Stop Homophobie se constitue partie civile contre Bassem Braïki appelant aux meurtres contre les homosexuels

Mis a jour : le jeudi 24 septembre 2020 à 12:39

Mot-clefs: genre
Lieux:

Bassem Braïki appelant aux meurtres contre les homosexuels : Mousse, Stop Homophobie et Adheos se constituent parties civiles, avec Mounir Mahjoubi

https://www.stophomophobie.com/bassem-braiki-appelant-aux-meurtres-contre-les-homosexuels-mousse-stop-homophobie-et-adheos-se-constituent-parties-civiles-avec-mounir-mahjoubi/

 

Bassem Braïki est un blogueur très actif sur les réseaux sociaux, d’où il poste régulièrement des vidéos homophobes. 6 font désormais l’objet de la plainte avec constitution de partie civile déposée le vendredi 17 mai, à Paris, pour injures et incitation à la haine et à la violence à raison de l’orientation sexuelle.

 

 

Entre autres injures, Bassem Braïki profère notamment les propos suivants :

  • « Hier y a eu la sodomite pride partout dans le monde, je me demande pourquoi un astéroïde n’est pas venu ce jour-là. »
  • « Les homosexuels, moi j’ai la solution pour qu’on vous soigne. Wallah tu prends un Efferalgan, tu mélanges avec du cyanure et puis ça va vous soigner. Faut éradiquer ce phénomène. »
  • « Vous êtes pas des humains, vous êtes pas constitués comme nous, ça n’est pas possible. »
  • « Allah vous piétine, Il vous terrasse. Demain, vous prenez le tramway, Il vous roule dessus. »

Pour Etienne Deshoulières, avocat des associations et de l’ancien secrétaire d’Etat, Mounir Mahjoubi, visé personnellement par les propos, « Bassem Braïki dispose d’une large audience sur internet auprès de laquelle il distille son homophobie viscérale. Une action pénale est indispensable pour faire cesser ce torrent de haine. »

Commentaire(s)

> wtf

Bassem Braïki est une ordure homophobe, sexiste, raciste, etc. C'est un fait avéré depuis bien longtemps.

Mais quel intérêt de poster en septembre 2020 une info datant de mai 2019 ?

Les trolls et contre-trolls au milieu des infos fraîches, c'est fatiguant.

> .

Peut être parce que les procès se déroulent actuellement ( fin septembre 2020 ) et que certain.e.s tentent de le faire passer pour une pauvre victime de l'islamophobie ou de la justice blanche aux ordres du lobby LGBTQ +