Faux amis et vrais opportunistes

Mis a jour : le lundi 6 avril 2020 à 12:50

Mot-clefs: coronavirus
Lieux:

De la part d’individus ou de groupes (qui plus est à prétention révolutionnaire ou radicale), appeler la population à se confiner chez elle relève du summum de la pensée autoritaire. Il y a d’un côté un aspect citoyenniste mal digéré qui se permet de lancer des injonctions d’enfermement au nom du bien commun à des millions de personnes (non mais tu t’es pris pour qui ? pour un Etat-bis ?). Et d’un autre côté une négation absolue des capacités d’autonomie et d’auto-organisation des individus pour prendre soin les uns des autres tout en continuant à œuvrer sans trêve pour la destruction d’un existant mortifère.

Cropped-plutot-medium

Face à toute catastrophe – réelle ou ressentie – , le fait que beaucoup de radicaux soient désormais incapables d’imaginer un autre agir que de balbutier le mot d’ordre impératif de leur ennemi (« restez chez vous»), de lui réclamer une meilleure gestion ou de pallier à ses défaillances sur un mode humanitaire, est tristement révélateur du monde intérieur qui les meut. Un monde identique, ou du moins symétrique, à celui qu’ils prétendaient jusque-là combattre : un monde d’individus transformés en masses à diriger, contrôler et administrer.

Enfin, le fait que ces limitants n’aient pas proposé le Grand Confinement technologisé (avec une stupide analyse quelconque conduisant à prôner cette solution autoritaire de masse) avant que l’Etat ne l’ordonne, mais qu’ils le font volontiers à sa suite, c’est-à-dire dans le sillage des flics et des militaires chargés de l’appliquer, accentue encore leur connivence intellectuelle avec le plus froid des monstres froids. Un choix terrible face à une situation inédite, qui laissera des traces quelle que soit son évolution future (écrasement généralisé ou explosions de rage), puisque nul doute que ces politiciens aujourd’hui en phase avec le pouvoir n’hésiteront pas à tourner casaque si elle venait à s’envenimer.

En voici déjà quelques-unes, non exhaustives.



Solidarité : pourquoi briser le confinement, quand on
peut s’attaquer au paquet de chips ?
« si tu n’as plus rien à regarder sur Netflix (…) On a la solution : reste solidaire depuis ton canapé, donne à la Légal Team ! Et guess what ? Pas besoin d’attestation dérogatoire pour ça ! Tu peux même convertir ton abonnement VOD en don mensuel pour la Légal Team via notre compte xxx (un lien informatique). »

Communiqué Vous êtes confiné.e.s ? Pas la répression ! de la Legal Team Ile-de-France, 29 mars 2020

Désengorgement épidémique : enfin une alternative raisonnable à la destruction des prisons

« Il faut désengorger les prisons…. il est tout-à-fait possible de faire sortir en aménagement de peine à l’extérieur tous les détenus qui purgent une peine de moins d’un an, et ils sont au moins 30000 dans ce cas… Sans compter les fins de peine, les prisonniers en attente de procès et une pensée particulière pour les prisonniers malades et âgés qui sont plus encore exposés à la contagion. »

Annonce de L’actualité des luttes, émission de radio sur FPP (Paris) 1er avril 2020

Spectacle de l’obéissance
« En attendant de pouvoir, toutes et tous, vous retrouver sur ces travées de béton qui nous sont chères… RESTEZ CHEZ VOUS. »

Communiqué Nos soignant-e-s notre force par Red Star Fans/Collectif Red Star Bauer, 31 mars 2020

Anarcho-militaristes embrouillés : produire les armes de l’Etat, oui, mais pas quand y a épidémie
« Dans la situation actuelle de pandémie et d’arrêt de l’économie mondiale, quel est le sens et l’utilité de travailler « comme avant » ? Nous voulons bien aller au travail malgré le risque, mais pour produire du matériel médical, des respirateurs, des lits d’hôpitaux, des masques, du gel, bref des choses réellement nécessaires et socialement utiles. AIRBUS et ses sous-traitants vont-ils continuer à fabriquer et monter du matériel militaire ? »

Tract Travailleurs de l’aéronautique : produire oui mais pour qui ? pour quoi ? par Des travailleurs de l’aéronautique de la CNT-AIT, 30 mars 2020

Opportunisme et récupération de première, une habitude tenace
« La situation sanitaire mondiale ayant interrompu toutes nos habitudes, le film A NOS CORS DEFENDANTS sera projeté en « première » sur Youtube le 4 avril 2020 à 20h15, c’est-à-dire juste après les applaudissements quotidiens en faveur des personnels soignants. »

Communiqué publié sur Paris-Luttes par IanB, 30 mars 2020

Pour un confinement alternatif, mais surtout sans briser
celui de l’État

« Ce guide n’est ni une invitation à accepter le confinement tel qu’il nous est imposé, ni une invitation à le briser. »

4e de couverture du Petit guide des militant·e·s confiné·e·s par Secours Rouge, 26 mars 2020

