une victoire de la souveraineté du peuple palestinien

Mot-clefs: Libérations nationales
Lieux:

À l’Unesco, « une victoire de la souveraineté du peuple palestinien »
L’Unesco a inscrit ven­dredi la Basi­lique de la Nativité de Bethléem, située dans les Ter­ri­toires pales­ti­niens, au Patri­moine mondial, par une pro­cédure d’urgence qui a suscité une vive pro­tes­tation d’Israël. Le vote s’est déroulé lors d’une session de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture à Saint-​​Pétersbourg, en Russie. L’inscription du site du « lieu de nais­sance de Jésus », qui com­prend également la route de pèle­rinage, a recueilli 13 voix pour, 6 contre et 2 abs­ten­tions, lors d’un vote des 21 membres du Comité du patri­moine. Il s’agit du premier site pales­tinien inscrit sur la liste du Patri­moine mondial. La pré­si­dence pales­ti­nienne a salué comme « une vic­toire de la justice » l’inscription du site : « Cette recon­nais­sance par le monde des droits du peuple pales­tinien est une vic­toire pour notre cause et la justice », a déclaré Nabil Abou Rou­deina, porte-​​parole du pré­sident pales­tinien Mahmoud Abbas.

Entrés à l’Unesco en octobre 2011, les Pales­ti­niens avaient alors fait la demande d’une ins­cription du site dans une pro­cédure d’« urgence ». Au-​​delà de la valeur des sites, « menacés de des­truction totale par l’occupation israé­lienne, la construction du mur de sépa­ration, et à cause des sanc­tions israé­liennes et des mesures prises pour opprimer l’identité pales­ti­nienne », selon les Pales­ti­niens, il s’agit pour eux d’un « nouvel acte de sou­ve­raineté ». Entretien avec l’ambassadeur de la Palestine à l’Unesco, Elias Sanbar.

En quoi l’inscription de Bethléem au patri­moine mondial de l’Unesco constitue-​​t-​​elle une « vic­toire » pour les Palestiniens ?

C’est tout d’abord la pre­mière fois dans l’histoire que la Palestine inscrit elle-​​même l’un de ses sites, de sa propre ini­tiative. La seconde chose, c’est qu’il s’agit d’un site vénéré par deux mil­liards d’êtres humains. C’est un lieu emblé­ma­tique célébré tous les ans à Noël. Bethléem abrite la pre­mière église de la chré­tienté, non pas offi­cielle, mais visible, quand le chris­tia­nisme n’était pas encore une religion d’État, et que ses fidèles étaient per­sé­cutés. C’est enfin un lieu où l’on retrouve des strates de toutes les époques, depuis le IIe siècle, avec la cha­pelle, mais aussi la basi­lique actuelle, qui contient des ves­tiges byzantins superbes, des fresques qui datent des croi­sades et des Tem­pliers. C’est un haut lieu de pèle­rinage depuis près de dix-​​huit siècles.

Il y a une troi­sième dimension, qui a dû beaucoup peser dans la viru­lence des réac­tions que nous avons dû affronter. Il s’agit de l’exercice de la sou­ve­raineté du peuple pales­tinien. Car, seul un pouvoir sou­verain sur un espace et un ter­ri­toire peut ins­crire des sites à l’Unesco. Cet acte de sou­ve­raineté a donc été pour beaucoup dans l’intensité de l’opposition que nous avons ren­contrée, notamment de la part des Israé­liens. Cet enjeu de la sou­ve­raineté n’est pas le plus visible ici, mais il est fondamental.

Le délégué israélien à l’Unesco évoque, lui, « une atteinte grave à la convention » du Patri­moine mondial…

Quand il leur faut avaler une cou­leuvre, les Israé­liens emploient souvent ce type d’argument. C’est d’autant plus incroyable de la part d’une patrie qui, en occupant les terres d’un peuple, ne res­pecte elle-​​même aucune règle. De notre côté, nous avons res­pecté toutes les pro­cé­dures, et nous avons sim­plement agi en tant que membre de plein droit de l’Unesco.

Vous évoquiez la question de la sou­ve­raineté. En quoi cette démarche à l’Unesco s’inscrit-elle dans celle en cours à l’ONU, et qui vise, à terme, à l’obtention du statut d’État non-​​membre en cas d’échec des négo­cia­tions avec Israël ?

Les deux démarches sont décon­nectées, il n’y a pas de rapport méca­nique entre les deux. Ceci dit, il est incon­tes­table que des actes sou­ve­rains de ce type favo­risent l’émergence de l’entité pays. Plus la Palestine exercera des actes sou­ve­rains comme celui-​​là, plus elle rendra concrète cette même souverainete

http://www.france-palestine.org/A-l-Unesco-une-victoire...de-la

via http://paris.indymedia.org/spip.php?article11241

Commentaire(s)

> Chroniques de la barbarie ordinaire…

Rapport sur les violations israéliennes des droits humains

PCHR du 21 au 27 juin 2012

Les Forces d’occupation israéliennes (FOI) continuent leurs attaques systématiques contre les civils et les biens palestiniens dans les Territoires palestiniens occupés.

Durant cette semaine du 21 au 27 juin 2012 :

les FOI ont lancé des séries de frappes aériennes contre la bande de Gaza ;

4 Palestiniens, dont un civil, ont été tués par les FOI dans la bande de Gaza :

32 Palestiniens, dont un enfant et 2 femmes, ont été blessés ;

de nombreuses maisons et magasins ont été endommagés ;

un Palestinien a été blessé à l’entrée d’une colonie israélienne à Jérusalem-Est occupée ;

les FOI ont usé de la force pour disperser des manifestations non violentes organisées par les civils palestiniens en Cisjordanie :

un civil palestinien a été blessé ;

un civil palestinien et 2 internationaux ont été arrêtés ;

les FOI ont conduit 51 incursions dans les communautés palestiniennes en Cisjordanie :

elles ont arrêté 19 Palestiniens, dont 6 enfants ;

les FOI ont poursuivi leurs agressions contre les pêcheurs palestiniens dans la bande de Gaza ;

Israël a maintenu un bouclage total sur les TPO et l’isolement de la bande de Gaza du monde extérieur :

3 civils palestiniens ont été arrêtés par les FOI sur différents check-points en Cisjordanie ;

les FOI ont poursuivi leurs efforts pour créer une majorité démographique juive à Jérusalem-Est :

les autorités israéliennes ont ordonné la démolition de 5 maisons dans le quartier d’al-Bustan, à Silwan ;

elles ont approuvé la construction de 180 logements dans la colonie Armona Hanatsiv, au sud de Jérusalem occupée ;

les FOI ont poursuivi leurs activités de colonisation de la Cisjordanie et les colons israéliens leurs agressions contre les civils palestiniens et leurs biens :

les colons israéliens ont attaqué une propriété palestinienne à Bethléhem.

Voir le détail des crimes commis :

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=12361

PCHR : Recommandations à la communauté internationale :

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11009