et de la liberté.

Qu’il soit assuré de notre solidarité.

La section lyonnaise de l’ UJFP

Le 5 juin 2012.

http://www.ujfp.org/spip.php?article2311

A propos de René Balme, mis en cause par Rue 89

http://collectif69palestine.free.fr/spip.php?article460

COLLECTIF 69 DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN

Facebook – Twitter: @palestine69 – Tel : 06 01 91 52 18 – courriel : palestine69@orange.fr

Agenda et actions :

http://collectif69palestine.free.fr

Communiqué : En soutien à René Balme

Nous apportons tout notre soutien à René Balme, mis en accusation par une contributrice du site rue89. Lire le droit de réponse

Nous attestons que le combat de René Balme se situe au coeur des valeurs démocratiques et des droits humains et n’est évidemment pas antisémite.

Nous avons conscience que, parfois, de pseudos soutiens (très marginaux) instrumentalisent la cause palestinienne, franchissent les limites du tolérable et du racisme ; notre collectif les combat fermement.

René Balme est aux antipodes de ceux là et les combat avec nous. Son combat est celui d’un homme de gauche, son parcours et ses positions en atteste. Nous avons dans la dernière période milité ensemble pour la libération du jeune franco-palestinien Salah Hamouri, et dénoncé la politique de « deux poids deux mesures » du gouvernement Sarkosy dans le soutien des français emprisonnés à l’étranger. Dans ce combat commun nous avons pu apprécier l’homme et son courage politique.

Il a toute notre sympathie face aux amalgames et attaques dont il est l’objet.

http://collectif69palestine.free.fr/spip.php?article460

http://la-feuille-de-chou.fr/archives/34652

> Nouvelle découverte d'importance

Où l'on apprend que la Syrie est victime d'une agression étrangère et que Bachar Al Assad est tout sauf un dictateur

http://anonymouse.org/cgi-bin/anon-www.cgi/http://www.c...e2760

L'appel est signé par de très brillants intellectuels. A commencer par Thierry Meyssan (qu'on ne présente plus tant ces travaux font autorité sur le net), Bahar Kimyongür (un proche de Michel Collon, l'inventeur des « média-mensonges »), Ginette Hess Skandrani (une proche de l'humoriste Dieudonné) et Annie Lacroix-Riz (la plus stalinienne des historiennes françaises encore en activité).

On trouve encore parmi les signataires des citoyens de « sensibilités diverses » allant de l'extrême droite (Front National ) à l'extrême-gauche (Pôle de Renaissance Communiste en France). En résumé, des rouges, des bruns, des bleus blancs rouges, de tout, sauf évidemment des rouges-bruns, qui comme chacun sait, n'existent que dans la tête des antifascistes paranoïaques.

> "antifascistes paranoïaques"

Il faut être très parano, mais plus précisément parano intéressé, pour donner une version aussi manichéenne d'un conflit visiblement manipulé.

De toute façon, des professionnels de la désinformation qui nous expliquent tranquillement qu'il n'y a pas de guerre civile en Syrie, on voit tout de suite où il faut les classer.

Ecoutons des gens un peu plus intelligents pour changer :

"[…] C’est Kofi Annan, l’envoyé de l’ONU pour la Syrie (« Sur la Syrie, à l’évidence, nous n’avons pas réussi », LeMonde.fr, 7 juillet 2012), qui le déclarait : aucune des deux parties n’a vraiment essayé, en avril 2012, lors de l’envoi d’observateurs internationaux, de mettre fin aux combats. Et si l’appui de l’Iran, de la Russie et de la Chine à Damas a durci la position du président Bachar Al-Assad, le refus des Occidentaux, Français compris, d’appeler l’opposition à respecter un cessez-le-feu a aussi mis de l’huile sur le feu. A aucun moment ni les Occidentaux, ni Paris n’ont cru en la mission Annan et n’ont fait le moindre effort pour qu’elle réussisse.

Pourquoi ? Parce que l’objectif prioritaire de nombreux protagonistes (Occidentaux, pays du Golfe) est de faire tomber le régime dans le but d’atteindre l’Iran. Leur stratégie s’inscrit dans un jeu géopolitique dangereux, dont les droits humains ne sont qu’une dimension. La Russie et la Chine, favorables à des pressions sur Téhéran mais hostiles à une aventure militaire, s’opposent, bien évidemment, à cette stratégie. « Tout cela est un jeu géopolitique joué avec le sang syrien, m’expliquait, ulcéré, un intellectuel de Damas. Poutine et Obama devraient rendre des comptes devant la justice internationale. »

Aujourd’hui encore, les Occidentaux sont dans l’incapacité de regrouper l’opposition, et la demande du président François Hollande de voir se créer « un gouvernement provisoire inclusif et représentatif » pour « devenir le représentant légitime de la nouvelle Syrie » (lire « Hollande cherche à se placer en pointe sur la Syrie », LeMonde.fr, 28 août) relève de l’utopie – comme l’ont confirmé les Etats-Unis – et montre la difficulté du gouvernement français à reconnaître que le Conseil national syrien a perdu une grande part de sa légitimité.

En attendant, combats et massacres se poursuivent. La seule initiative un peu sérieuse est celle qu’a esquissée le président égyptien Mohammed Morsi, qui veut créer un groupe de quatre pays, le sien, l’Iran, l’Arabie saoudite et la Turquie (« Egyptian Leader Adds Rivals of West to Syria Plan », The New York Times, 26 août). Ce groupe aurait l’avantage de tenir à l’écart, au moins dans un premier temps, les parties étrangères à la région. Mais il s’appuie sur une idée, celle de la négociation entre le pouvoir et l’opposition. On ne négocie pas avec ceux qui ont du sang sur les mains ? Rappelons que dans les années 1980, la transition vers la démocratie en Amérique latine s’est faite en assurant l’impunité aux généraux coupables des pires exactions (il a fallu vingt ans supplémentaires pour les faire comparaître devant la justice ; c’était le prix à payer pour une transition pacifique).

Un dernier mot sur les médias. Le Monde diplomatique de septembre publie un article sur la manière pour le moins biaisée dont un certain nombre de médias ont rendu compte de cette crise (« Syrie, champ de bataille médiatique »). Au-delà de la discussion sur la déontologie, cette manière de rendre compte de la crise contribue à paralyser les autorités politiques et à les priver de toute capacité d’action réelle : qui oserait aujourd’hui encore appeler à la négociation, à une sortie de la violence, sans se faire taxer d’agent de la dictature syrienne (voire de Moscou, de Pékin ou de Téhéran) ?"

Alain Gresch

http://www.europalestine.com/spip.php?article7613

Les commentaires ne sont pas autorisés pour article.