Pompiers de service : lire comme Macron et renvoyer l’action aux calendes grecques
« « Restez chez vous. […] Lisez. » s’exclame Macron. Eh bien oui, nous allons lire. Non par oisiveté ou par légèreté, mais pour s’armer, préparer le temps d’après, celui de l’action, et pour développer notre pensée critique à l’égard de son gouvernement et des suivants. »

Confiné.e.s dans la métropole : guide de lecture par ACTA.zone, 21 mars 2020

Etatistes en goguette : conseiller le prince pour lui éviter pillages et révoltes des exclus
« Parce que le renforcement sécuritaire et la reproduction désespérée de la normalité ne peuvent être des stratégies valables, nous proposons 5 mots d’ordre autour desquels organiser notre offensive (…) : 1. Revenu de confinement pour toutes et tous [octroyé par l’Etat] / 2. arrêt du travail dans les secteurs non-essentiels [imposé par l’Etat aux employeurs] / 3. Les dispositifs privés de soin (cliniques) et d’hébergement (hôtels, logements vides) doivent être réquisitionnés [par l’Etat]… »

Crise sanitaire : 5 mesures d’urgence par ACTA.zone, 23 mars 2020

Intellectuel dépassé : la fourmi ayant confiné tout l’été…
« il est indiscutable qu’il faut essayer, aussi longtemps que durera la phase expansive de l’épidémie, d’éviter au maximum d’entrer en contact les uns avec les autres en chair et en os… nous pouvons mettre à profit ces moments pour prendre le temps de réfléchir au coup suivant, pour approfondir notre compréhension de l’époque et préparer son dépassement, pour constituer des réserves de colère. »

Article Chers amis…ne nous laissons pas isoler par Serge Quadruppani dans lundimatin, 21 mars 2020

Link_go https://demesure.noblogs.org/faux_amis_et_vrais_opportunistes

Commentaire(s)

> Opportunistes...

Si l'état n'appelait pas au confinement, vous seriez sans doute les premiers à crier à l'assassinat de masse (en Biélorussie, Loukatchenko a déclaré vis à vis du confinement: mieux vaut mourrir dignement que vivre à genoux! Venant de ce grand homme, ça fait réfléchir...).
Maintenant, c'est évident que profiter de la situation pour transformer le pays en gigantesque nasse et protéger l'incompétence de l'état en décrétant l'état d'urgence sanitaire et sécuritaire demande une vraie prise de position et une réponse forte.
Mais pour mieux forger cette réponse forte, partagez donc votre texte avec les personnes qui bossent dans les hopitaux, histoire de voir. Ensuite, je veux bien lire leur ressenti si ça vous va.

> ht

Débiles X 1000

> Dénonciateurs

Ou comment "saisir l'occasion" de critiquer tout ce qui n'est pas soi, mais qui n'est pas non plus l'Etat et le capital ! Cultiver la liberté de prédation.

Et dénier la réalité d'une situation sur laquelle il y a du nouveau à penser... la radicalité de posture glisse vers la noyade.

Il faudrait sérieusement trouver des pistes ANTI AUTORITAIRES pour sortir de là !

> alors vivre a genoux

"une négation absolue des capacités d’autonomie et d’auto-organisation des individus pour prendre soin les uns des autres tout en continuant à œuvrer sans trêve pour la destruction d’un existant mortifère."

tout est là oui les commentaires ci dessus en sont un triste constat.
en 1969 en france une grosse grippe fait plus de 32000 morts en france et pire ailleurs, le fonctionnements des service publique est mise a mal par le nombre incroyable de malades; les hôpitaux sont débordé les malades meurent en quelques jours... tout est question de communication et de peur...

le confinement de tous, les autorisations de sorties, les amandes par centaines de milliers n’empêche pas l’épidémie de se propager. c'est le manques de moyens, les soignants presque tous atteint et tous propagateurs en hôpital a domicile en prison, en epadh par manques de masque aujourd'hui encore.

tous le monde fait attention aux personnes fragiles, plus personnes ne voit ses grands parents...
le confinement des toutes la population est juste une parade une occupation pour faire passer tous le reste !

celleux qui trouve ce texte débile alors quoi? il se croit donc incapable de prendre soins d'elleux et des autres, tant des personnels soignants, des caissières que de leurs grands parents ? (ou est-ce que le problème c'est les autres ?)
iels préfèrent suivre macron que de réfléchir par eux même ?
tristes vies

et puis tous ces vieilleux qui meurent ses mois ci (c'est a dire entre 7000 et 12000 par mois je crois),et les autres, plus jeunes aussi d'ailleurs, ils meurent seules, à l'isolement, ah c'est pour leur bien ? bon !

> frgg

Y'en a pas un qu'est foutu de comprendre comment fonctionner une épidémie et réfléchir 30 secondes aux solutions ? Y'en a pas un non plus qui voudrait réfléchir à quoi faire POUR TOUT LE MONDE ET PAS JUSTE POUR TA GUEULE A TOI ET TES 3 POTES dans cette situation ?

