VENEZUELA : nous dénonçons le délogement forcée d'indigènes

Mot-clefs: Archives
Lieux:


Nous dénonçons le délogement des familles indigènes de leurs terres ancestrales de la part de l'état Vénézuelien et des multinationales du charbon.

Indigenas_wayuu2-medium
Pas de titre pour 6795

Nous, les indigènes Wayùu habitant-e-s des bassins des rivières Socuy, Maché et Cachiri de la Sierra de Perijà de l'état de Zulia de la République Bolivarienne du Venezuela, informons à tou-te-s les femmes et les hommes du monde que notre humble peuple, ainsi que les peuples Yukpa et Bari, allons être délogés par le gouvernement national pour livrer notre territoire aux entreprises transnationales du charbon parce que les viscères du monstre impérial a besoin de plus de charbon bon marché pour continuer à remplir de mort, misère et famine les peuples du monde.

Il ne peut y avoir de Socialisme du XXI nième Siècle dans notre pays sans nous les indigènes et si il n'y a pas les droits à des territoires autonomes et libres de mines et de propriétaires, quelques uns seulement exprimés par les papiers juridiques, mais comme gênant les capitaux miniers, pétroliers, gazifières et les propriétaires, aujourd'hui ils prétendent les éliminer avec le conte raciste de la souveraineté et de l'unité patrie, comme si nous les indigènes nous ne sommes pas aussi fils du dieu Maleiwua, de Guaicaipuro et de Bolivar.

Actuellement, le gouvernement national à travers de sa Corporation pour le Développement de la Région Zulienne (Corpozulia) est à la tête, avec des opérateurs des entreprises transnationale, d'une ultime attaque contre nos humbles familles indigènes pour nous obliger par les bonnes manières à leur vendre nos terres, ainsi qu'il y a des années ils nous imposèrent par les mauvaises manières l'ouverture de la mine Paso Diablo et Mine Norte dans le bassin de la rivière Guasare, et plus récemment dans la mine Las Carmelitas prés de la retenue d'eau Los Tres Rios.

Nous dénonçons le génocide et l'écocide à approfondir dans le pied de montagne de la Sierra de Perija dans la zone frontalière avec la Colombie, bras occidental de la fin de la grande Cordillère des Andes, de la part de Corpozulia, Carbozulia, Anglo American Coal, Inter-American Coal, Peabody, Carbonifera Caño Seco représenté par l'ancien président de Telecom Eiram, Brendan Hynes d'Irlande, Corporacion Carbones del Perijà du Chili représentée par Maria Victoria Quiroga M. et Alvaro Guell V., Energy Resources, entre autres.
Organisation Indigène Wayùu du Socuy et Maché Maikiratasalii

POUR DES TERRITOIRES INDIGENES AUTOMONES LIBRES DE MINES ET PROPRIETAIRES

Email Email de contact: caracolvnzla_AT_gmail.com