zad - des textes pour ne pas se noyer dans le ressentiment

Mis a jour : le mardi 18 février 2020 à 13:50

Mot-clefs: Resistances aéroport notre-dame-des-landes
Lieux:

Le ressentiment est devenu à propos de la zad un genre littéraire à part entière dans une petite niche qui prétend à la « radicalité ». ça occupe l'entre-soi et ça donne une consistance identitaire

Le ressentiment est devenu à propos de la zad un genre littéraire à part entière dans une petite niche qui prétend à la « radicalité ». ça occupe l'entre-soi et ça donne une consistance identitaire. Souvent à défaut de s'organiser un peu conséquemment dans les révoltes sociales et pour tenir réellement dans la durée des espaces où faire exister tendanciellement autre chose que le règne du monde marchand et des appareils gouvernementaux. C'est bien ce pari des luttes et du commun dans la durée que continue à tenir la très grande majorité des personnes qui ont fait le choix de rester vivre sur la zad, plutôt que d'accepter que tout soit détruit par la répression d'État. Et ce sans prétendre à la pureté et à l'autonomie définitive que nous n'avons jamais connu à la zad, avant ou après les expulsions.

La grande force des réseaux sociaux est que d'autres peuvent tenter de s'abstraire, à propos de la zad comme du reste, de tout ce qui a un quelconque lien avec la vérité factuelle et avec la complexité des rapports de force concrets. Cela se manifeste dans une certaine passion immodérée pour les petites guerres de milieux, la délation et la propagande crapuleuse, pour tout ce qui donc tue les luttes réelles mais entretient à merveille un certain folklore radical. On veux bien laisser tout ça aux auteurs de ces divers pamphlets et commentaires.

Mais pour toutes les personnes néanmoins curieuses de lire autre chose
que la suite des expressions conspirationnistes qui tentent de faire passer, dans la petite bulle virtuelle, une grande fiction haineuse pour la réalité et de désigner des coupables chez ses ex-voisins plutôt que d'analyser honnêtement ses propres échecs, il y aussi un tas d'autres textes. Certains analysent et racontent les choix et enjeux récents sur la zad de manière un tant soit peu sérieuse et constructive. En voici 3 :

- Considérations sur la victoire et ses conséquences depuis la zad de notre-dame-des-landes : https://expansive.info/Considerations-sur-la-victoire-et-ses-consequences-1779

- Prise de terre(s) : https://lundi.am/ZAD

- Réponse à ceux qui voudraient fermer le champ des possibles sur la zad de NDDL
https://expansive.info/Reponse-a-ceux-qui-voudraient-fermer-le-champ-des-possibles-sur-la-zad-de-NDDL-1672

Et puis le mieux sinon reste de venir sur la zad et de se faire son avis. Un tas gens de le font chaque semaine, pour des mobilisations, débats, chantiers, repas et fêtes. Sans prétendre faire l'unanimité, ce serait inquiétant, beaucoup s'en trouvent fort contents.

 

Commentaire(s)

> Vous radotez

Ca fait bientot 20 ans que vous répetez la même chose et si vous participez aux mouvements sociaux ce n'est que pour servir vos propres intérêts.

Proposition V
A toute préoccupation morale, à tout souci de pureté, nous substituons l’élaboration collective d’une stratégie. N’est mauvais que ce qui nuit à l’accroissement de notre puissance. Il appartient à cette résolution de ne plus distinguer entre économie et politique. La perspective de former des gangs n’est pas pour nous effrayer ; celle de passer pour une mafia nous amuse plutôt.

[Extrait de l'Appel]

> Petite niche toi même

C'est pas une petite niche qui ressent du ressentiment envers ce qu'est devenue la zad!
Détrompe toi ré-écrivain.e de l'histoire!
On est des milliers à ne pas accepter ce que vous avez fait! Et quand bien même vous seriez majoritaire, cette majorité serait juste composée de gens comme vous. De personnes prêtes à tout pour se garantir la meilleur part du gâteau! On la connait la majorité, elle nous place élection après élection vos ami.e.s et co-citoyen.ne.s pour pillier à chaque fois encore plus de bien communs et détruire ce qui il aurait de meilleur dans cette société de merde!!!
Vous ne devriez faire qu'une chose, fermer vos geules et vous casser de cet endroit que vous avez volé aux personnes qui luttaient et prenaient le plus de risque!
Vos auberges et autres ventes de galette à prix d'or sur les festochs, c'est à gerber et ne satisfont que les bon.ne.s citoyennistes qui s'abritent derrière l'état et ses flics!
Votre générosité avec vos cagettes et autres coups de main ne viennent pas du coeur, c'est une stratégie d'entrisme, de noyautage des luttes! Vous êstes des traitres et resterez marqué.e.s à jamais par cette infamie!
Et si vous détestez autant indymédia, on sait très bien pourquoi, c'est le seul média qui permet une réelle critique de vos sales agissement. D'un coté vous crachez sur ce média et de l'autre vous vous en servez pour tenter d'éteindre l'incendie: quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la râge!
Oui le ressentiment est grand! Et il va chaque jour grandissant!

