St Nazaire - 27 oct : retour sur la mobilisation antifasciste contre la venue d'Obertone

Mis a jour : le mardi 29 octobre 2019 à 11:11

Mot-clefs: antifascisme
Lieux: Saint-Nazaire

Samedi 27 dans la matinée nous apprenions que l'auteur raciste Obertone serait à Saint-Nazaire à 17h pour dédicacer ses livres nauséabonds dans lesquels, entre autre, il appelle a la guerre civile contre les musulmans.

En très peut de temps l'information à bien circulée y compris à la CGT et chez les gilets jaunes. Un rassemblement antifasciste spontané s'est tenu face à la salle de conférence.

Une cinquantaine de Nazairien.nes, malgrè la précipitation, est venue signifier à ces nazillons qu'ils ne sont pas les bienvenus dans cette ville ouvrière et multiculturelle.

73012917_961092460926163_8826131246087143424_n-medium

Face à nous une quinzaine de Gudars dont aucun n'habite ici et la plupart ont le visage dissimulé, stockent des cailloux, jouent à la provocation et aux baguarreurs derrière des policiers qui ferment les yeux et nous font face. La tension est vive jusqu'à ce que l'invité du jour soit vivement escorté et que le rassemblement, populaire, ne se disolve.

Merci à toutes les personnes présentes et à celles et ceux qui ont passé l'information. Cependant il semblerait que nous devions une nouvelle fois nous préparer à la mobilisation.

Un tel rassemblement de fachos, dont la plupart n'ont jamais mis les pieds ici et ne viennent que pour en découdre, ne doit pas pouvoir se reproduire. L'extrême droite n'a aucune histoire dans ce port international qui a toujours été et restera un point chaud de la lutte sociale.

Le racisme n'a pas lieu d'être ici ni nul part ailleurs et toute tentative d'implantation de leur part doit être combattue par la solidarité et la diversité qui nous caractérisent.

Ors,aujourd'hui nous observons sur la page du RN local que le CERF (Cercle d’Études pour la Renaissance Française) compte tenir une réunion en ville le lundi 4 novembre.

Cette nouvelle intrusion fasciste est une provocation de plus. Nous ne voulons plus voir ces inconnus venir menacer tout le monde et c'est pourquoi nous vous invitons à passer le mot pour se rassembler à nouveau. L'horaire et le lieu qui accepte de les accueillir ne sont pour l'instant pas divulgués.