Résistons à la quatrième Répression industrielle !

Mis a jour : le mercredi 22 avril 2020 à 18:02

Mot-clefs: Informatique Economie Ecologie Répression contrôle social coronavirus
Lieux:

La première Répression industrielle nous a vus expulsés de la terre, entassés dans des villes et des villages pleins de monde, utilisés comme chair à canon pour les usines sataniques du nouveau monde capitaliste impulsé par la vapeur.

La seconde Répression industrielle a électrifié les lois de la Machine. De nouvelles générations sont nées sans jamais avoir goûté à la liberté. Leur vie et leurs pensées ont été peu à peu dominées par le rythme de la production industrielle de masse.

La troisième Répression industrielle a annoncé l’arrivée des ordinateurs et des robots. Les êtres humains devaient maintenant se conformer docilement à ces fonctions et normes automatisées.

Et nous sommes maintenant au commencement de la quatrième Répression industrielle, la plus meurtrière d’entre toutes…

La quatrième Répression industrielle veut posséder, contrôler et tirer profit de tout ce qui existe dans ce monde.

Son Internet des objets vise à créer une matrice de connectivité totale, dont elle est la propriétaire.

Toi, ta maison, ta famille, tes amis, tes relations et tes activités appartiendront toutes à la quatrième Répression industrielle.

Ses technocrates ne te voient que comme un morceau de chair interchangeable, une unité parmi des millions, simplement un autre chiffre de son bilan d’exploitation global.

La quatrième Répression industrielle te tracera et saura toujours où tu es, avec qui tu es, ce que tu fais.

Elle exige ta complète obéissance. Tu ne peux pas avoir de valeurs, d’idéaux ou de rêves qui te sont propres, seulement ceux autorisés par le système.

Les unités désobéissantes sont des unités improductives.

La quatrième Répression industrielle saura comment te repérer, ne serait-ce que si tu penses à sortir du rang. Sa surveillance prédictive t’identifiera rapidement comme un élément antisocial, un pré-criminel, un criminel de la pensée.

Elle enverra ses robots et ses drones pour te neutraliser et protéger le bon fonctionnement de la matrice.

Systèmes d’identification digitale. 5G militarisée. Augmentation neuro-technologique du cerveau. Manipulation génétique.

Cybersécurité Macht Frei !

La quatrième Répression industrielle ne tolérera aucun comportement ni aucune parole qui présente une menace à la santé et à la sécurité, à la loi et l’ordre, à la résilience et à la prospérité.

Soumission. Sycophanterie. Esclavage. Nous y sommes tous ensemble, citoyen !

La quatrième Répression industrielle veut nous attirer dans ses mâchoires voraces en nous effrayant avec un désastre imminent et en affirmant que personne d’autre ne peut nous sauver.

Elle nous montre la misère et les maladies infligées par la première, la seconde et la troisième Répression industrielle et insiste sur le fait que la « solution » est une quatrième dose du même poison industriel létal.

L’intelligence de la quatrième Répression industrielle est entièrement artificielle et son cerveau de robot sans vie ne peut sentir ce que nous sentons, ressentir ce que nous ressentons, aimer ce que nous aimons.

Elle ignore la valeur intemporelle et vitale des personnes, des animaux, des arbres, des plantes et de l’entière réalité organique dont ils font partis.

Au lieu de cela, elle les voit simplement comme de la matière première pour son propre profit.

Elle est par dessus tout avide de données, des flots sans fin de données à collecter, traiter, vendre et transformer en une richesse qui finance son contrôle total.

La quatrième Répression industrielle souhaite remplacer tout ce qui est vrai et authentique par des répliques, par une réalité qui n’est pas tant virtuelle qu’entièrement fausse.

Et pourtant, sa langue robotique fourchue nous dit que cette réalité bidon est en fait une réalité « améliorée » ou « augmentée ».

La quatrième Répression industrielle souhaite abolir les vies que nous avons connues. Elle veut nous réduire à des puces électroniques, nous enfermer dans des petites cages, nous gaver de substituts alimentaires de synthèse, mélangés avec du soma [1] pour se sentir bien.

Elle ne peut tolérer l’idée que nous puissions jouir de quoi que ce soit gratuitement, comme le soleil, l’air frais et les étendues sauvages.

Elle souhaite avoir le monopole sur notre expérience. Coupés du monde réel, de l’authenticité et de la liberté, nous n’aurons plus d’autres choix que d’acheter et de consommer l’ersatz poison de réalité qu’elle a soigneusement construit.

La quatrième Répression industrielle, comme toutes les autres avant elle, est construite sur notre séparation les uns des autres, la destruction de nos communautés, et la sape de nos solidarités.

La « distanciation sociale » est le prérequis de sa prise de pouvoir total.

La quatrième Répression industrielle nous veut toutes et tous isolées, en ligne et en rang.

La quatrième Répression industrielle vide tout de son sens, en particulier les mots. Elle dit « durable » quand elle veut dire écocide. Elle dit « développement » quand elle veut dire destruction. Elle dit « revenu de base » quand elle veut dire « esclavage ».

Lorsque la quatrième Répression industrielle parle d’« investissement à impact social », elle veut en réalité dire qu’elle souhaite transformer les êtres humains en des opportunités d’investissement lucratives.

Capital humain. Bétail humain.

Lorsque la quatrième Répression industrielle parle de « nouveau pacte pour la nature », elle veut en réalité dire qu’elle souhaite privatiser l’ensemble du monde vivant dans le but de rendre la classe des milliardaires plus riche encore qu’elle ne l’est déjà.

Lorsque la quatrième Répression industrielle exige la « biosécurité », cela signifie la sécurité de ses propres systèmes de contrôle contre la menace de la réalité biologique. De la nature, de la vie, de nous-même !

La quatrième Répression industrielle se croit si intelligente. Sa propagande tape-à-l’œil nous promet une mobilité intelligente dans une économie intelligente, une vie intelligente et une gouvernance intelligente pour les personnes intelligentes de demain.

La monnaie intelligente fait partie du projet de la quatrième Répression industrielle. La monnaie intelligente de celles et ceux qui sont dans le coup. Intelligent est le nouveau prétentieux[2].

La quatrième Répression industrielle emploie de gigantesques armées de menteurs professionnels et de naïfs pour diffuser sa propagande et crier à l’abus à quiconque ose remettre en question ses mensonges alarmistes.

La quatrième Répression industrielle est un culte macabre qui rêve d’éradiquer tout ce qui est naturel, tout ce qui est sauvage, tout ce qui est libre.

Résistons à la quatrième Répression industrielle !

Combattons la quatrième Répression industrielle !

 

--------------------------------------

[1] Référence à la drogue fictive du roman Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley.

[2] Dans la version anglaise, « Smart is the new smug » fait certainement référence à l’expression cliché « X is the new black », utilisée dans le domaine de la mode pour parler d’une couleur (X) qui est la nouvelle tendance.