Attaque contre la droite-extrême fasciste et ses allié.e.s

Mis a jour : le dimanche 1 décembre 2019 à 12:14

Mot-clefs: antifascisme
Lieux: Rennes

Rennes centre ville, place des lices  : attaque avant hier soir d'une réunion dans un bar de l'Etudiant Libre, journal d'extrême-droite pour jeunes fachos.

Ce magazine ( l'Etudiant Libre ) est partie prenante de la "convention de la droite" de Marion Maréchal Le Pen, un outil pour favoriser l'acceptabilité du discours fasciste.

 

Il semble qu'au moins un ou une journaliste du réseau "ouest-Rance/presse océan" y participe ...

Commentaire(s)

> Rennes : Des invité.e.s surprise à la soirée des fachos

Il était environ 20h30 mercredi soir quand plusieurs dizaines d’individus cagoulés ont attaqué la terrasse du bar le Webb Ellis, sur la place des Lices, à Rennes. Cette opération d’intimidation visait une réunion du journal L’Etudiant Libre, comme l’a révélé Ouest-France. Ce magazine « politique et culturel », se présente comme un « partenaire de la convention de la droite », lancée par Marion Maréchal-Le Pen. Un jeune homme a été blessé dans l’attaque.

Les faits n’ont duré que quelques minutes, le temps pour des militants cagoulés et vêtus de noir de balancer les chaises et les tables de la terrasse, puis d’asperger les personnes présentes de substances. D’après nos informations, un homme aurait reçu un produit liquide dans les yeux, vraisemblablement de l’ammoniaque. Il a été pris en charge par les pompiers et transporté au CHU Pontchaillou. « Il en est sorti dans la soirée », explique Paul Guerry, porte-parole du journal L’Etudiant Libre.

Et selon Ouest-France, les fachos c’était « un groupe de personnes réunies ce soir-là, animateurs ou sympathisants d’un journal étudiant intitulé L’étudiant libre. Une publication mensuelle diffusée à Rennes depuis le printemps 2019 « de droite, conservatrice, c’est vrai, mais pas d’extrême droite », affirme l’un des responsables de cette revue, âgé d’une vingtaine d’années. Étudiant à Rennes comme tous les participants à cette soirée.
« C’était notre première rencontre, mais pas une soirée de débat, plutôt un moment de convivialité. Nous avions privatisé une salle en sous-sol du bar. Nous étions une vingtaine », poursuit l’étudiant. L’un des participants a reçu un liquide à forte odeur d’ammoniac sur le visage. Il a été soigné sur place par les pompiers. »

https://attaque.noblogs.org/post/2019/11/28/rennes-des-invite-e-s-surprise-a-la-soiree-des-fachos/

> les fafs ont des noms

Un dénommé « Stanislas Rigault » est le cofondateur de cette revue soutenue par Marine LePen ( https://twitter.com/MLP_officiel/status/1200471420339392526 )

Ce collectif qui diffuse (https://twitter.com/actionfrancaise/status/1200822633509588992 ou https://twitter.com/waldo_von/status/1200547122115944448 ) les fascistes royalistes dont l'action française

+

https://sansattendre.noblogs.org/post/2019/11/29/rennes-les-bars-qui-collaborent-avec-les-fascistes-ont-des-noms-et-des-adresses-27-et-29-novembre-2019/

_________________

Ce magazine « politique et culturel », se présente comme un « partenaire de la convention de la droite », lancée par Marion Maréchal-Le Pen

https://www.20minutes.fr/rennes/2662099-20191128-video-rennes-militants-cagoules-attaquent-terrasse-bar-place-lices

> +

un : "Paul Guerry" , serait porte-parole du journal de faf L’Etudiant Libre

> qui soutient cette initiative : des fachos !

attention site facho : https://donotlink.it/7vpBK

> lu ailleurs

Il suffit de faite un petit tour sur leur fil twitter ou sur leur site pour voir à qui on a à faire. Des soutiens de TV Libertés, Valeurs Actu, FrdeSouche, La Cocarde, l'Uni. Ils mettent en avant les féministes racistes de Nemesis, JM Le Pen, la chasse, parlent de "partition"...

> un article dégueu de ouestRance

Bar attaqué à Rennes. Qui sont ces militants d’ultragauche qui revendiquent la violence ?
en entier par là : https://nantes.indymedia.org/tumbles/47603

> .

Ces enfants de la haute-bougeoisie de l'ouest, de la noblesse du coin, de la petite bourgeoisie de journalistes locaux ont des soutiens familiaux et perso à Ouest-fRance

> La roue tourne

Ironique que certain-e-s des petit_e_s fafs présent-e-s aient par le passé attaqué des bars à Rennes