[ZAD NDDL] Perquisitions en cours

Mis a jour : le mardi 22 janvier 2019 à 18:38

Mot-clefs: Répression aéroport notre-dame-des-landes
Lieux: Notre-Dame-des-Landes ZAD

Publié par le groupe: Groupzad NDDL

22 janvier 2019 à 07h02min

Les perquisitions ont lieu en tout cas au Moulin et au Rosier, les GM sont présents du côté Ouest du Chemin de Suez, et la D81 est barrée par les GM côté Ardillères, en ne laissant passer personne. Et barrent aussi la route des Fosses Noires côté Moulin.

Une personne est en garde à vue.

Benezech, chargé de mission pour la préf, se réveille et n'est pas au courant.. bon matin !

https://zad.nadir.org/spip.php?page=article&id_article=6310

Commentaire(s)

> salut aux copaines !

Qu'en est il ?

>  4 GAVs

D'après la presse, l'opération s'est conclue par l'interpellation de 4 personnes qui seraient mises en GAV. Mais les journalistes avouent ne pas en savoir beaucoup.

https://www.presseocean.fr/actualite/notre-dame-des-landes-4-interpellations-sur-lex-zad-ce-matin-22-01-2019-292202

> - flicaille piétonne - flicaille piétine

Des passages de flics réguliers (12h55) autour des champs, bois et chemins du rosier

> Choisi ton soutien, camarade

Comme un appel à soutien tourne, peut-être il faut préciser les raisons des arrestation
"L’enquête, en préliminaire, a été ouverte pour une affaire de règlement de comptes avec séquestration en bande organisée."

Pas la peine de faire un dessin pour comprendre pourquoi les personnes ont été coffrées.
Mais y'a la notion de présomption d'innocence, et y'a le fait qu'on se batte contre les prisons.

Alors y'a surement moyen de porter, pour une fois, un truc collectif là dessus, contre la répression, d'où qu'elle vienne, non ?

> ?

l'article de zad nadir n'est plus en ligne !!

> contre tous les coffrages

ça arrache un peu la gueule, mais oui !

> Aucune repression...

Aucune répression, qu’elle soit zadiste, paysanne ou pénitentiaire, n’est acceptable. Il est urgent de mettre en place une justice non-classiste, basée sur le consensus et la réparation... Pour plein de raisons, nous avons échoué à le faire sur la #zad #NDDL. Ce qui se passe aujourd’hui en est la conséquence directe. Et très dommageable.
https://seenthis.net/messages/754086

> Comment réagir quand les flics règlent des problèmes que tu aurais aimé régler sans eux ?

INTERPELLATION SUR LA ZAD DE NDDL faisant suite à une affaire de séquestration en bande organisée.

Comment réagir quand les flics règlent des problèmes que tu aurais aimé régler sans eux ?

On ne peut que déplorer que ces gens se retrouvent en cellule face à la machinerie judiciaire. Ils et elles ne seront pas jugés comme n'importe quel civil, et il est certain que l'état au travers de ses institutions s'est empressé de se saisir de cette affaire pour affirmer le retour son "état de droit".
Si leur responsabilité est avérée ils ou elles risquent jusqu'à 10 ans de prison en plus des dommages et intérêt.

D'un autre côté ce sont ces mêmes personnes qui ont permis à "l'état de droit" de pénétrer et de s'installer sur la ZAD, ce même "état de droit" qui vient les chercher caché derrière leur procédure administrative.

C'est l'arrivée de cet "état de droit" qui a poussé la conflictualité interne à son paroxysme et à la disparition d'un organe autonome de gestion des conflits "le cycle des 12", aussi défaillant et perfectible soit il, mais qui dans chacun des cas évitait ce genre de situation.

Ce sont ces gens qui se sont sentis légitimes et assez puissant pour mener des interventions punitives ou des chasses à l'homme sur un territoire sans en passer par une gestion de conflit médiatrice et non partisane.

Ce sont ces gens qui se sont laissés pousser des ailes autoritaires pour réduire au silence ou faire disparaitre ceux qui sont facilement décrit comme toxique, dangereux ou malade. L'état est venu leur montrer qu'ils n'avaient pas la palme de l'autoritarisme.

