Photos de la répression aux honduras

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Photos de la répression au honduras

Un dossier sur la répression au honduras par les camarades de Amerike en lutte dont les analyses n’ont rien a voir sur le sujet de celles des fascistes Thierry Meyssan et autres Michel Collon qui comme par leur sinistres habitudes ne se servent que de cette cause pour affirmer leurs hallucinantes élucubrations negationist
Photos de la répression au honduras

Un dossier sur la répression au honduras par les camarades de Amerike en lutte dont les analyses n’ont rien a voir sur le sujet de celles des fascistes Thierry Meyssan et autres Michel Collon qui comme par leur sinistres habitudes ne se servent que de cette cause pour affirmer leurs hallucinantes élucubrations negationistes

http://amerikenlutte.free.fr/index.php?option=com_conte...mid=1

Des milliers de Honduriens sont descendus dans les rues pour répudier le coup d’État et la possible ascenscion de Roberto Micheletti comme président de fait de la République.

Les militaires ont commencé à réprimer les manifestants quand ils chantaient l’hymne national. Ils ont lancé des gaz lacrymogènes et ont abattu les barricades. Dans la zone, on entendait des détonations.

Pour le moment les agressions des militaires ont causé la mort d’un travailleur de l’entreprise Unitel. Se sont aussi produit 7 arrestations et il y a des centaines de disparus.

Et les médias du Honduras n’informent pas de la répression.

Le président Manuel Zelaya a été à l’aube de ce dimanche par environ 200 soldats qui l’ont sorti de chez lui et l’ont emmené au Costa Rica. Quelques heures plus tard, les forces militaires ont décrété un couvre-feu.

Zelaya se trouve maintenant au Nicaragua où il à la réunion extraordinaire des pays de l’Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique (ALBA).

Le président constitutionnel du Honduras a affirmé que le "peuple est noble et est en pied de lutte". À la fois, il a assuré qu’il est le "représentant que les citoyens ont choisi" et qu’il a pour cela la légitimité nécessaire pour terminer son mandat.

SOLIDARITE AVEC LE PEUPLE DU HONDURAS ET FUERA L’OLIGARCHIE FASCISTE HONDURIENNE