Et puis les règlements de compte cachés contre Ian (et contre d'autres d'ailleurs) par texte interposé, genre c'est de la récupération et de l'opportunisme que de passer un film sur youtube, sincèrement, fermez vos gueules, vous faites pitié

> excellent

merci et continuez :)

> ???

"de comprendre comment fonctionner une épidémie et réfléchir 30 secondes aux solutions ? Y'en a pas un non plus qui voudrait réfléchir à quoi faire POUR TOUT LE MONDE ET PAS JUSTE POUR TA GUEULE A TOI ET TES 3 POTES dans cette situation ?"

Pour tout le monde ? Pour les flics, les militaires, les matons, les néonazis, les violeurs, les patrons ? Et puis pourquoi pas pour le Père Noël tant que t'y est avec ta charité chrétienne ?

> Et les trolls

On peut n'être pas d'accord avec ce texte ou cette posture, position ET respecter ou tolérer son expression

> C'est qui les opportunistes?

Y'a des vrais radicaux qui sont archi balèzes. Ils et elles sont plus forts que les virus! C'est balèze!
Ils sont capables de prendre soin des autres, des caissières, de leurs parents, des vieilleux et de tout le monde, en proposant d'aller les cotoyer, mais attention, en étant surs et certaines de pas leur refiler le virus qu'ils sont plus forts que lui!
Sinon, à part ça, ils ont aucun argument qui tient debout, sauf de dire que les policiers, les militaires, les macrons sont pas gentils, voir très méchants tout plein! Mais ça, ils ne nous l'apprennent pas, on le savait déjà. Merci quand même de nous le redire, mais aucun risque qu'on l'oublie avec la merde qu'ils nous balance par ces temps.
Alors les opportunistes c'est bien vous qui écrivez ce texte. Vous n'avez rien à dire, rien du tout... Alors vous prenez les gens pour des cons, ça vous valorise. Et en plus vous crachez votre venins contre vos ennemies, qui n'ont certainement pas toujours raison, pas plus que vous, mais vous saisissez cette bonne occasion, opportunistes que vous êtes!
Avec des grands radicaux comme vous, ça va pas être plus facile demain que ça l'est aujourd'hui de se battre contre l'état... Va falloir faire plus gaffe à nos arrières et aux coups de couteaux dans le dos qu'à notre véritable ennemie. Si en plus vous avez décidé de disséminer les virus par choix idéologique, c'est bien la merde!

> Aux vrais opportunistes

Et au faites, à par dire que machin et machin (que vous n'aimez pas de toute façon) ils disent de se confiner, vous faites quoi de votre coté?
Tout le monde préfère "vivre en liberté plutôt que confinées" figurez vous! Mais ça empêche pas de réfléchir et de VRAIMENT prendre soin des autres (et en commençant par prendre soin de soi quand c'est possible...).

> Lecture...

Et si c''est pas trop long pour vous, lisez donc ceci: https://nantes.indymedia.org/articles/49486
Peut être comprendrez vous ou sont vos vrais ennemies.

> ...

Ou est la morale dont tu parles? La tienne de grosse morale contenue dans tes dénonciations de ceux qui pensent que le confinement c'est pas juste de l'oppression on l'a toutes et tous lu plus haut. Et ou tu as lu que quelqu'un aimait les flics et les curés pus que toi? Pathétique!
T'as vraiment rien à dire... que dalle!
Alors c'est plutôt toi qui devrait fermer ta gueule!

> Aloha, portez un masque.

C'est évident, il nous faudrait porter un masque pour éviter de nous contaminer entre nous lors de nos sorties. C'est une histoire de bon sens. Tous les experts et autres sinistres du gouvernement s'ils avaient une once d'intelligence devraient juste dire ceci, portez un masque! Mais non, ils ne le disent pas! Et si un jour ils le disent, ce ne sera pas pour relayer une précaution élémentaire. Non, ils nous l'imposeront violemment à grands renforts de répression policière!
C'est la même chose pour le confinement.
Un peu de clairvoyance les gens. Servez vous de votre cervelle et ne perdez pas votre temps à forcément à tous prix trouver des coupables dans vos propres rangs afin de les clouer au pilori de votre radicalité!

> hm...

Pour ma part, je n'ai pas du tout l'impression que l'enjeu ici soit une quelconque volonté de montrer sa grosse radicalité...