Ce sont celles et ceux qui dissocient sans aucune cohérence le but et les moyens.

Parcequ'il ne faut jamais oublier que même si l'on est un gros poisson, on restera toujours et encore un gros poisson dans une petite mare.
https://www.facebook.com/sidpirata/posts/10218990665143363?hc_location=ufi

> Mais c'est quoi ce post facebook pourri?

On sait pas qui a été arrété, ni leur rôle dans tout ça. Ni dans la sequestration, ni dans les prises de pouvoir. Et ce texte est déjà en train de tout leur mettre sur le dos.

Une enquête est en cours, ça peut être bien de faire attention à ce qu'on dit.

Quand au "cycle des 12", voilà une petite lecture à propos de "l'organe autonome de gestion des conflits", qui à ma connaissance n'a pas fait grand chose : https://nantes.indymedia.org/articles/38201

> molo

d'accord le cycle des douzes etait plutot un outils de domination supplémentaire, vu comment c'etais mis en place!

par contre ça va, les gens vont pas être poursuivi pour avoir été du coté de l'état pendants les négociations non plus!

> ça va ? pas trop mal à la tête ?

Il ne vous est pas venu à l'esprit que de par vos nombreux récits de balances sans aucunes preuves, sur les réseaux et particulièrement sur Indymédia Nantes, vous avez sans doute contribué aux enquêtes en cours ?

Ils sont quatre en garde à vue avec de lourdes accusations, on ne sait rien de ce qu'il en retourne et certains trouvent déjà de quoi organiser leur non soutien, au nom de quoi ?
Je répète : vous venez de publier un appel à ne pas soutenir des gens actuellement encore en garde à vue. Vous êtes vraiment des gros riglos.

Et les autres qui se tordent le cerveau à sortir un "contre tous les coffrages" après avoir sans doute participé au bavardage crasse de ce milieu... vous allez aussi venir gratter les petits fours le jour de leur libération tant qu'on y est ?

Peut-être que le meilleur soutien que vous pouvez apporter à la lutte contre la répression c'est de vous étouffer avec votre propre connerie.

Il faut veiller à ventiler le cerveau, sinon il souffre.

> Pour zod

Mais t'es hyper con zod ?

> attendons un peu

Avant de s'accuser les unes les autres, faut voir si c'est suite à une plainte ou si la justice c'est autosaisie (vu le délai ça paraît ''probable'').

> Histoire d'un retour à l'etat de droit annoncé

Si c'est le cas que je pense de s'agir, je crois que le ministere publique avait porté plainte lors du passage a l'hopital de la personne en question.
Il me Semble avoir entendu de sa bouche qu'il a eu un interrogatoire a ce moment la (il disait n'avoir pas coopéré), comme dans bcp des cas à l'hopital ça se passe -blessés de fusillades, coups de shlass, reglages de comptes etc.
Pareil que pour des autres personnes du mouvement appelés à comparaitre au poste pour en temoigner quelques mois après.

Pour moi, du coup clairement me semble, c'est un auto-éloge orgasmatique du pouvoir d'État, voulant se montrer comme seule entité capable de régler les conflits entre Ses térriens - de la repartition des terres, à l'aplication de toutes ses lois - le retour à l'etat de droit etait chose annoncée, pour plus de mises en scene theatrales d'un jeu de poker qui peuvent avoir été realisées.
Pour plus que je puisse en vouloir (avec haine meme) de ma part les eventuels auteurs des agissements que j'ai en tete, il faut prouver qu'on est bien capables de ne pas avoir besoin de l'Etat.

On doit etre bien capables de régler nos affaires (personnelles et dans des situations telles) non pas avec une ”justice non classiste et horizontale" mais avec clarté, entraide et, chose bien necessaire, contondance face a des gestes d'une opression telle.

Et donc a mon avis il est, dans la Même mesure, necessaire de Soutenir toute personne dans ces accusations politiques faites par l'Etat et proie de ses lois et de ses taules. Je propose ici sérieusement que les gens de la zad et les copains des gens en question fassent parvenir un appel clair et inequivoque pour soutenir ses camarades.

