Action clown à Rennes

Mot-clefs: Actions directes
Lieux:

Y a d'la joie dans les bureaux...
Faites des pylônes, pas l'amour ! Morts aux écolos !

En ce jour de la fête de l'amour, une escouade d'une douzaine de clowns sur-équipés du front de libération de l'énergie nucléaire (branche armée de la Commission Attali de libération de la croissance) a envahi les locaux de l'entreprise Archividéo, coupable selon eux de ne pas « travailler plus pour pyloner plus ». Cette entreprise rennaise dessine de jolis poteaux électriques sur des photos de paysages (assez laids, il faut le dire) pour voir ce que ça donnerait d'amener le courant chez les ploucs.

Les clowns réclament plus de moyens pour cette entreprise qui ne leur semble pas faire assez d'heures supplémentaires pour pouvoir installer les-dits pylônes dans les champs de ces bouseux. Ils réclament aussi le passage de la future ligne THT au-dessus des maisons des opposants pour bien les calmer.

Non aux pylônes sur les photos ! Oui aux pylônes dans les bureaux !

Les clowns ont donc occupé les chaleureux bureaux d'Archividéo (40 rue des Veyettes dans la zone industrielle sud-est, à Rennes), hier soir à l'heure où les employés tentaient de fuir, bien contents d'avoir installé virtuellement des centaines de pylônes sur les photos panoramiques du bocage mayenno-normand (et un peu breton aussi!). Les clowns, eux aussi chaleureux puisque admirateurs du travail magnifique de ces employés, les ont aidés en installant deux pylônes, bien réels ceux-là, dans leur bureau. Les clowns espéraient ainsi les aider dans leur mission de communication auprès des riverains potentiels, pour faire comprendre aux ruraux tout le bienfait de l'énergie électrique toute-puissante passant au dessus de leur tête.

Que fait la police ?

Les employés et leur supérieur ne semblant pas comprendre l'utilité de la démonstration clownesque, les gentilles forces de maintien de l'ordre (moral) ont été appelées et sont arrivées promptement. Grâce à eux, les clowns ont pu retrouvé le chemin de la liberté et quitter les bureaux d'Archividéo qui devenaient un peu trop chargés en ondes électromagnétiques.

Les clowns se félicitent de leur spectacle qui, à défaut d'avoir décrisper les zygomatiques des jeunes loups de l'infographie, a remis la très-haute tension chez ceux qui la crée...

The show must go on...
We will be back