Il s'agit de se détacher de la peur provoquée d'une part culturellement par les maladies en général, et d'autre part par le discours médiatique/étatique (les deux se confondent très souvent, mais alors en ce moment c'est pire qu'habituellement j'ai l'impression), pour ensuite voir la situation avec un peu plus de recul. Comme l'a dit une personne un peu plus haut, il y a eu une grosse épidémie de grippe à la fin des années 60/début des années 70 qui, en fRance, a fait bien plus de morts qu'il y en a aujourd'hui, et ce en moins de temps. Cette épidémie, elle a échappé à la psychose médiatique (sans doute aussi parce qu'à l'époque l'hygiénisme débile, l'aseptisme dirais-je même, même si le mot n'existe pas, n'était pas aussi largement présent qu'aujourd'hui). Alors oui, elle a fait de nombreuses victimes. Les gens meurent, c'est pas un scoop, et parfois il en meurt plus que d'habitude, là non plus c'est pas un scoop. Mais si on regarde un peu les chiffres, on s'aperçoit que s'il meurt beaucoup de personnes (par rapport à quand il n'y a pas d'épidémie...), la très grande majorité des personnes atteintes n'en meurent pas. Il n'est pas question pour moi de dire qu'il faut laisser crever les personnes qui ont des formes graves, entendons-nous bien. Il est juste question ici de prendre du recul sur la situation et de freiner la psychose.

Enfin quoi, on vit quand-même une drôle de période, à laquelle personnellement je ris jaune chaque jour. Jamais dans l'histoire du morceau de Terre sur lequel on vit il y a eu un confinement généralisé de la population. Jamais. Et il en va de même pour la plupart des pays où cette mesure est appliquée aujourd'hui. Et ça, c'est pas du tout anodin. Et ça l'est d'autant moins quand cette mesure est doublée d'une répression encore plus hallucinante que d'habitude. Le discours médical/sanitaire se diffuse d'autant mieux dans les têtes que, contrairement au discours policier, il passe pour un discours de sauveur. C'est pour votre bien et celui de vos proches ! Peut-être faut-il parfois réfléchir à abandonner le réflexe humaniste...

Il y a la peur de la maladie, donc. Il y a aussi la construction (ou plutôt le renforcement) du mythe étatique, avec un président qui nous impose l'idée selon laquelle "nous" serions en guerre. À titre personnel, habituellement je ne me sens absolument pas concerné par les vraies guerres qu'ils déclenchent, mais alors quand, face à une épidémie, on m'annonce que "nous" serions en guerre, je me dis qu'on se fout vraiment de ma gueule. En guere contre qui ? Des virus ? Une guerre ne concerne-elle pas deux parties, qui choisissent (au moins pour les instances dirigeantes) d'y prendre part ? À quel moment est-ce qu'on peut attribuer une telle volonté à un virus ? Donc il y a ce discours pour le moins confus, qui va jusqu'à comparer le corps médical à une armée (au moins ça assume quelle place la médecine peut prendre dans une société civilisée...). Mais il y a aussi Cette espèce d'union nationale dégueulasse qui se concrétise notamment chaque jour à 20h. Là encore, ce n'est pas du tout anodin de sortir à son balcon/à sa fenêtre pour applaudir ce qui est désormais considéré par nos instances dirigeantes comme une armée. Ça ne veut pas rien dire, et ça ne veut pas non plus seulement dire qu'"on" soutient le personnel soignant. Pas après les diverses prises de parole gouvernementales, pas dans le contexte sanitaire/policier qu'on vit en ce moment.

Je ne veux pas être tenu responsable des diverses et nombreuses décisions qui ont conduit à un contexte où on nous oblige à rester enfermés chez nous. Et je ne veux pas non plus que les personnes qui me sont proches soient tenues responsables de ces décisions. Et donc, je considère effectivement comme ennemies les initiatives et injonctions qui vont dans le sens de ce confinement. Et je considère comme réformistes les initiatives qui visent à aménager ce contexte qu'on nous impose. Et si je fais ce choix (qui n'en est pas réellement un), ce n'est pas qu'en regard de la situation à laquelle on fait face aujourd'hui, mais aussi pour ce que la situation actuelle est en train de mettre/renforcer dans les têtes. Une société en état de choc est prête à accepter presque n'immporte quoi. En 2015, nous étions déjà peu à trouver dégueulasse la construction/le renforcement du mythe national et les lois qui l'ont accompagné. Aujourd'hui, sous prétexte que l'enjeu serait sanitaire (alors qu'en réalité l'enjeu est bien plus large que ça), c'est la société qui, presque à l'unisson, dit amen à tout ce qu'on est en train de se prendre dans la gueule. Celà avec une petite cerise sur le gâteau : la délation, qui n'a finalement jamais totalement quitté les esprits.

Pour toutes ces raisons, je considère la "solution" du confinement comme extrêmement suspecte. Je n'irai pas jusqu'à faire l'injonction inverse, "sortez de chez vous". Chaque personne fait ocmme elle veut, avec ses éventuelles peurs et angoisses. Par contre, ne vous en construisez pas de nouvelles, c'est jamais bon dans ce genre de contexte.

Les personnes qui aujourd'hui propagent le discours confinatoire suivent-elles le dixième des recommandations/interdictions actuelles le reste du temps à l'époque des épidémies saisonnières (grippe, principalement), ou moins saisonnières ? Je ne veux pas ici comparer des maladies qui ne sont sans doute pas comparables en matière de gravité, mais plutôt les contextes sociaux.

Bref, regardez où vous allez...

> Hihi!

Merci pour ce blog qui fait du bien!

> "faire du bien" ?