Et que tout le monde se le mette dans la tête... ça sera toujours trop tard pour être un repenti.

> Communiqué sur les arrestations survenues sur la zad et appel àrassemblement dès ce mercredi 12h devant la gendarmerie de Saint-Nazaire

## Communiqué sur les arrestations survenues sur la zad et
appel à rassemblement dès ce mercredi 12h devant la gendarmerie de Saint-Nazaire.

Ce 22 janvier à 6h du matin, la zad a été réveillée par un dispositif policier digne d’une opération d’expulsion pour arrêter trois personnes.

Nous avons assisté à une mise en scène spectaculaire avec des perquisitions simultanées, des dizaines de fourgons, des chefs d’inculpation et des commentaires médiatiques qui cherchent à nous stigmatiser : « association de malfaiteurs », « bande organisée », « règlement de compte », etc. Deux autres personnes ont été arrêtées plus tard dans la journée en dehors de la zad.

Jeudi dernier, plus de 500 personnes célébraient la victoire contre l'aéroport lors d'un banquet.
Un an après l’abandon et alors que les activités menées par les habitants s’enracinent, le moment est sans doute jugé opportun par certains pour monter une nouvelle fois on ne sait quelle histoire en épingle pour donner au bocage une image anxiogène. Après les expulsions du printemps, en est-on à une nouvelle étape de la vengeance d'Etat ?
Après les fantasmes déjà distillés dans la presse par la gendarmerie sur les fausses « caches d’armes » ou les « tunnels viet-congs », on nous sort du chapeau ce matin un nouvel épouvantail destiné à effrayer l’opinion publique. Ce ne serait pas la première fois que les enquêteurs brandissent un dossier vide et utilisent l’association de malfaiteurs pour criminaliser un mouvement.

Ce qui est sûr en revanche, c’est que les personnes arrêtées sur la zad ce matin ont été engagées de longue date dans le mouvement anti-aéroport, sont intégrées dans les diverses activités, liens de voisinages et de solidarité locale, et vivent ici depuis plusieurs années. Nous appelons dès aujourd’hui à ne pas tomber dans le panneau de la diabolisation policière et à les soutenir. Un rassemblement aura lieu ce mercredi midi devant la gendarmerie de Saint-Nazaire, au 79 avenue Ferdinand de Lesseps.

> tu métonne t'es fatigué

Qui organise le non-soutien ? Aucun des commentaires n'appele à ne pas soutenir.

Y'a moins de monde pour gueuler sur les admins du site de la ZAD qui ont effacé l'article par contre. Ca doit etre un geste de soutien hein...

A mon avis comme dit plus haut, c'est une opération de l'état pour affirmer son autorité. Au passage en profiter pour communiquer sur le retour de la loi sur la l'ex zone. Réprimer certain.e.s gens. Continuer à fragmenter ce qu'il reste de l'ex-ZAD.

Mais sur cette histoire le dossier est sans doute plutot vide, pas grand chose à mettre dedans à charge.

A moins que des commentaires sur les réseaux et sur indy ne soient des preuves pour la justice. Mais ce serait un peu nouveau quand meme, du jamais vu non ?

Alors c'est quoi les "nombreux récits de balances" ? Parce que perso j'ai vu quelques trucs qui racontaient l'opération de police à laquelle se sont livré.e.s certain.e.s "habitant.e.s" pour éliminer les éléments qu'iels considéraient génant.e.s pour leur petite négoce de leur exploitation avec l'état. Mais j'ai vu aucun nom. Rien qui pouvait constituer une preuve contre personne pour la justice.

Par contre j'ai vu le silence et la dénégation générale autour de cet acte. Personne pour faire son "cycle des douze" tiens, et faire en sorte que ça arrive plus jamais. D'ailleurs ça s'est même reproduit.