> Un seule voix au chapitre circule dans les comités de soutien NDDL... la voix du CMDO !

Une camarade m'a transféré le communiqué de la ZAD à propos de dimanche qui circule sur les réseaux mails en mettant ce commentaire :

" Salut,
Je viens de lire ça. Ca n'est pas facile de se faire une opinion quand on n'est pas sur place... L'histoire des chiens en liberté pose quand même problème depuis longtemps semble-t-il ?

Du coup, j'éviterai de prendre part à ces problèmes qui devraient être gérés sur place par les gens qui habitent là qu quotidien.

bises

-------- Message transféré --------
Sujet : [nddl-intercomites] Retour sur les évènements de la journée et piratage du site zad.nadir
Date : Sun, 16 Feb 2020 14:58:41 -0800
De : ZAD NDDL <zad>
Répondre à : ZAD NDDL <zad>
Pour : listeintercomite <nddl-intercomites>

bonsoir,

Ce soir, pour la 2eme fois, le site zad.nadir.org a été piraté ou en
tout cas l'accès au site a été coupé aux membres du groupe qui
l'alimente, par des personnes exterieures.

ceci n'est probablement pas sans rapport avec une action qui a eu lieu
aujourd'hui, dont nous voulions vous tenir informer par ailleurs:

------

En début d’après midi, ce dimanche 16 février 2020 une cinquantaine de
personnes se sont rendues aux Rosiers pour signifier oralement à 4
personnes qu’ielles doivent quitter le lieu.

[...] (N.B : je vous épargne la lecture du reste de communiqué écrit à la va vite dispo sur Indy)

La commission de l’Assemblée des Usages chargée de la résolution des
conflits du Rosier

----------------
--
Zone A defendre - http://zad.nadir.org/

Pour suivre nouvelles et appels inscrivez-vous a notre liste email/
To follow our news and callouts, subscribe to our mailing list:
http://lists.aktivix.org/mailman/listinfo/zad-occupation

Donc ce mail circule dans tous les comités ZAD propageant une seule version des faits !
Ce n'est pas la première fois que la ZAD fait ça pour mieux faire taire les voix dissonantes !

A toutes celles qui sont révoltées par ce qui s'est passé dimanche et qui voient bien que cela dépasse le simple cadre de la ZAD de NDDL, transmettez les articles et les vidéos publiés sur Indymedia Nantes à tous les comités de soutien à NDDL que vous connaissez et partout où c'est possible !

Il est temps que leurs méthodes de pourris soient révélés au grand jour et que le soutien actuel à la ZAD soit décerné à d'autres luttes en cours qui en ont grand besoin (entre autre la lutte contre les expulsions par exemple, n'est-ce pas le CMDO... ?!)

> Conspirationnistes...

"la suite des expressions conspirationnistes qui tentent de faire passe..."
Vu la gueule de vos vidéos de propagande, vous êtes en train de vous ridicliser méchament!
Elles sont très loin de faire le poid vis à vis des nombreux testes et témoignages qui relatent vos agissements sournois. A commencer par les deux vidéos de ce dimanche, lorsque votre milice vient virrer les occupant.e.s du Rosier. Elle sont en total contradiction avec vos arguments issus de votre comité des usages...

> encore un seul point de vu dans ces textes

sauf que y'a d'autres textes aussi et je parle pas des brochures comme zad dissidence ou le mouveùent est mort, vive la réforme...

mais d'autres qui interroge de l'intérieur les stratégies post abandon et qui sont bien bien plus critique tout en acceptant le jeux de la normalisation à contre coeur mais pour qu'il reste une once d'esprit de ce qu'était la zad

sauf que les personnes qui ont essayé de rester partent une à une, et étaient là pourtant depuis des années, certaines d'avant l'opé césar, dég' des prises de pouvoir

Malgré les efforts pour rester parce que la zone est un territoire particulier au vu des expériences vécus et partagés. Mais la diversité des profils, qui faisait l'atrait de la zad, à l'image de cette embrouille de plus est devenu impossible dès qu'on est pas sur la ligne de l'assemblée des usages

> la preuve par l'image ?

On peut bien tenter de faire dire ce qu'on veut aux images mais la vidéo ne ressemble pas vraiment à une "milice" expulsant qqun mais à un groupe de personnes qui vient calmement et oralement signifier qu'il n'est pour eux plus possible que des personnes sur la zad, leur enfant, leur troupeau se fassent harceler et menacer de cette manière par leurs voisins. Et sûrement que cela ne leur fait pas plaisir de devoir se coltiner ça un dimanche matin, mais qu'ils ont surtout à coeur d'éviter que ça tourne au drame et d'essayer que coexister sur un morceau de territoire ne ressemble pas une somme d'individualité égoïstes en guerre mais à la construction de cadre communs vivables. Contrairement à ce que certains cherchent à propager pour se victimiser, il ne s'est jamais agit pour ces personnes d'en venir aux mains. Et leur message ne s'adressait pas "aux habitants du rosiers" avec qui la cohabitation passe correctement mais à quelques personnes en particulier suite à des faits précis.
Après c'est facile de faire le beau sur une vidéo et de tenter de faire croire qu'on est sympa, ouvert et qu'on gère ses chiens et de se comporter bien autrement au quotidien. Dans un sens comme dans l'autre, la preuve par l'image est une mauvaise blague.
Pour en juger d'une manière ou d'une autre, il faut sortir d'internet et vivre réellement sur un territoire aau quotidien avec toutes ses complexités et points de tensions.