Ah bon ? toute cette radicalité et accuser tout le monde d'être des collabos de l'Etat (le passage sur l'actu des luttes est vraiment cocasse : l'envolée aussi , c'est des collabos de l'Etat ?) c'est pour "faire du bien"... vous m'en direz tant !

> @ ...mh

Enfin quelqu'un qui prend le temps d'argumenter ton point de vu, ça change du texte "Démesure" et des comm et insultes qui plus haut le soutiennent (blablabla, moralistes, curés, et le reste...).
Cependant, je n'ai pas lu dans les comm en désaccord avec le texte (ou alors, j'ai pas fais assez attention) qu'il fallait absolument se plier aux ordres des flics et du gouvernement. Le point de vu défendu par ces comm est plutôt de ne pas confondre autoritarisme et démarches liées au simple bon sens. Maintenant, je suis d'accord avec toi, la situation n'est pas annodine et la répression mondiale est des plus inquiétante et innédite! L'impératif de se battre contre l'autoritarisme et la violence de cette répression qui nous ordonne arbitrairement de nous confiner n'est pas pour moi à remette en question. Nous n'avons pas à la subir, ni à être infantilisé.e.s et ainsi démuni.e.s de nos propres initiatives. Mais apporter toute notre attention à ne pas nous contaminer mutuellement et ainsi faire face à cette épidémie, me parait primordial. L'épidémie actuelle n'est pas automatiquement comparable à la grippe des années 60 fin 70 (dont je n'avais jamais entendu parler, bien que je sois né fin des années 50, mais je n'ai pas non plus la science infuse), car cette évidence n'est pour moi pas aussi flagrante que tu le sou-entends.
Je ne pense pas que c'est en s'exposant à la contamination que l'on s'arme pour combattre l'autoritarisme et la violence répressive. Je pense au contraire que c'est contre procuctif et totalement stérile de s'acharner dans cette opposition automatique du pro contre l'anti confinement. Je ne vois pas forcément de réformisme à accepter de se protéger les uns les autres par le confinement. Cette démarche ne signifie pas pour moi un accord tacite avec les injonctions gouvernementales, car de mon point de vue elle les dépasse de loin.
C'est par ailleurs une terrible perte de temps et d'énergie. Nous ferions mieux de dépasser ce stade et de mettre en place des discours et stratégies qui nous réunissent et nous renforcent.

> @.!.

Pardon mais je suis plutôt en accord avec le texte original. Il y a des comportements "militants" assez irritants en cette période (mais finalement, comme en d'autres périodes). Ça me questionne vachement quand je vois des gens fiers, d'une part de montrer à quel point ils aident les autres, et d'autre part (et surtout) que cette aide se fait aussi envers les flics de supermarché. Et en fait, même envers les salariés des supermarchés, ça me met vachement mal à l'aise. C'est qui ces gens qui distribuent gants et masques, des sauveurs ? Ils ont une sorte de mission divine ? C'est pas aux exploiteurs de mettre en place les mesures nécessaires pour protéger les personnes qu'ils exploitent ? Et ça ne devrait pas être l'initiative de ces salariés de refuser de travailler dans de telles conditions ?

Quel est le projet des personnes qui font ces distributions ? Pour moi ça ressemble à un genre d'opération séduction : "regardez comme on est sympas, rejoins-nous dans la Lutte !" et, encore une fois, ça me met très mal à l'aise. Je n'arrive pas à y voir autre chose que ce que je vois dans l'attitude des politiciens qui s'assument comme tel.

> .

Mais tu sais on peut penser que c'est de la merde (et c'est bien mon cas) sans avoir besoin de construire sa petite identité radicale sur le dos de tout le reste du monde.

Sinon pourquoi avoir attendu 20 jours de confinement pour traiter tous les confinés de collabos ? A part que vous étieé confinés comme tout le monde ?

> la grippe de 1968 - 1970

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Grippe_de_Hong_Kong
17000 à 40000 en France.

> Critique

Les positions des groupes qui sont ici recensées sont publiques, donc on peut y réfléchir, non ?

Est-ce qu'il y a des arguments pour justifier l'une ou l'autre des ces positions, qui toutes proposent d'accompagner, selon des méthodes variées mais toutes pour aller vers un moindre mal, le confinement imposé par l'État, et de remettre "le reste" à plus tard — à l'après-confinement, c'est-à-dire à quand l'Etat l'aura décidé ?

p.-s. : où est la conflitualité avec l'État quand tu distribues des masques aux personnes qui font la sécurité aux supermarchés ?!... où est le concours de radicalité à dire que ça pose une question, si cette distribution émane d'un groupe qui dit qu'il veut la révolution pour demain ?

