[ Amiens ] Perquiz de la DGSI

Mis a jour : le jeudi 6 mai 2021 à 00:06

Mot-clefs: Répression
Lieux: amiens

Le 4 mai 2021 une dizaine de membres lourdement armé du GAO (Groupe d'Appui Operationnel) groupe d'intervention de la DGSI a défoncé la porte d'un appartement à Amiens dans le cadre d'une enquête menée par la DGSI de Lille pour :

- Révélation d'identité protégée

S, inculpé dans l'affaire de Limoges et perquisitionné déjà le 1er juillet 2020 dans l'affaire des voitures du SPIP d'Amiens a été embarqué pour Lille où il a été plaçé en garde à vue pendant 30h avant d'être libéré sans suite.

Le 4 mai 2021 une dizaine de membres lourdement armé du GAO (Groupe d'Appui Operationnel) groupe d'intervention de la DGSI a défoncé la porte d'un appartement à Amiens dans le cadre d'une enquête menée par la DGSI de Lille pour :

- Révélation d'identité protégée

S, inculpé dans l'affaire de Limoges et perquisitionné déjà le 1er juillet 2020 dans l'affaire des voitures du SPIP d'Amiens a été embarqué pour Lille où il a été plaçé en garde à vue pendant 30h avant d'être libéré sans suite après avoir garder le silence.

Un smartphone, un téléphone et un ordinateur portable saisie lors de la dernière perquiz de la PJ d'Amiens et qui venait tout juste d'être restituté par la juge d'instruction d'Amiens a été re-saisie à l'appart par la DGSI de Lille.

Par ailleurs les barbouze de la DGSI sont allé pioché des petits carnets  saisie par la PJ et qui devait être rendu à S. directement au service des scéllés d'Amiens.

Ce sont quelques noms d'agent de la DGSI présent sur ces carnets qui aurait provoqué toute cette mascarade

La DGSI dans sa légendaire compétence et son grand sens de la coopération avec les autres services semblant ignorer la présence malencontreuse d'une liste de noms de ces agents dans le dossier d'instruction de Limoges auquel S. a accès pour préparer sa défense.

Commentaire(s)

> .

force gros!

> AZERTYU

tout plein de courage a S.