> Precedants

Si toi même tu veux croire a ce que tu dis toujours regarder ça, ça te dit quelque chose cette image? Ou tu n'etais pas la?

https://postimg.cc/mzQ9yPxR

Sans oubli, ni pardon, nique votre jurisdiction!

> La ZAD type CMDO ? Le monde que l'on combat... en pire !

Ouah, certains des propos plus haut montrent bien que les soutiens à la ZAD officielle n'ont rien de camarades et sont juste des fachos maquillés en camarades !

La ZAD de NDDL portait (et porte encore dans ses discours officiels) des propos radicaux contre l'exclusion, la précarisation, les expulsions !
Alors du coup, vous vous trouvez cohérents de justifier un truc pareil ?!!!

Même dans un village réac, on en arriverait pas à ce genre de situation où une bande de cinquantaine de personnes viendraient en coup de force annoncer une expulsion pour problèmes de chiens soi disant menaçants (sic) et de propos soi-disant insultant envers un enfant (que d'ailleurs personne n'a su justifier de leur justesse en face !).

La ZAD est pire que le monde que l'on combat, car elle se donne les atours de la radicalité pour mieux pratiquer des méthodes de miliciens pour un entre-soi sectaire !

> Et vas-y que je t'embrouille !

Marrant celleux qui se réfèrent aux vidéos pour dire "bah alors vous voyez c'était pas violent" D'où les gens vont être violent-e-s devant des caméras ? Par contre quand il s'agit de prouver la "violence" des indésirable, au fur et à mesure les bouches se ferment
- les chiens se baladent ... mais n'ont JAMAIS attaqué ... donc quid du danger ?
- la menace sur un bébé s'avère être juste une réponse-mirroir moqueuse à une menace préalable
- la référence à la hache sortie ... quand une personne coupe de bois !

Au final on sent un énorme malaise et c'est sans compter toutes les personnes venues, comme pour la route, pensant pacifier un conflit et découvrant une expulsion qui dit pas son nom. Sauf que ça marche de moins en moins vos embrouilles : la moitié des gens sont reparti-e-s sans rien comprendre, les bouches se sont déliées, le témoignage des "indésirables" a tourné (mais pas sur vos listes où vous empêchez la moindre parole contradictoire, ni sur zad.nadir qui n'a plus rien de collectif non plus.

QUEL GACHIS !!!

> spectacle

Comme cela a pu déjà être expliqué, c'est facile de raconter des conneries devant une caméra, de faire croire que les chiens sont sympas et qu'on sort une hache au milieu d'une embrouille pour aller couper du bois. Les personnes qui étaient là savaient très bien ce qu'il en était et ce pourquoi elle venait. elles avaient simplement décidé de ne pas ce jour là entrer dans le débat une nouvelle fois avec des personnes dont les agissements sont connus et répétés, qui se sont déjà comporté de manière invivables dans d'autres lieux de la zad et ont montré à diverses reprises dans diverses tentatives de médiation leur capacité à embrouiller le monde et essayer de retourner les situations.
Il y a même plusieurs personnes qui étaient venus en soutien aux "habitants du rosier-nord" après avoir été remué par les appels mensongers sur internet - appels qui laissaient entre autre croire à une expulsion violente et indiscriminée - et qui sont ensuite venus voir des personnes du groupe lié à l'ag des usages pour leur faire part de leur sentiment de s'être fait enflé par les appels en question, et leur ont fait part de leur confiance au vu de ce qu'elles percevaient de la situation.

> 1

ce qui est marrant c'est que l'ag des usages semble avoir décidé de virer quatre personnes, donc vos arguments nuls sur l'invivabilité des gens vous pouvez vous les garder ! et, tant qu'à faire, je pense qu'on peut comprendre les appels faisant mention d'une possible violence quand on prend en considération les embrouilles de type pieds de biche, coffre de voiture et tir dans les barricades non ?

> xjdyxhx

d'accord avec la radicalité de position c'est souvent très risible, mais:

qui dit qu'il n'y aurait plus rien eu si personne n'avait coopéré avec les autorités?
qui dit qu'avec le soutient et l'image qu'a la france et ses alentours pour cette lutte il n'y aurait eu aucune piste(et des pistes grosses comme les rues à moscou vu le crédit d'être de ces gens qui se bougent réellement sur la zad), maintenant oui ç'aurait été avec d'autres gens de la terre, ailleurs mais ç'aurait été, quand même.