> @...mh

Je suis d'accord avec toi au sujet des solidarités "opportunistes" et de celles qui permetent de protéger les flics.
Et je suis sidéré par ces soutiens aux soignant.e.s venus de personnes qui peut être juste s'emmerdent et applaudissent à 20h (ça commence juste là... c'est grave!) et qui pour la plupart n'ont jamais apporté aucun soutien lors des revendications de ces mêmes soignant.e.s. Des personnes qui en temps normal n'en ont rien à faire des hopitaux publics et en plus général de la casse des services publics. ça me met vraiment les nerfs tous ces abruti.e.s d'hypocrites!
Et il y a mêmes les flics qui s'y mettent apparemment... c'est un comble!
Mais tous ces sujets ne sont pas ceux dont je parlais dans le comm, qui parlait plus de la guéguerre (stérile à mon avis) pro/anti confinement.
Pour la grippe des années 60/70, j'ai vu le comm avec le lien wikipédia, mais personellement je n'en ai aucun souvenir. Comme dit plus haut personne n'a la science infuse et même plus, tout le monde peut se tromper.

> faut redescendre !

il y a aussi les chiffres de l'insee là : https://insee.fr/fr/information/4470857#tableau-figure1_radio1
en france au 2/04 moins de mort qu'en 2018
bon voila
le covid c'est encore aujourd'hui un peu moins de mort que la moyenne de la grippe chaque année et se sera sûrement un peu plus mais voila
on pourrait avoir un hôpital publique en bon état, des mesures de protections des personnes a risque et oui aussi des mort par ci par là comme on monte dans une voiture et parfois ça fait PAF , les morts a cause du travail accident ou maladie professionnel,
faut redescendre donc
c'est parce que ça touche les pays riche mais vivre en france ça créer des millions de mort dans les pays du sud chaque années hein.
vous etes vraiment pret a rester confiner comme ça plusieur mois par an pour éviter des epidemie
déso mais moi je suis mortel hein mais en attendant je vie et le covid est vraiment pas la plus grande menace qui pese sur moi
alors merci a ceux qui nous dise egeîste mais être égoîste c'est enfermer tous le monde pour se peur a soi !

> et pendant ce temps là

et pendant ce temps là:
-les vieux meurent seuls dans les epadh (et pas que du covid ils continuent a mourir d'un tas de chose.)
-les femmes accouchent seules dans pas mal de maternité
-les gens meurt seuls dans les service de cancer ou de soin intensif
-les enfants placés ne voit plus leur parents
- les famille et amis ne peuvent tous aller a un enterrement
(pas non plus de veillée aux morts pour ceux qui le souhaiterais)
-les vieux n'ont plus de visites et pas mal d'entre eux vont mourir sans avoir revu leur enfants ou proches
- sauf urgence on ne peux plus aller chez un hosteo, un kiné ou un dentiste etc ...
-des femmes et des enfants se font taper sur la gueule plus encore que d'habitude.
- etc etc

par contre ça continu de travailler dans le btp, l'industrie automobiles etc ???
les personnes qui travail ramènent le virus a la maison et si elle vivent avec des personnes a risque et bien c'est la mort aux rdv

parce que les personnes a risque ne sont pas protégé
les personnes pas a risques sont empêcher de vivre ou de mourir en paix !

il y a plus de 1 400 000 mort de la tuberculose par an dans le monde, il y a même un vaccins ! et le monde ne s’arrête pas de tourner. parce que l'afrique ça compte pas

alors ceux qui veulent rester chez eux soit, mais trouvez alors un moyen d'empecher les millions de morts que notre vie occidentale creer chaque jour (industrie du jean, elevage, bouffe , le coton, ecran et telephone portable, repartition de l'eau , et tous le reste...)

> Quelle grosse merde ce texte

Cet article invite pas à réflechir, il sanctionne au couperet de la guillotine à l'ombre d'un radicalité tout ce qu'il y a de plus binaire et idéologique.

En trois petites phrases et quelques extraits bien choisis et sortis de leur contexte le jugement est tombé. En fait c'est plus ne rhétorique de troll qu'un truc dont on peut se saisir pour appréhender le monde. Et en tout cas je lis aucunes propositions d'actes qui seraient cohérents.

Avec des "analyses" pareilles le ou les auteurs doivent être bien seuls (probablement le du coup), et coupé du monde et de sa complexité. En terme d'avant garde ils ont pas vraiment de leçon à donner aux maos. On sent poindre juste au bout du tunnel étroit de leur pensée tout ce qu'il y a de plus réactionnaire.

Franchement les gens avec des façons de penser pareil me font autant flipper que les pires communistes autoritaires. C'est de la pure graine de dictateur en herbe.

> Ha, brave nature!

Ce texte a raison: tout le monde dehors et laissons la sélection naturelle faire le tri!

Comme dit(disait?) Boris Johnson, il faut développer l'immunité naturelle collectives (il a changé d'avis depuis, mais un peu tard...)!

On pourait aussi faire ça sur des territoires définis, genre roulette Russe (et reproduction obligatoire aux survivant.e.s pour renforcer la "race"), avec que des volontaires comme Démesure par exemple: on compte sur toi/vous pour y mourrir debout plutôt que d'y vivre à genoux?