Alors avant de traiter les autres de balances (sans preuves d'ailleurs justement), ça vaudrait le coup de se demander comment et pourquoi on en est arrivé là. Comment et pourquoi après un tel acte rien s'est passé et personne a eu à en répondre, avant de traiter tout le monde de balance à tout va.

> Pirates ou corsaires

C'est assez facile a comprendre ce qui est dit dans les commentaires d'en haut.
Soit vous restez dans votre bulle spectaculaire de la surenchére médiatique
Soit vous cherchez a appeler les ex-copains en reconnaissant publiquement le tord causé aux occupants (a minima) negligenciés,
accompagné avec une analyse - sans la propagande du Grand Projet du Hangar svp- sur ce que s'est passé cette année dernière très concrétement depuis que vous avez proposé et accepté la légalisation..
et surtout en (re?)faisant de la zad un lieu un peu moins ..contraignant que ce que vous avez laissé faire sous la pression de l'Etat, et la volonté de quelques autocrates locaux - pour dedouaner la petite moitié que n'etait pas trop d'accord mais pas trop contre.

Le communiqué de la zad - toujours d'ecriture tres mediocre je dois le dire - au moins appele au soutien
je pensais que les clauses du contrat vous empechaient meme de faire ça.

Soit vous deferlez les voiles et on arrive au bon port des pirates avant que ça coule, soit bonne chance à bord de votre galeon troué à la dérive...la france elle est loin

> soutien a TOUS les inculpés

ah bah s'ielles "sont intégrées dans les diverses activités"!... ça c'est un gage de bonne fois c'est sur.
vous avez de la chance, que plutot, des balances y'en a pas!

par contre on peux balancer que vous avez vendu a la prefete vos petits camarades du fond de la zad avant même les négociations oficielles ? parce là 'est sur vous risquer pas d'être arreter pour ça !

soutien a tous les inculpés de la zad ! (et d'ailleurs)

ça vous causes ? ou les personnes encore sous le coup d'une mesure de justice suite aux expulsions, vous en avez rien a battre ? on l'attend toujours votre communiquer a ce propos!

> quel beau communiqué

ben faut pas supprimer mon message, je répondais a ça : "...Jeudi dernier, plus de 500 personnes célébraient la victoire contre l'aéroport lors d'un banquet. Un an après l’abandon et alors que les activités menées par les habitants s’enracinent..."
on peux commenter la declaration de presse de LA zad quand même! elle est pas neutre !!
je disais donc :

nous partîmes 40000, nous arrivames 500 au banquets des faux-culs.

et oui ça a un lieu avec l'histoire de l'article parce que justement, la maniere dont ils posent les choses est toujours aussi merdique, même dans un message de soutien, c'est fou ça !

> Un peu plus d'infos

"L’enquête préliminaire déclenchée par le parquet du tribunal de Saint-Nazaire (cf. PO d’hier) dans le cadre de la séquestration d’un homme dans la ZAD, en octobre 2018, a abouti à l’interpellation de cinq personnes mardi. Ces quatre hommes et une femme sont désormais accusés de violences volontaires aggravées avec ITT supérieure à 8 jours, de séquestration et d’enlèvement avant le 7e jour et d’association de malfaiteurs."

https://www.presseocean.fr/actualite/saint-nazaire-arrestations-d-une-femme-et-de-quatre-hommes-dans-la-zad-mardi-23-01-2019-292289

> L'arroseur arrosé

Faire les maos de la pire époque en hurlant à la criminalisation du mouvement social dans ce contexte, et en voulant enrôler à coup de chantage ceux qu'on a soi-même "réprimé", contre un Etat avec lequel on a imposé de cogérer le champ de lutte...
Mais enfin, camarades, c'est aussi ça, avoir l'Etat comme partenaire de gestion : il ne laisse pas faire les barbouzeries autogérées, quel scandale !
La solution est simple : barbouzer pour lui au lieu de barbouzer pour soi, et tout rentrera dans l'ordre !
Ces histoires sont sordides, comme dirait l'autre.

> Nan mais ça va pas ou quoi?

