Rassemblement anti-flics a Moscou

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Rassemblement contre la repression policiere a Moscou
Jeudi 15 mai, 19H, dans le parc de Pouchkine (celebre parc de rassemblement pour la dissidence russe depuis les annees 70), se tenait le troisieme rassemblement contre la police russe et sa repression a l'appel d'oganisations et d 'individus libertaires, antifascistes et de defense des droits de l'homme. Les deux premiers ayant eut lieu quelques mois auparavant s etaient soldes par des coups de matraques et de nombreuses arrestations (les flics moscovites ne supportant pas la moindre banderoles ou drapeau noir).

Mais hier, les choses ne se sont pas passees de la meme maniere. La place etait encerclees par les Omons (le cousin slave du CRS) et l'armee. Faut dire que suite a l'election de Medvedev et la nommination de poutine au poste de chef du gouvernement, faut savoir marquer le coup. Bref, un rassemblement sous tres tres haute surveillance. Une presence de flics en civils assez incroyable, et surtout le passage obligatoire pour rentrer dans le rassemblement par des detecteurs de metaux. Grosso modo, faut etre sacrement convaincu pour se rendre a ce genre de rassemblement, vu la haute surveillance deployee et le sentiment de criminalisation fait autour.

Donc, environ 200 a 250 dissidents etaient presents. Les medias remplacent dissidents par "anarchistes et antifascistes". Rassemblees autour d'un camion sono, nombreuses personnes issues du mouvement social moscovite prennent la parole. Beaucoup de gens sont masques... puis une immense banderole anti-flic est deployee (15m), les journalistes se ruent sur celle-ci en la mitraillant. Les flics autour tirent la geule. Les keufs en civils photographient et filment, tres important pour le FSB (fils unique du KGB).
Des affiches et banderoles avec marques "nous sommes tous des extremistes et nous mangeons les bebes" ou encore "nous sommes syndicalistes, nous sommes des extremistes" sont egalement sorties. Puis des actions theatrales demarrent, mettant en scene la repression policiere, avec pas mal d'humour. Puis des slogans anti-flics sont lances par des militants anarchistes, repris par d'autres. Un leader du parti Obrana, parti capitaliste anti-poutine, tente de se faire prendre en photo et filmer par les medias a cote du megaphone afin de se donner une image de parti de masse...il est gentilement refoule par les militants libertaires. Pendant ce temps-la un groupe de punk se prepare a jouer sur le camion sono afin de rechauffer l'atmosphere et de feter le fait qu'encore aucune arrestation n'ait eu lieu.

Puis arrive 21h, heure a laquelle le rassemblement devient illegal, et la place se vide d'un coup. On sent que les flics n'attendent que ca, le moindre derapage. Les militants ne sont pas dupes et veulent a tout prix eviter la repression, marquant pour eux un sentiment de defaite. Il faut dire qu'a force de repression, d'interdiction de rassemblement...le moral en prend un coup.
Puis des militants sont suivis lors de leur depart jusque dans le metro...et 3 arrestations s'operent sous terre.

Ce rassemblement pour les activistes russes marquent une victoire, puisqu'ils ont pu s'exprimer, que les flics n'ont pas pu intervenir, et que d'autant plus c'etait le premier rassemblement de ce genre!

No justicE no peace, fuck da police!

Photos sur ce rassemblement:
http://streetsmedia.livejournal.com/108995.html
avec en bas de la page des liens vers des videos de ce rassemblement et d'autres.

Plus d'infos en russe sur:
www.avtonom.org