> Les vidéos étrangement supprimées... mais vidéos à nouveau disponibles

Liens vers les vidéos de la tentative d'expulsion à retrouver ici :

https://nantes.indymedia.org/articles/48931#comment-311447

Rosier 2k20, le film I
https://streamable.com/jn8ca

Rosier 2k20, le film II
https://streamable.com/l0yul

Et bientôt sur d'autres supports ;)

> ejfjxydjx

moi je veux en vinyle

> des barres de rire

votr5e champ est celui de l impossible. ce qui est possible pour vous impose de fermer le champ des possibles aux autres. vous êtes fatiguant et vous me saouler comme ces politiques qui me disent qu' ils vont améliorer ma vie tout en niant mes identités. négocier avec un état impérialiste sui cassent les indésirables, les "indigènes etc...en refusant toute négociation et qui signent avec vous des contrats pour passer des gens biens...petits blancs qui chialent pour des privilèges...corrompus pour le confort...vous me faites gerber...même avec plus de diplômes que vous...Je n irais pas m asservir et voir les miens se firent massacrer vive 2005 à bas 2018...

> analysez vos échecs (avec la préfète)

Des squats du nord de la france et du sud de la belgique, tout le monde déteste les appelolos de la ZAD de NDDL

plus personne n'est dupe !

Tout le monde déteste le CMDO !

> Hey

On sait bien le difficulté mais ça autorise personne à prender du pouvoir et refuser le conflit naturel de notre sensibilité pour getter les graines de la révolution,plus personne peut choisir de reconnaître l'état comme outil de émancipation et lutte

> Et çà continue à donner des leçons!!!

Vous critiquez la radicalité pour couvrir vos propres renoncements. Vous parlez de petite niche et d’entre soi alors que dégagez manu militari les personnes qui ne partage pas vos idées et vos idéaux, qui ne respectent pas vos petits chefs , votre hiérarchie implicite, et vos « cercles » con-centriques.

Vous vous pourléchez la gueule avec la commune en acceptant tout et n’importe quoi pour garder la main sur les terres , vous fustigez le règne marchand en piétinant d’autres luttes et en rachetant ce qui peut l'être via un fond de dotation .

Et vous continuez a donner des leçons…

Vous renvoyez à celles qui vous critiquent l’argument complètement bidon de la pseudo pureté, pour occulter a quel point vous avez sali et piétiné ce que la ZAD a pu représenter d’espoirs et de forces, avant que vous ne décidiez unilateralement- de faire voler en éclats tout ce qu’il y’ avait de politique et de vraiment subversif, simplement pour pouvoir vous approprier les lieux.

Et vous continuez à donner des leçons…

Vous parlez de guerres de milieux, de délation, de propagande crapuleuse, d’expressions conspirationnistes, pour mieux faire taire ceux qui mettent à jour vos pratiques dégueulasses.
Pour beaucoup d'entre nous qui sommes parties maintenant, mettre en garde les espaces de lutte contre vos méthode est une nécessité absolue.
La réalité derrière votre fabuleuse mythologie pondue au kilomètre commence à être connue de tous et toutes.

Vos méthodes de flics et de fachos doivent être rendues publiques , vu qu'elles vont jusqu’à des actes de torture et de séquestration, comme çà s’est passé en mars 2018 contre un mec qui n'avait pas les mêmes idées que vous et l'a un peu trop fait savoir à votre gout.

Vous pourrez toujours parler de « propagande crapuleuse », la réalité ne sera pas recouverte par vos belles histoires. On n'oubliera pas. Il y a suffisamment de témoins , de récits (même d’articles de journaux) pour ne jamais occulter la réalité des méthodes qui sont les votres.

(Le bris de membres d’un contrevenant a même été « validé » en AG parce que « quand on fait quelque chose qui va contre la décision commune, il faut s’attendre à des conséquences». Ah la parole du parti, soi disant imaginaire, çà vous la respectez, en bons petits soldats !)

Il se trouve que beaucoup ont fait les frais de vos façons de "faire commune" , et on est nombreux aujourd’hui à ne plus pouvoir les laisser passer. Qu’il s’agisse d’intimidation, de coups de pression, de calomnies, de diffamation, d’attaques physiques ou de réappropriations de luttes diverses .

Vous pouvez parler de délation, pour nous c’est de la prévention, du soin basique: ne pas laisser les fafillons en papillote infiltrer nos espaces de lutte.

Les appelistes et autres coco autoritaires dont vous faites parties sont déjà totalement grillés dans pas mal d’endroits de luttes, dont ils sont la risée.
Souvent, pas besoin d'interagir: vous vous discréditez tout seuls, et le pire c'est que vous pensez que les autres sont trop cons pour voir ce que vous faites.

Et: ce n’est qu’un début.

Alors oui le ressentiment . Vous avez fait partir les personnes qui n’allaient pas dans votre sens, en usant tout ce qui était a votre portée pour çà. Vous avez utilisé jusqu’à l’os les comités de soutien pour vous offrir votre retraite à la ferme.

Le ressentiment heureusement se transforme.
La Zad elle même a changé de forme , elle est ailleurs, elle essaime dans plein d’endroits.