Nan mais ça va pas la tête de poster des commentaires de keufs? Depuis quand indymedia accepte ça? Je vous ai défendu longtemps, mais là je suis en chute libre de confiance envers vous!! Il faut immédiatement supprimer ces commentaires!! On ne sait pas de quoi il retourne, c'est inutile de filer des infos aux enquêteurs, cela ne va leur servir qu'à ouvrir plein d'enquêtes et à s'amuser comme des petits fous à nos dépends à tous. Vous êtes complices de la répression en écrivant des choses pareil!! Indy, je vous en conjure, supprimer les comm de poukaves, c'est de la folie furieuse là!!

> aux admins

Si je comprend bien quand y'a des perquisitions et des arrestations, alors même que les personnes sont encore en garde à vue Indymédia laisse dire tout et n'importe quoi sur ces supposées personnes et sur l'affaire dont visiblement personne ne sait rien ?

Vous êtes trop minables, ça doit être trop la honte d'être admninistrateur de ce site qui en plus est super moche.

> complices de la repression, barbouze, grosse merde de keufs?

Tiens, ça t'aidera pour ton incomprehension de certaines de tes definitions reprochables..

https://nantes.indymedia.org/articles/40542

Et ::, choisi ton final alternatif, soit le site est tres moche -et t'as un smartphone car sur l'ordi il est bien foutu - soit effaçons les commentaires - et le nouveau article sur l'intox d'ailleurs - et hop-la le communiqué officiel se re-impose comme dans les bons vieux temps du bolchevisme!
Et toute remise en question sur la division s'efface.

Prennez une attitude crédible, si au moins vous voulez vous faire comprendre et inviter les gens ici a soutenir d'une façon ou d'une autre TOUS les reprimés à la zad TOUTE cette drrniere année -oui car Lama c'etait il y a un an rond.

> @furax et ::

furax si tu ne sais rien renseignes toi avant d'être furax comme ça tu verra ya de quoi être encore plus furax, lis des brochures !

sinon :: les commentaires ici ne disent rien sur les personnes arretées.
et non, les gens ne savent pas rien sur rien, c'est pas comme s'il ne s'etait rien passé,et ya eu des communiqués là dessus!!!
y'a des trucs qu'on sait quand même ! pas toi ?
il y a aussi eu des articles dans libé et d'autre dont je ne me souviens plus. et puis les flics infiltrés en ag ont bien vu qui soutiennent se genre
bref arreter de vouloir mettre une chappe de plombs sur la merde... parce que c'est ça qui se passe en vrai, vous aimeriez bien que tous cela ne se sache pas c'est pas bon pour votre image de marque...
j'ai plutot l'impression que les modos du site sont assez balezezmerci a eux !

> A Furax

De ce que j'ai compris du rôle d'admin d'indy, illes laissent passer des tas d'articles ou de commentaires avec lesquelles illes ne sont absolument pas d'accord. C'est un espace de libre expression.

Il y a une charte minimale qui existe pour cadrer un tout petit peu, pour pas que ce soit un espace de libre expression pour les fachos, mais un espace au service des luttes sociales.

Il y aussi l'idée d'essayer que ça reste un peu constructif et de limiter (un peu) les attaques personnelles.

C'est difficile de voir jusqu'à quel point etre stricte dans la modération, je pense qu'il y a besoin aussi d'espace où les gens peuvent s'engeuler. Chacun.e est responsable des propos qu'iel écrit. Vaut mieux gueuler sur les gens qui écrivent des trucs qui nous paraissent dégeulasse que sur les modos qui ne mettent pas en place une censure hyper poussée.

Ou alors, il ne faut pas venir sur Indy. Il y a des tas des collectifs vraiment chouettes qui développent leurs idées politiques sur des sites internet. Indy, c'est pas le média d'un groupe précis, c'est (ou en tout cas, ça se veut) le média de tout les gens qui luttent et qui ne sont pas toujours d'accord entre elleux.

Et puis les modos sont pas devant l'ordinateur tout le temps, quand iels reviendront, peut-être qu'iels supprimeront certains messages.

> on glorifie les keufs maintenant?

