le mur n°3 et les voeux du maire d'angers

Mot-clefs: Logement/squat
Lieux:

Salut,
voici le quatrième numéro du journal mural du squat le [sli:p] à Angers.
Après avoir dis le pourquoi du squat et le pourquoi du journal dans le numéro 0 : https://nantes.indymedia.org/article/15017.
Puis avoir parlé du quartier saint serge dans "futur antérieur" : https://nantes.indymedia.org/article/15222
et avoir parlé du début de la réhabilitation du quartier dans "les dents de l'amer" : https://nantes.indymedia.org/article/15402.
Le MUR s'attaque cette fois ci à un des symboles du quartier, le parking molière. Plus qu'un parking, cette édifice est l'image de ce que la ville veut faire de là ou on vit, alors on attaque (normal quoi).

Voeux2009-medium
bonne année

Lemurinternet-medium
le mur n°3

voici le texte du journal :

Comme nous l'avions présenté dans les numéros précédents, le mur va déconstruire bloc de béton par bloc de béton, le pourquoi du comment du réaménagement du quartier Tiers Boisnet. Pour ce 3ième acte, nous nous focaliserons sur le parking molière comme un symbole de ce qu'illes veulent faire du quartier.

Le parking molière, ou les précieuses ridicules
5 étages, 5 ambiances musicales, 5 atmosphères colorées, pour 5,5 millions d'euros; la SARA a voulu,par sa première oeuvre sur le quartier, planter le décor d'une tragicomédie. Dès 1996, le réaménagement du quartier donne un des rôles principaux aux places de parking. En tout, c'est près de 800 véhicules qui pourront stationner dans le quartier, dont plus de la moitié (420) dans le parking molière, véritable pierre angulaire du projet. Seulement, ce bunker blanchâtre inauguré en grande pompe, tombera rapidement le masque. Ils ont prévu le parking comme le futur quartier c'est à dire blanc, aseptisé, vidéo-surveillé, futuriste, comme réponse à l'insalubrité du quartier mise en scène par la mairie. Mais l'illusion s'est écroulée avec le bloc de béton, tombé rue Thiers en juillet dernier. La scène du crime urbain est depuis encerclée par des échafaudages et des barrières de protection. Tiers Boinet atteint de l'insalubrité ? ou malade imaginaire des docturbanistes ? Nous notre seul regret est qu'il n'y ait pas eu d'urbaniste en dessous. Au final les vibrations provoquées par le chantier du tramway risquant de faire tomber d'autres blocs, ils sont en train de tous enlever. Coût de l'opération 63000 euros.

La catharsis, la fourberie!
Avec ces 800 places de parking pour moins de 2000 habitants, on a trouvé une nouvelle vocation au quartier : devenir le parking du centre ville. Les bourgeois-gentilhommes, plutôt que d'y vivre, n'y feront que stationner, avant d'aller travailler à Saint Serge, pour mieux faire du shopping dans les rues hystoricommerciales.

épilogue ?
Le spectacle n'est pas terminé, mais les spectateurs-trices se lévent déjà et, indigné-e-s par un jeux aussi mauvais, chacun-e choisit ses projectiles, l'insurrection peut commencer (yeah yeah).

------

sinon on a vu ça aussi dernièrement sur les murs de notre ville, le texte est celui des voeux du maire, le visuel est une sténopé du quartier loin du vilain photo montage produit par le service communication de la mairie d'angers, plus réaliste en tout cas pour nous habitant-e-s du quartier.

-----
Les prochaines rendez vous c'est samedi avec un après midi enfants.

plus d'infos plus tard.

Email Email de contact: