Un autre témoignage du 13 juillet a Montreuil

Mot-clefs: Répression
Lieux:



Les sinistres méthodes de la Bac de Montreuil
Un autre témoignage de Montreuil le 13 juillet

Juste au moment de la charge et du gazage place de la Croix de Chavaux ont a du se disperser en deux groupes par diverses petite rues

Comme j’ai des problèmes de souffle , un peu plus loin je me suis assis devant le porche d’un cité , arrive du fond de la cour de cette cité une quinzaine de baceux très nerveux (visiblement il cherchaient des manifestants qui s’y seraient réfugiés et les baceux semblent très bien connaitre le terrain sur Montreuil) l’un d’eux me remarque et dis a un de ses collègues « et celui la on le contrôle » un autre de lui répondre « non on fonce faut qu’on se fasse du crane en flag » un autre me dis « qu’est ce que tu fout la toi » je réponds très calme ou le plus calmement possible « j’attends ma copine » ils repartent en courant

Grosse chance pour moi les baceux n’ont pas repéré que mes fringues puaient la lacrymo sinon j’en suis sur je me serait fait latter sévère, a coup de pieds, de poings, et de matraques télescopiques ( les baceux en avaient a la main et dans leurs poches arrières).

Un jeune du quartier ,n’aura pas ma chance, il se fait bousculer par un des baceux une dizaine de mètres plus loin , a le tort de demander simplement « mais il se passe quoi ici monsieur » la réponse du Baceux « toi ta gueule on t’a rien demandé et tiens prends ca dans ta gueule pour les autres » le gamin se prend une énorme baffe alors qu’il n’a strictement rien fait son seul « crime » comme on dis « avoir été la au mauvais moment au mauvais endroit ».

Le gamin reste sur place complètement choqué je sors de sous le porche prudemment (les baceux) chargent dans la rue plus bas d’autres jeunes qui n’ont rien a voir avec la manif mais les jeunes réussissent a les semer) je vais le voir le gamin je lui demande mais qu’est ce que tu a fait pour qu’ils te foutent une tarte comme ca sans raisons , d’autres passants lui demandent aussi pourquoi

le gamin nous répond énervé (comment ne pas le comprendre) « mais vous rigolez vous avez vu ma tête j’suis un beur et un jeune beur en plus les Keufs a Montreuil ils nous détestent encore plus que les squatters de la croix de chavaux ».

On discutera ensuite d’autres trucs sur les keufs de Montreuil, ce que me racontera ce gamin est hallucinant , les flics a Montreuil c’est des insultes racistes permanentes, des contrôles d’identités jusqu'à deux a trois fois par jours sur les mêmes personnes et les de cette cité et de cette rue , des humiliations quotidiennes rien de nouveau en Sarkozye dans ce pays qui sent de plus en plus la dictature larvée

Je dis au revoir au gamin et je repars écœuré, je réussis a retrouver un peu plus loin d’autres copains et copines isolé-es qui ont pu sortir de la chasse a l’homme des baceux qui continue en ville, on marche jusqu'à la porte de Montreuil car les collabos de la Ratp on fermées les grilles des stations Croix de Chavaux et Robespierre.

Voila je tenais à apporter ce témoignage, j’ai eu de la chance, je me suis pas fait embarqué , j’apprendrait que d’autres copains et copines ne l’avaient pas eues cette chance, mais il faut que tout le monde sache ce qui se passe a Montreuil, hortefeux le nouveau ministre de l’intérieur et ses chiens de garde en bleu on visiblement pris cette ville comme laboratoire de leurs délires sécuritaires de mort , a nous maintenant de continuer la mobilisation et de rester solidaires des habitants et des jeunes de cette ville, car a n’en pas douter la répression y sévira de nouveau.

Un manifestant du 13 juillet