La vengeance de Prométhée

Mot-clefs: Actions directes
Lieux:

Avec l’édition de la présente brochure, nous avons l’intention de faire connaître la lutte menée récemment par quelques prisonniers anarchistes contre l’État dans diverses parties du monde, en utilisant la grève de la faim, initiative qui a duré du 20 décembre 2009 au 1er janvier 2010 (exceptés Marco Camenish et Gabriel Pombo Da Silva qui ont commencé la grève le 18 décembre en solidarité avec les prisonnières turques et en mémoire de toutes les personnes assassinées dans les geôles de ce pays).
VOIR EN LIGNE :
Texte

La particularité de cette grève a résidé, d’un côté, en ce qu’il ne s’agissait pas d’une lutte pour obtenir de meilleures conditions de détention ni pour avancer des réclamations légales pour la "liberté" des engeôlés, mais comme l’a très bien exprimé Gabriel :

"Il n’y a pas de points revendicatifs, c’est un appel, un geste d’amour, un appel à la lutte et à continuer de lutter … nous ne voulons pas de prisons avec des barreaux en or, nous voulons détruire les prisons, mais pour détruire les prisons nous avons aussi à détruire le système et la société carcérale… C’est un appel clair à la lutte, à la lutte révolutionnaire, nous ne voulons pas qu’ils nous donnent plus de nourriture ou plus de douches et plus de travail, nous voulons détruire toute cette saloperie… commençons par le petit nombre que nous sommes, essayons de la diffuser à d’autres compagnons ; si nous étions dans la rue il est évident que nous n’utiliserions pas la grève de la faim, nous serions en première ligne, brûlant ou pillant ou que sais-je encore … nous ne perdrions pas notre temps ici, la seule chose qui nous reste maintenant à offrir réside dans un geste digne pour les compagnons qui sont tombés dans la lutte, en particulier Mauricio Morales… et pour tant de personnes qui sont tombées en empruntant ce chemin … pour se souvenir d’elles dignement. Et cela signifie donc avoir un peu faim certes, mais en même temps se sentir partie d’un collectif d’individualités…".

D’une autre part la réponse à l’appel à l’offensive de l’autre côté des murs a été, du moins dans le contexte latino-américain, particulièrement forte, tant dans l’intensité que dans la continuité, compte-tenu surtout du temps pendant lequel la grève s’est déroulée.
Lire la suite du texte: http://www.non-fides.fr/?La-vengeance-de-Promethee
Télécharger la brochure: http://aiferricorti.entodaspartes.net/files/2010/01/fol...e.pdf