Et vous, le retour de bâton, d’une manière ou d’une autre vous le prendrez dans la gueule. Pas forcément quand vous l’imaginez, ni de la façon dont vous l’imaginez. Mais vous l'aurez, Et ce ne sera que JUSTICE.

> vraiment 2 façon de voir cette vidéo ?

"...une petite niche qui prétend à la « radicalité ». ça occupe l'entre-soi et ça donne une consistance identitaire"

je n'est pas vu tellement de texte qui disait "nous on as pas signé", "nous on est radicaux"
ce qui est reproché aux gens c'est effectivement d'avoir négocier avec l’état MAIS SUROUT la maniere dont cela a été fait !
en effet si personne n'a empeché la formation d'un groupe de negociateurs, la signature des fiches, le depot des permis de construire etc

en face cela a été fait de façon degeulasse en EMPECHANT ceux qui ne voulaient pas négocier de faire comme bon leur semblais car les négociateurs ont aussi et surtout:
-DEMONTER des barricades pendant les expulsions
-NETTOYER la route des chicanes avant la negociation
-DETRUIT la cabanne lama faché a coup de pied de biche
-ENCOFFRER ET TABASSER (en cassant des membres!) des personnes parce qu'elles s'opposaient aux travaux sur la route des chicanes ou parce qu'elle voulait continuer a utiliser des lieux qui avaient toujours été collectif !
-DEPOSER des fiches sur des lieux occuper par d'autres !
entre autre hein !!!!

ET maintenant il faudraie les laisser s'installer tranquillement sur ces lieux là qui ont toujours ressister quelques soit les occupants qui se sont succedés

du coup sur la vidéo on voit pas forcement une milice mais si on sait tout ça, et qu'on sait aussi ce qui s'est dit et avait été décider en réunion a bellevue la veille (virer les gentes et detruire les cabanes) et bien on voit pas la même chose

ensuite vous croyez vraiment que V et A aurait laissé quelqu'un menacer leur enfant avec une hache et n'en parlerais pas dans leur texte ? ( V a la main facile et a deja donner des coups a des habitants du rosier par la passé et JG, a deja tenter de donner un coup de hache a une personne au rosier il n'y a pas si longtemps) donc non, c'est une invention de M sur le moment et d’ailleurs l n'y met pas grande conviction et n'y croit pas trop lui même..

du coup toi qui a écrit se texte tu en pense quoi de ça ???? et le cmdo et les appellistes ils en pense quoi ? et lundi matin et les écrivains qui les soutiennent ? SILENCE RADIO !

donc oui deux façons de la voir cette vidéo, une en fermant les yeux sur tous ça l'autre en ne les fermant jamais !

> Hey

Le collectif de la wardine à pas fini de faire
da policiers de la zone à disparaître ? Dans le vidéo on voit bin le visage de le manipulateurs

> Exerchia with love

traduction automatique (excuses) :

Autant on veut nous soutenir les copaines du rosier contre l'alliance de l'empire autoritaire des vendu-e-s, autant le discours du type (garçon du rosier) qui s'exprime sur les vidéos ne parait pas un allié non confus ou fiable ...

> Plutôt ressentiment qu'aveuglement

Plusieurs textes et brochures existent et peuvent servir pour retracer des bouts de l'histoire (non-officielle, non-orthodoxe) de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Pour en savoir plus et approfondir les (auto-)critiques qui existaient hier et continuent aujourd'hui, et vraisemblablement demain, quoi qu'en dise la f(r)ange dominante, légaliste et auto-satisfaite de ce qui reste de la ZAD. Ces textes ne sont pas que ressentiment (loin de là, finalement à part dans certains textes des Zadissidences il y a assez peu de ressentiment et beaucoup de critiques claires et argumentées, avec des perspectives a minima d'évitement de toute la clique appelliste et son idéologie de parti post-bolchévique), ces textes servent aussi à dépasser le ressentiment, et à poser des critiques sereinement :

- Récits des dix premières années du squat du Rosier - août 2018
https://infokiosques.net/spip.php?article1586

- «Le mouvement est mort, vive la réforme. Une critique de la composition et de ses élites» - novembre 2017
https://infokiosques.net/spip.php?article1530

- ZADissidences 3, 2 & 1 (janvier-juin 2018) - Des voix off de la ZAD - abandon du projet d’aéroport, puis 1ère et 2e vagues d’expulsions de 2018
https://infokiosques.net/spip.php?article1599
https://infokiosques.net/spip.php?article1598
https://infokiosques.net/spip.php?article1549

- «Réflexions à propos de la ZAD : une autre histoire. Un regard en arrière un an après les expulsions» (printemps 2019)
https://infokiosques.net/spip.php?article1734

- «Le milieu est pavé de bonnes intentions» - Quelques textes qui viennent déterrer les rôles d’intermédiaires sur (feu) la zad de Notre-Dame-des-Landes (et plus largement) - octobre 2019
https://infokiosques.net/spip.php?article1707

