Maton, étouffe-toi avec ta copie !

Mis a jour : le samedi 23 janvier 2021 à 01:39

Mot-clefs: / prisons centres de rétention
Lieux: paris

Le concours de recrutement national des matons a eu lieu le 13 janvier à Paris, et les murs du parc des expos et du métro Porte de Versailles nous ont servi de défouloirs.

Qu'est-ce qui peut bien pousser une personne à en enfermer une autre, à lui prendre de force sa liberté et son initiative personnelle, son identité, ses responsabilités et ses amours? L'appât du gain, aussi dérisoire soit-il ? Une obéissance aveugle et infinie dans une autorité tout puissante qui lui dirait "fais cela pour moi" ? L'illusion sadique déguisée de bienveillance que "je le ferai mieux que d'autres" ? Une douteuse ambition de tortionnaire ? La pression mise par les conseillèr.es Pôle Emploi ?

Toutes ces raisons nous dégoûtent, et c'est pourquoi nous avons veillé à organiser un comité d'accueil du fond du coeur pour tou.tes les égaré.es et les pourritures qui se sont rendues au concours de recrutement des matons le 13 janvier 2021 à 12h30 au Parc des Expositions, Porte de Versailles, Paris. Les murs du parc des expositions le long du tram 1 et ceux du couloir du métro nous ont servi de défouloirs et ont été copieusement tartinés de ce que nous pensons de ces gens qui allaient passer 3h à concourir pour devenir matons ainsi que du monde qu'ils défendent:

  • Contre l'enfermement, révoltes et liberté
  • Feu aux prisons
  • Ici on recrute des matons
  • Plutôt chômeur que maton
  • Maton, gare à toi
  • Plutôt rien faire qu'être tortionnaire
  • Maton, étouffe-toi avec ta copie !
  • Feu aux taules et à vos bagnoles
  • ACAB

 


Dans l'espoir qu'ils renoncent, ou au moins qu'ils fassent quelques cauchemars, mais aussi parce que nous ne laisserons pas passivement des individus devenir des enfermeu.rs/ses.

Il n'y a pas de "bon maton", de "surveillant.e sympa", de "gardien.ne de prison bienveillant.e". Les matons qui te font croire qu'ils sont là pour t'aider à te resocialiser ou à purger ta peine sont et restent des enfermeurs qui ont choisi leur camp: celui de l'autorité, de l'oppression, du contrôle, de la prison, de l'Etat. Tout ce que nous détestons.

On n'oublie pas qu'il y a régulièrement des concours pour recruter divers larbins du pouvoir qui méritent tout autant notre mépris. En tout cas, les prochaines épreuves de ce concours auront lieu en mars.
A bon entendeur !

Bonus: pour se faire une idée du contenu de ce concours : https://twitter.com/DesDetenus/status/1349394448858361858

 

Commentaire(s)