Émeute en Tunisie et en Algérie

Mot-clefs: Répression
Lieux:

--mis à jour 27 janvier --

Sit-in chaque soir en soutien à la Tunisie 18 h - 9 rue Boileau à Nantes
Suite à la mort le 17 décembre d'un marchand ambulant dans ville de Sidi Bouzid en Tunisie, une mobilisation très forte s'est construite est à rapidement gagné tout le pays pour protester contre la situation économique et le pouvoir qui l'a construite.
Ces manifestations pourtant durement réprimé se durcissent. Certains syndicats soutiennent, les avocats et associations de droits de l'homme relèvent les débordements contre la jeunesse.

Photo_article-medium
Pas de titre pour 10310

Emeutes1-medium
Pas de titre pour 10309

1461480_3_648f_danslesvillesdelinterieurdelatunisie-medium
Pas de titre pour 10308

La réaction de Ben Ali est dans un premier temps le silence, en restant insensible à la rage qui s'exprime, et en coupant la diffusion de l'information (censure des médias comme la radio Kalima qui diffuse les infos sur les événement en Tunisie et en Algérie, coupure de facebook, arrestation d'un chanteur qui rappe sur la situation politique. Et pendant ce temps, dans la rue, l'Etat réprime. L'armée est déployé , et les crs ont l'ordre de tirer (on dénombre déjà plusieurs dizaines de morts).
De son côté, la censure dans la presse française semble bien réelle.
Pour autant le mouvement continue de prendre de l'ampleur (exemple de la journée du 10 janvier). Devant ces nouvelles émeutes de la mondialisation (ou de la faim), les yeux des classes propulaires du monde entier semblent se tourner vers la Tunisie.
Et si Ben Ali est parti, il reste encore sont systéme, et cett
Pour plus d'infos :
- http://24sur24.posterous.com
- nawaat.org
- Vidéos sur les derniers évènements en Tunisie
- témoignage audio
- Anthropologie du présent sur la Tunisie et l'Algérie.
- Une page assez complète sur Rebellyon

"Le peuple Tunisien bravant la répression omniprésente se révolte contre le régime arbitraire du despote Ben Ali. Solidarité internationale avec le peuple Tunisien qui lutte pour sa liberté et sa dignitée." - Appel à solidarité international.

Cet appel commence a être entendu.
Sur Nantes, plusieurs rassemblements se sont déroulés (6/1 / 8/1). Une explosion nocturne s'est fait devant le consulat de Tunisie à Pantin. Le parti communiste internationale a fait un communiqué. Il y a eu également plusieurs journée d'actions, exemple du 15 janvier : à angers, nantes, paris, toulouse, lille, Lyon, ...

Une affiche est à télécharger : "De Sidi Bouzid à Bab-el-Oued, contre le règne de l'État, du pouvoir et du fric" .

Au même moment, un peu plus à l'ouest, en Algérie (et notamment en Kabyllie) des manifestations et émeutes ont lieu contre la situation économique et contre le système politique : du sit'in jusqu'à l'attaque de commissariat les actions se multiplient (exemple de la journée du 7 janvier). Le mouvements se propage également dans d'autres pays du maghreb comme dernièrement en Egypte.

Rappelons les infos sur la navigation sécurisé sur internet : Le temps se gâte: restez couvert-e-s ! Rappelons également la lecture de cette brochure sur les événements survenus en Kabylie et dans le reste de l’Algérie au printemps 2001 : Apologie pour l’insurrection algérienne

Commentaire(s)

> Affiche

Une affiche a été faite, à photocopier en A3 ou A4, ou même à imprimer en A2 si t'as la possibilité:

http://paris.indymedia.org/spip.php?article5136

> Le meilleur moyen de s'informer

Aujourd'hui pour s'informer le mieux possible sur des révoltes/révolutions comme celles là sont les réseaux sociaux, notamment twitter :

http://twitter.com/search?q=%23sidibouzid

après les déclarations de MAM cela permet en plus d'apporter un message de soutien directement aux concernés.

> URGENT : Les miliciens de Ben Ali font régner la terreur en Tunisie

"URGENT : Les miliciens de Ben Ali font régner la terreur en Tunisie

Jeudi 13 janvier 2011

Alors que l'insurrection a gagné l'ensemble du pays et touche dorénavant la capitale, Tunis, ou il y a eu au moins un mort, des très graves dérapages sont signalés.