- «Zombie-walk à la ZAD» - juillet 2019
https://lundi.am/Zombie-walk-a-la-ZAD

- «Que reste-t-il du champ des possibles ouvert par la zad?» - juin 2019
https://infokiosques.net/spip.php?article1678

- «Des dynamiques inhérentes aux mouvements de contestation» - mars 2018
https://infokiosques.net/spip.php?article1575

- «À NDDL comme ailleurs, seul un territoire en lutte peut s'opposer à la normalisation industrielle agricole» (février 2018) et «Appel pour retrouver un sens politique à la lutte qui se mène aujourd'hui sur la ZAD» (mai 2018) du Collectif contre les normes
https://zad.nadir.org/spip.php?article5107
https://nantes.indymedia.org/articles/41490

- «La fin de la ZAD, le début de quoi ?» - juin 2018
https://infokiosques.net/spip.php?article1583

Ce n'est évidemment pas exhaustif !

> Ce qui est possible à la zad et pas ailleurs.

Dans toutes les réactions plus haut, personne ne souligne le fait suivant. Si les habitants du Rosier sud, nomades ou pas, sont encore là, et qu'ils n'ont pas été virés par les flics et les agroindustriels, c'est grâce au mouvement post aéroport qui a négocié pied à pied le maintien du bocage, des petites fermes et des divers lieux habités, face à la speculation et l'affairisme ambiants qui salivent sur un pareil territoire, à 20 kms de la métropole. Bref, toute personne qui crache sur les négociations avec la préfecture, les mairies, etc, et qui en bénéficie pourtant, devrait être cohérente. Elle n'a qu'à ouvrir un squat rural ou pas hors de la ZAD, pour vérifier combien de temps elle séjournera sans soutien d'un collectif.

Elle doit aussi refuser la sécurité sociale, les allocs chômage, et tout ce qui est le fruit d'une négociation obtenue suite à un rapport de force, une lutte collective,une résistance commune. Car dans toutes les luttes pas trop faibles, qui se traduisent par une capacité à resister longtemps ou à ne pas être ecrasé, il faut bien négocier quelque chose, sous peine de ne jamais rien obtenir en attendant le grand soir... Non, la lutte ne se réduit pas à un slogan maximaliste. Il faut aussi accumuler des forces, démontrer que d'autres solutions existent en dehors des décisions étatiques pour renforcer l'idée que la lutte collective n'est pas vouée à l'échec, au sacrifice inutile ou à une posture aussi impuissante que bravache. Les nihilistes russes n'ont rien obtenu à part un collier de chanvre.
Et oui, la cohabitation entre différentes orientâtions, au Rosier comme ailleurs sur la ZAD, ou dans un squat où une coloc, passe par un minimum de respect de l'autre. Et effectivement, quand on regarde objectivement les vidéos tournées "à charge" contre les mandatés de l'AG des usages, on voit des personnes clairement disposées à expliquer des choses entendables en face d'un individu bien exalté, en tenue militaire pour souligner sa violence potentielle, et qui compare l'amour de ses 4 molosses à celui d'un bébé d'un an.
Ce qui s'est passé à la Gree récemment, entre "Radicaux", démontre bien qu'une limite dans les relations humaines existe, au-delà de laquelle la barbarie et la régression annulent tout espoir d'une autre société plus juste et vivable. Sur la zad, les efforts collectifs pour dépasser une simple guerre de squats et poser un fonctionnement acceptable vers un autre futur doivent guider l'avis de toutes les personnes préoccupés de créer une autre société plus juste et consciente de limites malheureusement indépassables.

> Alexandre II n'est pas tombé tout seul.

Je crois que beaucoup ici préfèrent continuer dans la ligne du nihiliste russe et que le tzar meurt, à se plier à la ligne des nouveaux tzars rouges, beau gosse de gôche léniniste à la loire atlantique probablement proche aux instances du Parti ;)

> @ un nantais

"une limite dans les relations humaines existe, au-delà de laquelle la barbarie et la régression annulent tout espoir d'une autre société plus juste et vivable"

du coup tu dis ce que tu pense des légalistes qui torture, coffre, casse des membres a la barre de fer, outente de donner des coups de hache sur des gens au rosier ? ou c'est que si elles parlent pas comme tu veux et sont habillé pas comme tu veux ?
tu vois comme c'est débile et dédaigneusement classiste ce que tu dis ?
ou tu répond pas ?

> Pour ne pas surnager dans le mépris

Le mépris autosatisfait est devenu à propos de la zad un genre littéraire à part entière dans une petite niche qui prétend à la « radicalité ». ça occupe l'entre-soi et ça donne une consistance identitaire, autoritaire et ça invisibilise autrui.

A bas les masperisateurs, à bas les bureaucrates !

Souvent à défaut d'assumer des positions autoritaires, des lobbys, des milices secrètes, une para-justice, des hussier-e-s, des juges, des alliances douteuses pour des "victoires" qui sont des renoncements ou des compromissions graves avec les pouvoirs publics; des personnes de l'ex-zad de NDDL s'imaginent et se racontent en révolté-e-s et capitalisent sur le dos des camarades et compagnon-ne-s qui ont lutté concrètement sur ce territoire.

