Nantes: Victoire du maintien de la MAJ (Maison d'Accueil de Jour)

Mis a jour : le lundi 11 juin 2018 à 13:54

Mot-clefs: / précarité nantes_nécropole quartiers populaires gentrification urbanisation métropolisation exclusion chômage
Lieux: Nantes

Bonjour à tou.te.s,

Après seulement quelques mois d'existence, le collectif Du rififi dans la bergerie est heureux de vous annoncer une première victoire !

Logo_rififi-medium

Le collectif lutte contre le projet urbain de réaménagement du parc de la Moutonnerie et plus globalement contre l'embourgeoisement du quartier Dalby. L’une des inquiétudes premières quant au projet porté par la ville était le devenir de la MAJ (Maison d'Accueil de Jour) et une obscure relocalisation annoncée.

À grands renforts de batucada, d'occupation festive du parc et de perturbations de la mise en scène participative organisée par la mairie ; mais aussi et surtout grâce aux liens tissés entre usager.es de la MAJ, habitant.e.s du quartier et personnes préoccupé.e.s par les processus de métropolisation ayant cours à Nantes ; nous avons remporté un premier succès : la MAJ devrait être maintenue sur le parc de la Moutonnerie !

Si nous restons bien sûr vigilants sur les conditions de ce maintien, et si les transformations à venir du parc et du quartier restent préoccupantes, ne boudons pas notre plaisir : fêtons cette réussite !

Du rififi dans la bergerie est donc heureux de vous convier :

JEUDI 14 JUIN à 19h

Au café associatif "La Dérive" (1, rue du Gué Robert)

Pour LA FETE DE LA VICTOIRE DU MAINTIEN DE LA MAJ !

(Au programme : projection d'un film sur les ateliers de la MAJ, restitutions sous forme de déclamations des ateliers d'écriture de la MAJ et apéro convivial et festif !)

Nous espérons vous voir nombreuses et nombreux à cette occasion !

Email Email de contact: quartier-dalby_AT_riseup.net

Commentaire(s)

> victoire?

Beaucoup de victoires à fêter en ce moment! et ensuite beaucoup de désillusions...

> Euh!

Comme disait l'autre, gagner une victoire, ce n'est pas gagner la guerre! Bloquer un projet de merde, ce n'est pas la révolution...