Une partie de la police de Ben Ali, transformée en milice, fait régner la terreur en s'attaquant aux citoyens. Meurtres, pillages et viols sont signalés dans plusieurs villes. Les miliciens en civils, pourchassent les citoyens, incendient les infrastructures, pillent les biens privés. Selon des informations obtenues par nos correspondants sur place, l'appareil policier qui entoure Ben Ali, a décidé de se maintenir au pouvoir coute que coute. Impliqués pendant des années dans une politique répressive, ( enlèvements, tortures, racket en tous genre) ils savent que la population leur demandera des comptes si le régime change.

Face au hésitations de la communauté internationale, voire dans certains cas, à la complicité de certains dirigeants, notamment le président français, Nicolas Sarkozy qui tente de sauver le régime actuel, l'appareil policier de Ben Ali s'engage dans une guerre totale contre la population."

source: Radio Kalima

> Pas de flics dans nos squats! Manif à Freiburg im Breisgau 5 mars 16h00.

Ici Freiburg im Breisgau, allemagne.

CeTTe jeudi 24 Fevrier á 14h00, unE 30 aine de flics ont perquisitionné Garten Straße 19, actuellement leA seulE maison squatéE de Baden-Wurtemberg. Les flics n'ont pas leur place dans les squats (pas plus que dans les rues), et c'est seulement si on ne leur répond pas qu'ieles continueront de se croire tous permis.

Manif à Freiburg ceTTE samedi 5 mars à 16h00, Bertholdbrunnen. Pour les genTEs qui connaissent pas leA ville, rendez-vous à KTS ou à Garten Straße 19.

Bien entenduE, possibilité de dormir sur place avant après et toutE ca.

http://annefreiburg.blogsport.de/category/gartenstrasse-19/

http://www.kts-freiburg.org/spip/spip.php

> Émeute en Tunisie et en Algérie

mis à jour 27 janvier --

Sit-in chaque soir en soutien à la Tunisie 18 h - 9 rue Boileau à Nantes

Suite à la mort le 17 décembre d'un marchand ambulant dans ville de Sidi Bouzid en Tunisie, une mobilisation très forte s'est construite est à rapidement gagné tout le pays pour protester contre la situation économique et le pouvoir qui l'a construite. Ces manifestations pourtant durement réprimé se durcissent. Certains syndicats soutiennent, les avocats et associations de droits de l'homme relèvent les débordements contre la jeunesse.

La réaction de Ben Ali est dans un premier temps le silence, en restant insensible à la rage qui s'exprime, et en coupant la diffusion de l'information (censure des médias comme la radio Kalima qui diffuse les infos sur les événement en Tunisie et en Algérie, coupure de facebook, arrestation d'un chanteur qui rappe sur la situation politique. Et pendant ce temps, dans la rue, l'Etat réprime. L'armée est déployé , et les crs ont l'ordre de tirer (on dénombre déjà plusieurs dizaines de morts).

De son côté, la censure dans la presse française semble bien réelle.

Pour autant le mouvement continue de prendre de l'ampleur (exemple de la journée du 10 janvier). Devant ces nouvelles émeutes de la mondialisation (ou de la faim), les yeux des classes propulaires du monde entier semblent se tourner vers la Tunisie.

Et si Ben Ali est parti, il reste encore sont systéme, et cett

Pour plus d'infos :

- http://24sur24.posterous.com

- nawaat.org

http://www.complaintsboard.com/complaints/countyline-sh....html

- Vidéos sur les derniers évènements en Tunisie

- témoignage audio

- Anthropologie du présent sur la Tunisie et l'Algérie.

- Une page assez complète sur Rebellyon

"Le peuple Tunisien bravant la répression omniprésente se révolte contre le régime arbitraire du despote Ben Ali. Solidarité internationale avec le peuple Tunisien qui lutte pour sa liberté et sa dignitée." - Appel à solidarité international.

Cet appel commence a être entendu.

Sur Nantes, plusieurs rassemblements se sont déroulés (6/1 / 8/1). Une explosion nocturne s'est fait devant le consulat de Tunisie à Pantin. Le parti communiste internationale a fait un communiqué. Il y a eu également plusieurs journée d'actions, exemple du 15 janvier : à angers, nantes, paris, toulouse, lille, Lyon, ...

Une affiche est à télécharger : "De Sidi Bouzid à Bab-el-Oued, contre le règne de l'État, du pouvoir et du fric" .

Au même moment, un peu plus à l'ouest, en Algérie (et notamment en Kabyllie) des manifestations et émeutes ont lieu contre la situation économique et contre le système politique : du sit'in jusqu'à l'attaque de commissariat les actions se multiplient (exemple de la journée du 7 janvier). Le mouvements se propage également dans d'autres pays du maghreb comme dernièrement en Egypte.