Et puis il y a celleux qui offrent des boissons à la préfète, aux flics, aux journalistes !

Racket

S'installant en bourgeois.es, en propriétaires, en exploitant-e-s conséquent.e.s pour "tenir" dans la durée ces espaces où faire exister tendanciellement, structurellement leur parti que le règne du monde marchand et des appareils gouvernementaux soutien. Vos illusions sur la paysannerie non-marchande tiennent lieu de fable déclinées à l'envie suivant les auditoires... ce que vous nommez : bâtir des alliances; finira au rotary ou au parlement européen comme le Larzac ou les cols mao de mai 68. C'est bien ce parti des arrivistes qui a parié sur le fait d'appeler "commun" son petit business néorural, son minable racket politique.

Qui est resté, qui est dégoûté-e-s ? Aucun mot sur les personnes de la zad de nddl qui sont parti-e-s ou ont été chassé-e-s ou harcelé-e-s par vous ? La zad n’est pas une utopie et ne l’a jamais été mais grâce à vous elle ne le sera jamais.

Ne luttent elles pas ailleurs pour des projets politiques concrets et émancipateurs, pour le ou les communs ?

Achètent t elles des terres ? Vous les qualifiez toujours de "branche pourrie" ?

Vos choix, vos stratégies et vos histoires seraient elles les seules à avoir voix au chapitre ? Qui écrit l'histoire ? Qui diffame ses opposant-e-s ? Qui attaque à Rouen, en Bretagne comme à Paris les personnes donnant d'autres visions et analyses de l'ex-zad de nddl ?

L'information anti-autoritaire, que vous n'arrivez décidément pas à contrôler à votre profit, circule à votre propos et cela vous indigne d'être vu, reconnu et perçu comme tel ! C'est de bonne guerre (de classe), on peut lire sous vos plumes dans vos médias et affiliés de belles et répétitives calomnies.

Un rapport de force

Vous avez construit un rapport de force qui atteint ses limites. Vos soutiens sont ou sont devenu-e-s des sociaux-démocrates, des notables, des citoyennistes, des légalistes, des républicain-e-s, des électoralistes, tristes... à votre image ! Belle adaptation !

Vous détestez tellement la radicalité qui vous renvoie à votre position factuelle que vous que vous leur menez la vie dure mais de façon modérée, discrète, sûr de "ses" droits...Vous reproduisez inconsciemment ou non l'ordre existant, incapable d'analyser vos échecs.

Il n'y a plus aucune limite aux "écarts" et parcours funestes et nihilistes que vous continuerez à justifier en prenant des postures et en argumentant sans fin par quelques empilages de considérations lapidaires. Vous êtes quoique vous en disiez ou pensez, les allié-e-s de la préfecture, du conseil général (conseil départemental), des chambres et instances agricoles, des chambres patronales et des mairies. Vous surjouerez conseillé-e-s par vos ami-e-s artistes encore quelques antagonismes autour du "productivisme", de l'agri-business ou de l'agriculture dominante, de ceci ou de cela. Narration vaine. En ce qui nous concerne, vous êtes dorénavant ces êtres méprisant-e-s et hautain-e-s du monde que nous combattrons toujours. Vous souviendrez vous peut être, entre deux vœux du maire, du slogan "Contre l'aéroport et son monde " ? Vous êtes le monde. Vous faites ce monde. Vous êtes immondes.

Même la presse locale vous y a tous et toutes vu aux différents " pinces fesses" étatiques des divers élu-e-s et haut-fonctionnaires (que vous ayez suivi les mêmes cursus et scolarités n'est pas une excuse). Le bocage susurre que certains partis politiciens sont venus vous proposer des places éligibles. Vous savez le moment encore trop incertain pour vous griller de la sorte...bientôt.

La grande faiblesse-force des médias (vous le savez, vous qui avez récemment accueilli France Culture dans votre bibliothèque-phare en assurant un service d'ordre contre de «mauvais-e-s zadistes» et de « gueux et pouilleux anarchistes», en en achetant d'autres pour parfaire la visite de votre village potemkine ), des réseaux sociaux, des écrivaillon-e-s et des militant-e-s est que d'autres, surtout des dominé-e-s, peuvent toujours tenter de s'extraire, de fuir, de détourner, de pirater, de s'abstraire, à propos de l'ex-zad comme du reste, de tout ce discours majoritaire de propagande, de ce qui a un quelconque lien avec les vérités officielles ( laquelle, lesquelles ) et avec la complexité des rapports de force concrets (car pour vous : TINA - il n'y a pas d'autres alternatives ? ). Cela se manifeste dans vos volontés hégémoniques, vos passions tristes et immodérées pour les petites guerres de milieux, le conformisme, la délation et la propagande crapuleuse, pour tout ce qui donc tue les luttes réelles mais entretient à merveille un certain folklore radical. Laissons toute cette aigreur aux auteur-e-s de ces divers propagandes et commentaires.

