caen: des nouvelles des bléssé-e-s/ inculpé-e-s du blocage du train de déchets nucléaires

Mot-clefs: Actions directes
Lieux:

Des précisions sur les blessures et inculpations des militant-e-s enchainé-es aux rails sur le passage d'un train de déchets nucléaires le 5 novmenre à Caen et appel à soutien.
Des nouvelles fraiches et peu réjouissantes des
compagnon-ne-s du Ganva quant à l'action autour du transport de déchets
radioactifs vers Gorleben :

Dernières nouvelles du blocage du train nucléaire en direction de
l'Allemagne.

L'action qui a eu lieu hier à Caen a occasionné l'arrêt du convoi pendant
3h30. Le dispositif utilisé pour provoquer l'arrêt du train a permis
l'installation du blocage en toute sécurité. De ce point de vue, cette
action est une réussite.

La philosophie de l'action, comme toutes les autres, était de ne pas avoir
à se confronter physiquement avec les forces de l'ordre. Le blocage
effectif du train reposait sur des entraves matérielles (tubes métalliques
passés sous les rails) sur lesquelles les 5 militants étaient cadenassés.

Il était de la responsabilité des gendarmes et policiers de les
"désincarcérer" en toute sécurité.

Or les forces de l'ordre ont blessé volontairement 3 personnes en coupant
les tubes. L'une d'elles a eu 2 tendons de la main sectionnés et a du
subir une opération. Elle se trouve toujours à l'hôpital. Les 2 autres
soignées pour brûlures sont sorties hier soir et ont été placées
directement en garde à vue.

Il est inadmissible que dans le cadre d'une action non-violente les forces
de l'ordre utilisent la violence et occasionnent volontairement des
blessures à des militants. C'est pour cette raison que nous allons porter
plainte.

6 personnes sont encore en garde à vue. Au vu de ce que nous pouvons
appeler une bavure, nous exigeons leur libération immédiate.

Nous nous donnons tous rendez-vous devant l'hôtel de police de Caen, 10
Rue du Docteur Thibout de la Fresnaye, dès 17h, ce samedi 6 novembre 2010,
et ce jusqu'à obtenir la libération des 6 camarades du Ganva et l'abandon
des poursuites éventuelles.

Pour celles et ceux qui ne peuvent se déplacer, nous vous invitons à
harceler téléphoniquement le commissariat au 02 31 29 22 22

http://ganva.blogspot.com

***********************

les 6 interpellées du convoi de nucléaire sont sortis du tribunal. Ils
sont placés sous contrôle judiciaire. Ils doivent s'acquitter
collectivement de 15 000€ avant le 15 novembre. Le procès aura lieu le 8
décembre prochain.

Source - pas dupes.

***********************

Tout soutien financier est le bienvenu, en particulier pour faire face à
une caution demandée par la justice suite à la garde à vue des 6 militants
(pour l'instant) :

chèque à l'ordre de l'APSAJ - Association Pour la Solidarité et l'Aide
Juridique

APSAJ
6 cours des alliés
35000 – Rennes

ou CACENDR 15 septembre 1944
54320 maxeville
un reçu fiscale peut'être délivré pour les chéques à partir de 30 euros ;
Pour les pays voisins :
code iban : FR76 1027 8040 2600 0200 8130 287
Code BIC : CMCIFR2A
merci pour votre attention et solidarité

En espérant que les nouvelles soient bonnes pour le compagnon blessé et
que la solidarité s'organise.

Link_go Lien relatif