La question n'est absolument pas de savoir si indy accepte des textes avec lesquels ils sont pas d'accord, la question c'est qu'indy accepte des textes et laissent passer des commentaires de flics (je mets les flics et les complices et les poukaves dans le même panier) sans sourciller. Ce site est de plus en plus ridicule, on dirait vraiment que c'est des keufs qui l'ont noyauté.

> contact pref ??

tu t'entete a vouloir faire croire que les commentaires ici poucavent les inculpés, hors c'est faux... ils parlent juste de ceux qui ecrivent des communiqués degueulasse
par contre il y en a qui ont toujours été en lien direct avec la pref on dirait:

"Benezech, chargé de mission pour la préf, se réveille et n'est pas au courant.. bon matin !
https://zad.nadir.org/spip.php?page=article&id_article=6310"

vous l'appellez tous les matin pour savoir comment il a dormi ?

> @furax

Il se trouve qu'on cache des commentaires, ceux qu'on estime qu'ils risquent de mettre en danger les personnes interpellées. Peut-être même plus que de raison d'ailleurs. Mais en vrai y'en a très peu, par rapport à une époque où c'était bien tendu, actuellement les personnes qui commentent ont l'air de faire gaffe, et ça dérape vraiment très peu par rapport à ce que ça aurait pu être.

Je vois pas lesquels de ceux qui sont encore visibles seraient ce que t'appele des commentaires de keufs. Plutot que de juste lacher ça comme ça, tu peux aussi filer un coup de main et nous les pointer. Parce que sinon ça aide pas vraiment et ça sert pas à grand chose...

>  Report de la réu de ce soir 18h à demain à la même heure

Quelques mots depuis le rassemblement de soutien à saint-nazaire pour
les personnes arrétées ce mardi :
nous savons maintenant que le procureur a demandé la mise en détention
préventive pour 4 mois renouvelables
de ces 5 habitant.e.s de la zad, et de les éloigner ainsi durablement de
leurs ami.e.s, de leurs enfants, de leurs activités, fermes et
troupeaux. Pour un certain nombre d'entre eux, cette décision viendrait
par ailleurs rompre la possibilité de finir leur parcours d'installation
et de signer des baux, au moment même où ces démarches aboutissaient.

La décision de suivre ou non cette demande d'incarcération va
probablement être prise seulement en début de soirée par le juge
d'instruction, puis par le juge des libertés et de la détention.

La réunion/repas de ce soir à 18h à la Rolandière pour faire le point et
organiser le soutien est donc reportée à demain même lieu / même heure.
Elle permettra de s'organiser en fonction de cette décision.

Restons vigilant.e.s et mobilisé.e.s !

> @exclaim

Quand vous écrivez que la Justice veut "les éloigner ainsi durablement de leurs ami.e.s, de leurs enfants, de leurs activités, fermes et troupeaux", de quels troupeaux parlez-vous au juste ?

Mort à ce monde d'enfermement, de leadership/suivisme et d'exploitation.

> @exclaim

on attend toujours votre soutien et vos declarations enflammées pour les copainEs qui se sont pris de la taule pendant les expulsions !

> Trois habitants de la zad incarcérés et une nouvelle attaque d’ampleur contre l’avenir qui s’est construit dans le bocage

Le 22 janvier, à 6h du matin, la zad a été réveillée par un dispositif policier digne d’une opération d’expulsion pour arrêter trois personnes, puis deux autres à l’extérieur de la zad. Nous avons assisté à une mise en scène spectaculaire avec des perquisitions simultanées, des dizaines de fourgons. Après avoir enduré 48h de garde à vue, les personnes arrêtées mardi sur la zad ont été déferrées ce jeudi matin et une instruction ouverte. Nous savons maintenant que le procureur, suivi par le juge d’instruction ont obtenu la mise en détention préventive pour 4 mois renouvelables de 3 des habitant.e.s de la zad arrêtées sur cinq. Chacun d’entre eux pouvaient pourtant justifier de domicile fixe et d’emplois stables. L’incarcération revient à les éloigner ainsi durablement de leurs ami.e.s, de leurs enfants, de leurs activités, fermes et troupeaux. Pour un certain nombre d’entre eux, un maintien en détention aura pour conséquence de les empêcher de finir leur parcours d’installation et de signer des baux, au moment même où ces démarches aboutissaient.