Pour toutes les personnes néanmoins curieuses de lire autre chose que la versions aigries des dominant-e-s de la bourgeoisie militante, limitée que leur suite des communiqués de presse optimistes et béats qui tentent de faire passer, dans la petite bulle virtuelle, une grande fiction d’expulsion pour la seule réalité et de désigner des coupables chez ses ex-voisin-e-s plutôt que d'analyser honnêtement ses propres apories, il y aussi un chouette tas d'autres textes et d'autres ressources qui continueront toujours à se disperser. Certains analysent et racontent les choix et enjeux récents sur la zad de manière un tant soit peu sérieuse et (dé)constructive.

> Même Makhno...

La discipline en Ukraine ou en Espagne parmi les anars n'était pas un mot vain, et même Makhno à fait exécuter des révoltés qui estimaient que seul leur libre arbitre devait guider leurs actes et leur désir, au nom de la révolution libertaire, et tout et tout, mais surtout de leur individualisme déguisé en radicalité . Vous hurlez au fascisme, je vois surtout des branleurs qui profitent de la patience et de là répugnance à la violence de beaucoup de personnes pour en faire le moins possible, exiger le maximum, et faire régner leur loi en profitant d'une aubaine:ce qui reste encore debout.. Et je n'aborde même pas le non marché et autres cadeaux faits pendant des années.
Quant aux fringues de bidasses camouflage de P, désolé mais ce n'est pas un hasard s'il porte ça. Des gros clebs, une tenue militaire, ça n'a rien à voir avec la classe sociale-des fringues civiles et beaucoup moins chères, ça se trouve facile--mais bien à l'image de mec violent qu'il cherche à mettre en avant, comme les menaces qui annoncent et précédent les faits... Aucun libertaire n'a de raison de tendre la joue, même devant un associal qui débarque et exige de faire la loi au nom de son individualité.

> @ nantais hypocrite

"Et oui, la cohabitation entre différentes orientâtions, au Rosier comme ailleurs sur la ZAD, ou dans un squat où une coloc, passe par un minimum de respect de l'autre. Et effectivement, quand on regarde objectivement les vidéos tournées "à charge" contre les mandatés de l'AG des usages, on voit des personnes clairement disposées à expliquer des choses entendables en face d'un individu bien exalté, en tenue militaire pour souligner sa violence potentielle, et qui compare l'amour de ses 4 molosses à celui d'un bébé d'un an. "

Premièrement, si la personne en tenue militaire te semble "bien exaltée", tu dois avoir un quotidien bien morne. Si 40 personnes se pointaient à la porte de chez moi pour me dégager, je suis pas sûr que je pourrai faire preuve d'autant de calme.
Deuxièmement, on respecte les gens mais on s'empresse de dénigrer leurs sentiments et de proposer des interprétations à la va-vite sur leur style vestimentaire ? Elle a l'air cool ta société plus juste, je signe où ? C'est jean, bottes et ethnocentrisme obligatoire ou j'ai le droit de m'autoriser deux ou trois incartades intellectuelles ?
Troisièmement, "clairement" expliquer des choses "entendables", tu te fous de qui là ? Peut-être qu'effectivement dans le cercle moraliste où tu sembles évoluer, c'est le cas, mais en ce qui me concerne virer des gens de chez eux parce qu'ils ont une "façon de vivre pas acceptable" et que des chiens font peur à des moutons, ça me paraît un tantinet hors de proportion. Et je mentionne pas la hâche parce que ça ressemble à rien d'autre qu'à une rumeur à la con.

Elle est de quelle côté la "violence potentielle" entre quelqu'un qui est sur le point de se faire dégager de chez lui par un collectif bien propre sur lui et une bande de gugusses (certains masqués, potentiellement violents ?) qui affirme sans sourciller que c'est normal de jeter des cailloux sur des chiens ?

T'as l'objectivité d'un connard.

> Ya basta

Tu remets par deux fois ton commentaire bien putride qui fleure mauvais le confusionnisme .Pas besoin de savoir pour qui tu "bosses".

> djxjfjxu

c'est marrant mais,

c'est le même débat de fond de merde qu'il y a 5 ans,
en y vivant,
les shlags, les anti autoritaires et les bureaucrates m'ont toujours cassé les shmeuks,
vous êtes tous des caricatures, ce qu'on fait les appelos avec leur post victoire c'est de la merde c'est clair.
maintenant ce qu'on voit c'est
des clowns et des clowns qui se tappent dessus,

la prise de pouvoir qui s'y est opéré suintait depuis des années, faut être quand même assez débile pour pas l'avoir vu.

ya autre chose à vivre que cette lutte non?

> fjfjckdnx

et c'est marrant aussi de tjr voir parlef de bourgeois quand on ne veut pas faire du social,
mais etant reelement de culture populaire je crois quon peut voir des parralleles, le besoin d'etre effectif et d etre dans des entre soi,
l anti tout et tout le monde est aussi un entre soi

et si il y a plus de solidarité peut etre ds les "basses classes" on demande un minimum de se nettoyer le derche quand on se chie dessus