Charasse porte plainte : Mise en examen d'un syndicaliste

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Criminalisation de l'action syndicale.

6 octobre 2003






Mise en examen d'un syndicaliste : les "idéaux socialistes" de Michel Charasse.




Michel Bouchet est secrétaire départemental de la FSU (principale fédération de syndicats de l'éducation nationale) dans le Puy de Dôme.

Michel Charasse, quant à lui, est sénateur-maire (PS) de Puy Guillaume, charmant bourg dudit département.

Lors du mouvement du printemps dernier, Michel Charasse avait publiquement pris position en faveur des projets gouvernementaux visant à démanteler l'école publique au travers de la loi de décentralisation et traité avec mépris les personnels qui s'y opposaient. De même avait-il apporté son soutien à la remise en cause des droits à la retraite en déclarant que le parti socialiste au gouvernement aurait fait de même et stigmatisé "l'irresponsabilité" des opposants à ce projet.

L'intersyndicale interprofessionnelle (CGT - FO - UNSA - FSU - UNEF - Union Solidaires - URI CFDT - SNETAA EIL) rédige un communiqué dénonçant dette prise de position et appelant à une manifestation à Puy Guillaume.

Ces idéalistes irresponsables font partie de ceux qui croient encore à la liberté d'expression et à celle de manifester ! Pas Michel Charasse qui décide de porter plainte contre Michel Bouchet, assimilant le communiqué à des injures et de la diffamation et la manifestation à une "intimidation de personnes détentrices d'une part de l'autorité publique".

Michel Bouchet vient donc d'être mis en examen le 2 octobre 2003 suite à cette plainte. Un pas est franchi : en s'attaquant aux syndicats qui défendent les intérêts des salariés du public et du privé, il s'inscrit dans une démarche plus générale qui vise à réprimer et remettre en cause l'action syndicale. La plainte de M. Charasse, dans un contexte de mesures sécuritaires et de restriction des libertés démocratiques est une attaque directe contre le monde du travail et les organisations syndicales. Le droit de manifestation est en particulier remis en cause. Le sénateur "socialiste" tente ainsi de créer un précédent particulièrement dangereux pour les pratiques démocratiques dans notre pays.

Les organisations syndicales du Puy de Dôme apportent leur soutien à leur camarade et appellent l'ensemble des salariés à exprimer leur indignation et leur refus de voir l'action syndicale criminalisée. Un moyen de le faire : http://www.clermont.snes.edu/Actualites/michelbouchet-tract.htm" class="spip">signer une pétition que l'on peut trouver en ligne à l'adresse suivante : signer la pétition

Triste détail : on peut lire sur la page internet de la fédération du PS dans le Puy de Dôme :

"Entre le Puy-de-Dôme et le Parti Socialiste, une longue histoire… qui dure toujours.
Puy-de-Dôme, terre socialiste. En 1998, la Fédération du Parti Socialiste fêtait son centenaire. C'est dire si l'histoire qui lie le Puy-de-Dôme aux idéaux socialistes est ancienne."

(La preuve ici, pour les incrédules)

En tout cas, pour Michel Charasse, les idéaux socialistes, c'est vraiment de l'histoire ancienne...

Source :
legrandsoir.info
www.legrandsoir.info