> Les individualistes ont encore gerbé sur le tapis

C'est juste navrant de voir un adolescent finis à la pisse se comporter comme s'il s'agissait de désobéir à papa et venir ici flinguer dans un texte sans aucun fond politique des collectifs et personnes qui choisissent juste de continuer à agir quand bien même la situation contraint à rester chez soi. Ce que l'auteur de cette nullité ne capte pas dans son "analyse" binaire, c'est que nous sommes pour la plupart confinés parce que nous l'avons décidé au regard de la situation et non parce que l'Etat nous l'a demandé. Sa binarité l'oblige aussi à considérer que les personnes visées ne font qu'une chose à la fois. Son problème, c'est qu'il n'a jamais été amené à communiquer publiquement hors de son petit monde étriqué et autrement qu'à l'attention de ses congénères (souvent de classe moyenne en précarité choisie, il ne faut pas se leurrer).

Encore un idiot utile qui n'a pas de morts ni de soignants dans son entourage, ni même de prolétaires qui préféreraient rester chez soi que de se confronter à toute cette merde. Oui, ton déni ne te sauvera pas de la réalité : des gens meurent à la pelle et on n'a pas vraiment envie d'être les véhicules sains de cette saloperie morbide. Ca me ferait bien rire de savoir que l'auteur a choppé le corona parce qu'il a mis un point d'honneur à sortir dehors, juste pour pérorer : "Je suis anarchiste, je n'obéis pas, na !". Quelle infantilité !

Par ailleurs, pendant qu'il a écrit cette crotte de nez, les personnes qu'il attaquent ont concrêtement contourné le confinement pour continuer leur lutte en s'adaptant au contexte. Où est l'opportunisme ? Pendant qu'il use le clavier de son ordi thinkpad, d'autres ont choisi d'aider les vieux, les SDF et les sans-pap de leur quartier en montant les brigades populaires (certainement que l'auteur de ce texte n'a pas kiffé l'étoile rouge du logo, qui lui rappelle Staline), de soutenir les travailleurs qui n'ont pas le choix de pondre un texte pour traiter les autres de collabo, de diffuser un film sur les violences d'Etat au lieu de considérer que ce n'est pas le moment (on sent ici la rancoeur personnelle contre ianB, la seule personne visée à titre individuel) et d'exiger la libération des prisonniers (complètement hallucinante la pique contre FPP parlant d'alternative à la destruction des prisons : on attend toujours que tu fasses sauter tout ça au lieu de te contenter de feux d'artifice à nouvel an !), de se mettre en lien avec les personnes des quartiers qui viennent d'être blessés durant le confinement, de constituer un énorme réseau de solidarité appelé Covid-Entraide et de se mettre en lien avec des anarchistes de toute l'Europe pour échanger des bonnes pratiques et nouer des solidarités politiques...

L'opportunisme, c'est peut-être plutôt de profiter d'une situation complexe nous obligeant à repenser nos manières de faire pour venir tirer dans les pattes de celles et ceux qui essayent d'agir hors des habitudes. Pas mieux que des rapaces...

C'est bien les moines, continuez de faire comme avant, comme depuis le 19ème siècle, ne changez rien. Surtout, soignez votre toux avec du miel d'eucalyptus, on ne voudrait pas avoir à s'occuper de vous quand vous serez en détresse respiratoire.

Ca parle de "détruire", "briser"... mais ça nous les brise surtout à nous. Eh les flics du milieu, à quand vos actions directes contre l'Etat et le Capital ?

> Va jouer avec Thierry Meyssan

Eh fifi, merci pour tes statistiques de l'insee. Le soucis quand tu mattes des chiffres sans les comprendre, c'est que tu ne captes pas le rapport au temps. Non, la grippe saisonniere ne tue pas 500 à 900 personnes par jour dans un même pays et n'amène pas à tranformer des salles municipales en morgue. Le révisionnisme, c'est pas ici, c'est sur Réseau Voltaire, tu t'es trompé de site.

Quand à ta vieille pique moisie sur les "pays riches", je ne sais pas si t'as capté que le monde entier est touché, y compris une bonne dose de pays "pas riches". Puisque tu te soucies tant des autres, peut-être que tu peux capter que quand les privilégiés comme toi se baladent avec un putain de virus qui balaye des vies sans immunité, il y a fort moyen qu'il aille tuer tout autant de "pauvres" que la colonisation ou l'exploitation capitaliste.

C'est vraiment le rencard des individualistes binaires ici...

> Des contradictions ? Mais noooonnnn !!

C'est pas opportuniste de créer un blog (tiens, on dirait le même que les brèves du désordre, avec sa rubrique "faux amis" : c'est bon, on vous a spoté !) juste pour la durée du confinement dans le but de profiter des mots-clés google pour servir la même soupe insurrectionnaliste à trois sous que d'habitude ?

Super le slogan "Sortir, pour saisir l'occasion" ! Pas du tout opportuniste :)))))

En tout cas c'est un truc bien bourgeois, ethnocentré et classiste de venir prôner au et fort "Moi, je sors si je veux !". Par ailleurs, nous aussi on sort, merci. On n'est pas prostré dans notre canap à attendre votre appel à sortir

Mais par pitié, vous, restez confinés dans votre marasme, on va sortir avec gants et masques pour construire des trucs pertinents sans vous de toute façon.

