Chronique de l'arbitraire à Poitiers.‏

Mot-clefs: Répression
Lieux: Poitiers

Chronique de l'arbitraire à Poitiers.‏

Hier soir aux alentours de Minuit, une bande de copain/nes ont collé des affiches au soutien aux sans-papiers et à leurs luttes ( par exemple l'incendie de Vincennes etc..)
Vous savez celles qui n'ont pas pu être collées lors de la manifestation de Samedi ( elles suscitaient l'intérêt d'un flicage systématique tout au long du parcours ) car retirées systématiquement par les agents de la BAC, et par M.Papineau en personne.

La petite bande a collé quelques affiches aux alentours de la place du Marché, de la faculté de Sciences Humaines et Arts, puis au niveau de l'abribus en face du bâtiment de Sciences-Po. Une patrouille de police s'arrête, procède aux contrôles d'identité. Les deux agents ( un homme et une femme ) lisent les affiches attentivement, remarquent sur l'une d'elle ( d'apres leur dire ) " un slogan a caractère anarchiste" ce qui prolonge un peu plus le contrôle , d'autant plus qu'une deuxième voiture de police arrive sur les lieux avec deux autres FOURGONS!!
Les agents appellent au commissariat pour demander des consignes à leur supérieur, ça dure un petit moment, pas longtemps..Puis la décision hiérarchique tombe : confiscation des affiches , du seau de colle et du pinceau! Au passage, il ont confisqué le mensuel "Courant Alternatif" ; un agent ( de la deuxième voiture ) a rétorqué " c'est une officine ça" ( cf l'OCL) - rires.
Puis ils sont repartis tous fier-es de leur "prise" qui justifient leurs salaires. Les consignes de la prefecture sont appliquées à la lettre ( n'est-ce pas M. Setbon?)

Voila on ne peut meme plus coller tranquillement sans se faire voler le matos et propagande, ça devient systématique lorsque l'on est anarchiste, consideré comme ou meme sympathisant contrairement à d'autres, mais c'est la stratégie meme de la répression : isoler,intimider, ficher, provoquer, enfermer...

@ bientot

Des potes des colleur-se-s.