[Nantes] Contre le fascisme ! Les 22 et 23 juin, journées nationales de mobilisation

Mot-clefs: Resistances
Lieux: Nantes

le samedi 22 juin 2013 à 16:00

Depuis plusieurs mois, le nombre d'agressions politiques commises par l'extrême droite (homophobes, racistes, sexistes...) explose. Le 5 juin dernier, un camarade syndicaliste et antifasciste, Clément Méric, est assassiné à Paris par des militants néo-nazis. Aujourd'hui, c'est une réalité, le fascisme continue de tuer.

Logo_antifa_nantes_1-medium
Pas de titre pour 12978

Affiche_manif_22_juin2-medium
Pas de titre pour 12977

A Nantes, des nervis de la « manif pour tous » n'hésitent pas à effectuer des saluts nazis lors des manifestations contre le mariage homosexuel et lors des rassemblements des « veilleurs ». Ces mêmes militants se rassemblent, main dans la main avec les pétainistes du Renouveau Français et le Front National, dirigé à Nantes par Christian Bouchet (ancien dirigeant du groupuscule fasciste violent Unité Radicale). Devant la cathédrale de Nantes ils provoquent les participants à la Gay Pride, protégés derrière d'énormes dispositifs policiers.

La libération des paroles et des actes est incontestable. Nous ne pouvons tolérer cette présence fasciste dans nos rues. Le Front National inaugurera son nouveau local ce week-end à Nantes, ce parti haineux n'a sa place ni ici ni ailleurs.

Face à cette montée du fascisme favorisée par les politiques d'austérité, le mouvement homophobe de la « manif pour tous », la désignation de boucs émissaires, la dénonciation de l’immigration comme responsable de tous les maux, la lutte est une nécessité. L’État « socialiste » entretient un climat délétère en organisant des expulsions massives, des rafles de sans papiers comme à Barbès le jour même du rassemblement en hommage à Clément, le 6 juin. La réaction de l’État n'est pas appropriée, le combat contre l'extrême droite ne passe par des dissolutions médiatiques et marginales mais par une réponse massive et populaire, dans la rue et dans les luttes, et par des avancées sociales.

En hommage à Clément, à toutes les victimes du fascisme, et pour combattre l'extrême droite, nous appelons à une manifestation samedi 22 juin à 16h Place Royale. Cette démarche répond à l'appel unitaire à une manifestation à Paris le 23 juin et dans l'ensemble de la France.

Ce week-end refusons la haine. L'antifascisme est l'affaire de tou-te-s !

Ni oubli, ni pardon.

Action Antifasciste Nantes

Mail : Nantesantifasciste@gmail.com – Facebook : Action Antifasciste Nantes