> pourtant ça s'appelle bien de la demesure

"merci pour tes statistiques de l'insee. Le soucis quand tu mattes des chiffres sans les comprendre, c'est que tu ne captes pas le rapport au temps. Non, la grippe saisonniere ne tue pas 500 à 900 "
si la grippe saisonnière fait plein de mort par jour (pas dans les mêmes conditions parce que un peu moins de besoin en réa) mais globalement si en 1970 elle a même fait 32000mort en deux mois!
et oui certaines années les ervices geritriques et de réa sont saturés c'est juste plus repartie sur le territoire...
et globalement même si le caronavirus faisait le double ou le triple de morts que la grippe ça resterais pas beaucoup au regard du ombre de morts en france en tous cas pas de quoi revenir sur les libérté de chacun d'arreter l'ecole etc
sinon il va ausi falloir interdir la voiture et le travil
tu piges pas un peu la demesure là ??

les personnes qui veulent sortie ne veulent pas aller voir les vieux ou les caissieres (enfin tout le monde va faire ses courses non ?)
mais le fait de marcher dans les rues et encore plus dans les forets ou sur les plages n'est pas dangereux pour les autres!!
le fait de se voir entre potes ou familles raproché n'est pas dangereux pour les autres
et puis ya des vieux qui vivent ensemble depuis plus de 60 ans et qui si ils meurent ce mois d'avril aimerait bien pouvoir se enir la main quitte a mourrir aussi puisque ils se savent mortel eux (contrairement a toi) et l'etat va les en empecher comme il empeche chacun de nous de voir leur parent avant de mourrir !
non se n'est pas a l'etat de decider si on prend le risaue ou pas
si tu veut pas tenir la main d'un proche qui se meurt c'est a toi d'en décider mais ne dit pas aux autres quoi faire de ça.

quand a traité l'auteur que je ne connaît pas de poucave, j'ai bien l'impression que c'est plutôt du coté des restez chez vous que ça y va la dénonciation

non mais vous allez laissez les mômes dans leurs chambres pendants combien de mois ???
les momes ne font pas les courses ne vont pas en epadh et a l'hopital alors tiens pourquoi ils peuvent pa jouer dehors ???
je sent que y'en a un qui va vouloir m'expliquer que j'ai pas compris!

> super parent

c'est une crise de l'hopital pas des joggeur !
le maire d'une commune de 2000 habitants interdire les sortie sportive de jour car trop de gens en profite pour se promené
bah ducon c'est le bur prendre l'air seuls ou entre confinés une heure par jour c'est trop demander ?
les puissants font porter leur peurs aux autres les maires les flics les prefets et le gouvernement se prennent pour des super parents
chacun a le droit de decider du degres de risque qu'il est pret a subir
vous ne faites pas autant de maniere en montant quotidiennement dans vos bagnoles ou en laissant les pesticides et autres perturbateurs endocrinien tuer des centaines de milliers de gens par cancer
a mais bon c'est mieux repartie dans le temps
oui ba le temps il nous est peut être bien compter a nous aussi et on aimerais en profiter voyez vous!

> affligeance

dites donc bande de bouffons, à mon avis vous devez sacrément respecter le confinement pour sortir un truc aussi pourrave non?
Retournez à la messe et arrêtez de pondre des textes de merde, vous polluez la planète inutilement.

(et le-a premièr-e d'entre vous qui prétend être anti-taule après un texte aussi crasseux, mériterait qu'on s'occupe de ses genoux)

> y'a aussi des avantages...

@ fifi:
Si les mômes qui jouent ensemble dans le square se refilent le virus, ils vont aussi le partager en rentrant avec papa maman et grande soeur et grand frère ou papi et mamie, bref, avec tout membre de cette famille qui partage le même espace... tu comprends?
Maintenant, l'arbitraire de l'état, on est je pense tou.te.s d'accord ici pour dire que c'est de la merde et que ça va nous coûter chers sur le long terme.

Arrêter la voiture et le travail, c'est une super idée!
Y'a plein d'avantages question polution et tout le bordel écolo avec ce confinement! On peut pas dire le contraire...

C'est con que ça va être le carnage au déconfinement, pour cause de régulation des espèces entre autre...
Et on va aussi s'appercevoir que les agriculteurs se sont bien lâchés avec les herbicides et autres coktails et recettes sympatoches qui finiront dans nos assiettes :(

Sinon, il est bien ce forum ! J'ai bien rigolé en lisant les comm de ce texte pas très gentil et qui s'en ait bien pris en retour :) Qui sème le vent...

> .

Merci pour le site. Vive le dissensus & la critique.

> Critique

A propos des confineries de « demesure »
Chroniques de la Grande Guerre des Déconfineurs contre les Confineurs : on a décidé d’en rire…
https://www.non-fides.fr/?A-propos-des-confineries-de-demesure