Le timing de ce qui apparaît d’ores et déjà comme une machination judiciaire d’ampleur est loin d’être anodin. Un an après l’abandon et alors que les activités menées par les habitants s’enracinent, le moment est sans doute jugé opportun par certains pour salir une nouvelle fois la vie sur la zad et donner au bocage une image la plus anxiogène possible. Après les expulsions du printemps, en est-on à une nouvelle étape de la vengeance d’Etat ? Après les fantasmes déjà distillés dans la presse par la gendarmerie sur les fausses « caches d’armes » ou les « tunnels viet-congs », on nous sort du chapeau un nouvel épouvantail à base de « bande organisée » et de supposés « règlement de compte ». Pour ce que l’on en sait aujourd’hui, le dossier est en train de monter en épingle des faits sur la base de sources fortement questionnables. Ce ne serai pas la première fois que des enquêteurs s’appuient sur des affabulations et brandissent initialement l’ « association de malfaiteurs » pour criminaliser un mouvement.

Ce que nous savons pour notre part, c’est que les personnes arrêtées ont été engagées de longue date dans le mouvement anti-aéroport, sont impliquées dans les diverses activités, liens de voisinages et de solidarité locale, et vivent ici depuis plusieurs années ! Nous appelons dès aujourd’hui à ne pas tomber dans le panneau de la diabolisation policière et à les soutenir. Des recours juridiques et mobilisations publiques auront lieu dans les prochains jours contre leur maintien en détention.

https://zad.nadir.org/spip.php?article6317

> Fond de dotation

Il y a aussi le "COMMUNIQUE NDDL POURSUIVRE ENSEMBLE du 24/01" https://zad.nadir.org/spip.php?article6318

On y apprend qu'un "fond de dotation a été lancé".

Un outil intéressant, pour une jouissance commune des biens, sans être propriétare à titre personnel.

Le fond de dotation a pour nom "la terre en commun" ; c'est sympa, tu peux faire un don ici : https://encommun.eco/contribuez

"De la monnaie rendue par votre boulangère à l'héritage de votre grand mère, tout les dons seront essentiels. "

Bref, tu peux aider au "rachat des terres et bâtis", "un bien commun, ouvert sur le monde et notamment sur les luttes connexes à la nôtre". C'est beau.

> ,

solidarité à tous, un câlin

> Vive le percepteur !

Et des sous, surtout ! Des millions d'euros pour devenir propriétaires pour tous mais à nous (c'est ça, le communisme imaginaire) ! Des sous pour un site internet qui ne coûte rien ! Des sous en toute amitié et en toute opacité ! Des sous sinon vous êtes tous des poukaves ! Des sous pour nous permettre d'investir pour produire plus de sous ! Tiens, ça ressemblerait pas à la radicalité du capitalisme ça ?
Radicalité des barbouzes + radicalité de la mafia + vous êtes tous des blooms, filez la thune : voilà toutes les promesses de campagnes de l'Appel tenues.

> Des sous encore et encore

Il est vrai que les sous tiennent une place importante dans tous ces "coffrages" et le climat qui va avec.
On peut aussi parler de l'imbroglio autour de l'argent de l'ACIPA que certains - y compris parmi les "présumés innocents" auraient bien voulu voir tomber dans leur fonds, pardon dans leurs fontes (poches).
Ils n'ont pas ménagé leurs efforts d'ailleurs, en usant de leurs copains oppresseurs médiatiques, mais aussi des techniques habituelles, mais toujours en pure perte - sauf un de leurs amis avec sa "ferme modèle", qui a conclu sa petite paix séparée dans le dos de ses copains miliciens et aura ses trente deniers.

> comment je retourne ma femme

N'es-tu pas fatigué d'avoir eu le cœur brisé? Envoyez un e-mail à Lord Zakuza pour vous aider à retrouver votre ancien amant sur doctorzakuzaspelltemple@hotmail. com