1er mai à la Boissière (Montreuil, 93)

Mis a jour : le samedi 2 mai 2020 à 14:10

Mot-clefs: quartiers populaires coronavirus
Lieux: 93 boissière montreuil

Nous vous livrons un petit CR à chaud et euphorique de la manif de la Boissière à Montreuil (93). Pour résumer rapidement : nous avons pu mener une manif sauvage de 1h30 entre le carrefour Bd de la Boissière / Bd Aristide Briand jusqu‘à Paul Signac puis jusqu‘à la lisière de la mairie de Montreuil, et retour par la rue de Romainville aux Trois Communes pour finir devant l‘hopital André Grégoire. On voulait rejoindre la Mairie mais on a préferé éviter la nasse géante.

Image2-medium
La représentation de la manif par l'un.e des plus jeunes participant.es <3

Image1-medium
Une photo de la banderole

Plein de gens aux fenêtres nous ont salué.es, acclamé.es et quelques voisin.es sont carrément descendu.es pour manifester avec nous ! Big up aux automobilistes qui ont voulu aller se garer pour nous rejoindre, à celleux qui ont mis l‘Internationale à fond dans leur appart pour qu‘on l‘entende, celleux qui nous ont offert un mini-concert à leur fenêtre avec tambour et accordéon, aux deux qui ont brandi un drapeau rouge à faucille et marteau à notre passage, à cette maman qui est descendue nous faire un coucou avec ses deux enfants déguisées en princesses, à ce gars en voiture qui nous a demandé quelles étaient nos revendications et a levé le pouce quand on lui a dit : "LA REVOLUTION !".

Nous avons pu nous lâcher sur les slogans et la bonne humeur en n‘étant presque pas dérangé.es par les keufs (ni par la pluie !) : on a compté un camion de flics qui a fait demi-tour en nous voyant arriver, et une voiture de la police municipale devant l‘hopital, peu avant le point de dispersion. Les deux municipaleux étaient totalement démunis, ont essayé de nous suivre, de faire demi-tour, l‘un d‘eux a même contrôlé au pif un pauvre automobiliste qui passait par là pour se donner de la contenance, et avant que leurs renforts n‘arrivent, tout le monde était dispersé et en sécurité (a priori).

On était armé.es d‘attestations en bonne et due forme, de masques, de gestes barrière et surtout de 2 banderoles de ouf (qui sont elles aussi en sécurité) : une „Fermez les CRA" et une „Contre le Macronavirus, la Boissière révolutionnaire" avec un serpent magnifiquement vénère.

On est encore tout.es retourné.es de la réaction des voisin.es aux balcons, aux fenêtres et dans la rue, l‘ambiance était si chaleureuse et solidaire ! C‘était en soi une sauvage toute tranquille avec des enfants et des petits moments de danse, mais c‘est surtout une manif du 1er mai 2020 qui s‘est déroulée sans accroc, dans un quartier particulièrement touché par le harcèlement policier et les violences policières, et ca c‘est ouf et ca fait du bien.

Stratégiquement, on peut en déduire qu‘effectivement, surprendre les keufs et compagnie en manifestant dans des endroits inattendus, de manière mobile, spontanée et décentralisée, ca marche bien. Nous n‘étions qu‘un petit groupe, une vingtaine qui est devenue une trentaine, et on n‘a pas pu inviter et mobiliser toutes les personnes avec qui on aurait aimé manifester. Depuis le début du confinement, on s'organise dans notre quartier, on en est fier.es et on va pas s'arreter la. Aujourd'hui c‘était un modèle de manif de quartier, avec ses avantages et ses inconvénients, qui nous a fait grave plaisir et nous a permis de montrer aux compas et au quartier que le confinement ne signifie pas la fin de la rebellion et des luttes !

Un dernier mot : toute notre solidarité à celleux qui ont pris des amendes aujourd‘hui ou les jours précédents, ailleurs à Montreuil ou Paris. À la Boissière, les flics nous alignent pour rien, du coup notre petite balade sonnait comme une mini-revanche. On va essayer de s‘organiser pour que les amendes soient prises en charge collectivement et on vous invite à faire de meme !

La Boissière, déter, et révolutionnaire !


Quelques slogans qui ont été criés pendant cette heure et demi (liste non-exhaustive) :

La Boissière, déter, et révolutionnaire !
Les voisins avec nous !
On n‘a déjà pas de thunes, et ils nous mettent des prunes : nique la BAC !
Edouard Philippe, ferme ta gueule !
Castaner, nique ta mère !
Du fric pour l‘hôpital public, pas pour les flics !
One solution, revolution !
Un flic, une balle, justice sociale !
Pierre par pierre, mur par mur, nous détruirons les centres de rétention !
Les prisons en feu, les matons au milieu !
On est là, aux fenêtres et aux balcons nous on est là, on applaudit les soignants mais pas le gouvernement, solidaires à 100% des gens d‘en bas !
Macron nous fait la guerre et sa police aussi, nous on reste déter pour bloquer le pays (il est déjà bloqué !)
Et tic, et tac, et nique la BAC !
Et la rue elle est à qui ? Elle est à nous !
Joyeux 1er Mai, ne travaillons jamais !
Du travail pour personne, ou pas de travail du tout !
Le travail c‘est la santé, ne rien faire c‘est la garder !
Le kérosène, c‘est pas pour les avions, c‘est pour brûler les flics et les patrons !
Solidarité avec les soignant.es: on applaudit pour vous, on manifeste pour vous !