Seyssinet-Pariset : Haine et dix...

Mis a jour : le lundi 13 janvier 2020 à 12:13

Mot-clefs: actions directes
Lieux:

Haine et dix morsures de feu dans la machinerie bleue.

Haine et dix raisons de s'attaquer à une entreprise qui promeut et propage l'électricité et le désastre.
Pour les anarchistes et autres antiautoritaires obsédés par le fait d'écrire ou pas des communiqués. Ou par le fait que les attaques puissent être "réappropriables" par leur "sujet révolutionnaire" préféré. On laisse les personnes qui le voudraient, trouver leurs propres raisons. Pour pouvoir s'imaginer être "les auteurs" de cette attaque.

Ce qu'on peut dire, c'est qu'on aime jouer. Jouer avec le feu. Jouer avec la vie, aussi, un peu. Vie qui ne tient qu'à tous ces fils électriques. Fils qu'on aimerait couper partout où on peut. Pour ne pas finir par définitivement péter les plombs.
En tout cas, n'en déplaise à ce répugnant fond de poubelle municipale qu'est Eric Vaillant (voir ce qu'à dit cet actuel procureur de la République de Grenoble sur le communiqué de l'incendie de France Bleue Isère). Ce texte est bien la "revendication" de l'attaque des "véicules" d'Enedis . Qui a eu lieu dans la nuit du 12 au 13 janvier 2020 à Seyssinet-Pariset (à côté de Grenoble).
Si on écrit "véicules", c'est pour faire un clin d'oeil complice aux "Energumènes Diablement Furax". Qui ont incendié ceux d'EDF.

La vague de perquisitions qui a déferlé fin novembre 2019 à Grenoble, Fontaine et sur la ZAD de Roybon nous a débectés. Sans pour autant nous étonner. Car le gratin répressif a été si copieusement dépassé depuis les premières attaques de 2017 (voir la commission rogatoire lisible sur internet). Qu'on l'avait presque cru oublié dans le four de la justice étatique. A tel point que beaucoup de fumée s'est répandue dans "l'agglomération grenobloise" jusqu'à cet incendie.

Que les attaques continuent à se propager. Contre tout ce qui prétend apporter toujours plus de confort matériel et de liberté. Engendrant, en fait, toujours plus de contraintes existentielles et de morbidité.

Des disjonctés tenant tête.

Commentaire(s)

> yes!

Jouer avec la vie c'est plus risqué que ca les amis ! Là vous avez joué un peu ave la loi c'est tout.

> vous aimez jouer avec la vie? la vie des autres surtout!

vous avez effectivement mis en danger des vies, notre appart attenant a l'entrepise, nous avons failli cramer et avons du evacuer avec nos enfants en pleine nuit.
Pauvres types ! pauvres mecs, vous vous trompez de cible.
Et au fait, vous vous eclairez a la bougie et ton ordi marche a la dynamo ?

> pleurer dans les chaumières

Tu vas pas nous faire chialer kandouchka, on voit bien sur la vidéo de l'incendie présente ici:
https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/isere-dizaine-vehicules-detruits-incendie-batiment-enedis-seyssinet-pariset-1773315.html

que le bâtiment incendié n'est attenant d'aucun autre bâtiment, donc qu'il n'y avait aucun risque de propagation au bâtiment auquel tu fais référence. Si ça t'a soulé de te réveiller en pleine nuit pour une petite promenade nocturne, allez sois tranquille, tu t'en remettras mon chéri.

> Mytho ?

Nuit du 16 au 17 janvier 2018. Pendant l'incendie de l'église, plus d'une centaine d'habitant.e.s évacué.e.s pour ne pas risquer du perdre la vie (avec lesquelles vous jouez). Cette vidéo montre un immeuble voisin en train de prendre feu.

https://www.google.com/amp/s/amp.ouest-france.fr/auvergne-rhone-alpes/grenoble-38000/video-une-eglise-ravagee-par-un-incendie-grenoble-106-habitants-evacues-6179137

Mytho vous dites ?

> -

amalgamer et donc mentir à propos des différents incendies de la région grenobloise à celui ci ne grandit pas les mythos

un église n'est pas une caserne qui n'est pas un bâtiment industriel qui n'est pas un parking etc

> yess

que du materiel. Le nucléaire tue bien plus que quelques fumées.

> Débiles

Vous êtes vraiment à l'ouest complet les gars, c'est un acte totalement indéfendable se basant sur des pseudo-revendications ridicules.
Commencez déjà par brancher votre cerveau ça manque de connexions là-haut.

> manteaux débiles

Hey, manu sans e à la fin, tu sais, y a pas que des gars dans la vie.
Où t'as vu qu'il fallait défendre un acte. C'est l'acte qui parle tout seul, tu sais ?
Où t'as vu qu'il fallait se brancher sur son propre cerveau pour sentir que pue un air-de-mort, lorsqu'un petit gars commme toi crois utile de faire savoir ici qu'il est normalement intelligent ?