Attaque fasciste à Angers

Mis a jour : le vendredi 15 février 2019 à 11:45

Mot-clefs: / antifascisme lutte étudiant-e-s lycéen-ne-s mouvement gilets_jaunes
Lieux:

Voilà un article sur la situation à Angers et ailleurs. J'en profite pour partager leur nouveau site d'info mutu: https://basse-chaine.info/ Aussi, ce serait cool de partager leur article https://basse-chaine.info/spip.php?article30 pour des constructions de cabanes dans une semaine.

Gilets Jaunes: sortir de Nantes.

Depuis quelques semaines, plusieurs appels résonnent pour changer de méthodes de mobilisation. La première raison est évidente. Samedi après samedi, manif après manif, la mobilisation est toujours au rendez-vous. Les médias mainstream essayent bien de nous faire croire que «le mouvement s'essoufle», mais il suffit de sortir de chez soi le week-end pour constater que les manifestant·e·s sont toujours aussi déterminé·e·s. Qui aurait, au tout début, parié sur ça après 13 semaines de mouvement social ? Pourtant, malgré cela, l'impact politique reste minuscule.

Que faire à part manifester alors ? Si le mouvement des Gilets Jaunes a si bien fonctionné, c'est peut-être en partie parce qu'il ne se contentait pas de revendiquer ses droits dans la rue. Les blocages sur les ronds-points et autres actions ont permis tant de choses: se rencontrer, discuter, décider collectivement ce qu'on allait faire après... et puis, bloquer! Empêcher le Fret, ralentir la circulation et le travail, voilà ce que le gouvernement n'avait pas prévu!

 Il faudrait revenir à ça. Non seulement c'est efficace et ça fait peur à la bourgeoisie, mais en plus ça occupe les flics. Fatiguer les GM et les CRS sur les rond-points la semaine pour les déborder le week-end en manif! 

Une autre raison, tout aussi importante, c'est l'influence du fascisme dans le mouvement. Depuis quelques temps, les fachos se sentent pousser des ailes. Après l'attaque du cortège du NPA à l'acte XI (voir ici) ou encore à Nantes à l'acte XII, ils essayent de s'incruster dans les manifestations partout où ils peuvent. Parfois, ils se font virer, comme au Mans la semaine dernière (voir ). Parfois, ils sont trop nombreux et ils restent. À Angers, la semaine dernière, ils ont voulu imposer leur domination sur le cortège, voir le témoignage des copain·e·s, qui appellent à les rejoindre pour les aider à combattre le fascisme! Si les manifs ne marchent pas si bien, pourquoi ne pas aller porter nos revendications anticapitalistes, féministes, antiracistes et surtout antifasciste ailleurs ? Sur les rond-points et dans d'autres villes. Faisons de l'Acte XIV et des suivants une riposte contre les fachos!

Commentaire(s)

> Erreur dans le texte

Juste pour éclairer sur un point: les fachos se sont fait virer des manifs à Nantes. Il est vrai qu'à une des manifs, ils sont revenus, mais en mode assez discret. Ils n'ont pas tenté d'attaquer le cortège. C'est à chaque fois le contraire qui s'est produit: les gilets jaunes présents les ont viré sans appel. La plupart des GJ à qui il était expliqué que les mecs viré étaient de l'action française trouvaient cela tout à fait heureux ("ah c'était des fachos? Ah bah très bien, ils n'ont rien à faire là").
Que la vaque brune tente à nouveau d'avoir une place dans ce mouvement doit pousser la gauche à s'y investir de façon plus conséquente. Il nous faut sortir de nos codes bien confortables quand on est entre nous, sans évidemment tout d'un coup oublier ce pourquoi on se bat.

> manifester à Angers, un traquenard??

Aller à Angers?! Je ne connais pas cette ville et je ne suis pas sûr de faire confiance aux "antifascistes" angevins.
La dernière manif "antifasciste" dans cette ville, il y a eu quelques dégâts at les antifas locaux se sont empressés de se dissocier et pleurnicher: "c'est pas nous c'est les autres qui viennent saboter notre boulot!".
C'est quoi la prochaine étape, elles et ils balancent directement aux condés?!
Vu l'embrouille suite à cette manif, il y a tout lieu de penser que des angevins feront tout pour surveiller de près et peutêtre poukave les manifestants venus d'ailleurs.
Se faire confiance quand on est sur Nantes est déjà difficile, alors aller à Anger et tomber dans un traquenard?!

> Précision

Ce texte n'a ni queue ni tête. Le titre n'a rien à voir avec le contenu. On ne sait pas si l'objet est d'appeler à faire des actions l'extérieur de Nantes (si oui, où, et lesquelles ?) ou de demander aux nantais-e de venir chasser les fachos des manifestations qui ont lieu à Angers.

Si c'est la dernière proposition, en effet, elle est assez malvenue vu comme ça s'est passé la dernière fois ...

Par ailleurs comparer l'attaque du cortège NPA par l'extrême droite à Paris et ce qui a pu se passer à Nantes est un contresens total. A Nantes, c'est l'extrême droite qui a été virée sans ménagement par les Gilets Jaunes, et qui n'a pas osé revenir depuis.

Relisez vous camarades ;)