Appel aux syndicalistes à converger sur la ZAD

Mis a jour : le dimanche 13 mai 2018 à 12:55

Mot-clefs: Ecologie aéroport notre-dame-des-landes luttes salariales / zad syndicat lutte sud cgt étudiant-e-s lycéen-ne-s mouvement solidaires
Lieux: ZAD

Publié par le groupe: Groupzad NDDL

Appel à l'adresse du monde syndical à converger sur la ZAD contre l'opération d'expulsion à venir

Les habitants et habitantes de la ZAD ont à plusieurs reprises manifesté leur solidarité avec les luttes des salarié.es en allant soutenir nos piquets de grève ou encore avec la création d'un « réseau de ravitaillement des luttes » qui apporte des repas devant les entreprises en grèves (pour plus d'info sur ces liens : https://www.politis.fr/articles/2018/05/la-zad-nourrit-les-luttes-syndicales-en-pays-nantais-38773 ).

Les habitants et habitantes de la ZAD mettent en acte une critique radicale des rapports marchands et salariaux, et vivent l'expérience d'un monde qu'ils veulent plus humain, plus libre. Ce monde d'exploitation et d'aliénation qu'ils et elles combattent, c'est aussi celui contre lequel nous luttons, quotidiennement.

Ce gouvernement mène une politique de régressions sociales comme jamais. Le laisser écraser la ZAD, c'est préparer nos défaites de demain. Nous faisons le choix de la solidarité avec toutes celles et tous ceux qui combattent les projets destructeurs de ce gouvernement et celui de la construction d'une véritable convergence des luttes.

Les habitantes et habitants de la ZAD sont aujourd'hui confronté.es à une agression de l'État, d'une grande violence, quasi militaire, dont le seul objectif est de détruire la ZAD et l'espoir qu'elle porte. Ils et elles ont pourtant fait le geste d'apaisement en déposant des fiches individuelles de projet comme l'exigeait la préfecture et le gouvernement.

Il est probable que les forces de police reprennent une opération d'expulsion d'ampleur à partir du 15 mai. Aussi, en tant que syndicalistes, nous appelons à soutenir les habitant.es de la ZAD :

- Nous appelons à leur apporter le matériel dont ils et elles ont besoin pour tenir face à cette agression (cf. https://zad.nadir.org/spip.php?article5630 ).

- Nous appellerons à venir les soutenir physiquement en se rendant sur la ZAD.

Nous tiendrons un accueil syndical, au lieu-dit Bellevue sur la ZAD, à la fois pour accueillir les soutiens venus du monde syndical, les informer et affirmer une présence syndicale en soutien à la résistance des habitant.es de la ZAD.

Pour être informé vous pourrez nous joindre à syndicatzad@riseup.net.

Quelle que soit votre étiquette, venez avec vos chasubles,
vos drapeaux dès le 15 mai.

Donnons corps à la convergence des luttes !

Des syndicalistes nommés Camille

Email Email de contact: syndicatzad_AT_riseup.net

Commentaire(s)

> Quand les syndicats seront révolutionnaires ,peut être !

Les syndicats "réformars" cogère le monde capitaliste.
La gégette qui se la joue insoumise participe à la délisquescence depuis des lustres et la majorité de ses membres sont à fond dans la société de con-sommation
.Renseignez vous donc sur son rôle en Mai 68

Le 7 mai 68 voilà ce que déclarait leur chef Georges Séguy

"aucune complaisance envers les éléments troubles et provocateurs qui dénigrent la classe ouvrière, l’accusant d’être "embourgeoisée" et ont l’outrancière prétention de venir lui inculquer la "théorie révolutionnaire" et diriger son combat... Le mouvement ouvrier français n’a nul besoin d’encadrement petit-bourgeois".
La cégette est adhérente à la confédération européenne des syndicats qui est une imposture de syndicat européen et véritablement un véritable rouage de l'UE des patrons

En dehors des syndicats qui s'affichent clairement anticapitalistes rien à attendre de bon !

> de grâce

"agression de l'État, d'une grande violence, quasi militaire, dont le seul objectif est de détruire la ZAD et l'espoir qu'elle porte. Ils et elles ont pourtant fait le geste d'apaisement en déposant des fiches individuelles de projet comme l'exigeait la préfecture et le gouvernement."

ça ressemble malheureusement à un assez bon résumé de la situation.
Par contre parler "d'un geste d'apaisement" quand tu te fais dérouillé et que tu réponds à des exigences du camp d'en face. Il semblerait qu'il soit plus juste de dire: "ont pourtant courbé l'échine", "... choisi de se mettre à genoux", "... implorer une grâce" (ou un délai)", ...

> contradictions

Dans cette cagette des terres, il y avait une personnes qui était en photo sur le Ouest-France du 21-22 avril 2018. On pouvait le voir avec son formulaire avec un grand sourire en sortant de la préfecture accompagné d'autres collabos que je n'ai pas reconnu. Il faisait aussi parti aussi des leader du groupe A l'abordage. Comment faites vous face à ces contradictions??

> Aucune contradiction

Aucune contradiction, le deal est simple :
Pas de chicanes, pas de barricades sur les routes.

Toutes les nuits il y a des chicanes et des barricades en feux sur les routes, même le jour ces derniers temps.
Et après vous vous étonnez que les GM chargent !!!

Donc rien d'étonnant qu'ils fassent respecter les règles.

> s'afficher ou l'être réellement

Suffit il de s'afficher anticapitaliste pour l'être réellement? Des syndicats d'autogestion des alternatives, j'en connais mais des syndicats anticapitalistes de lutte des classes çà fait bien lontemps qu'ils sont enterrés!

> Aucune contradiction, ah bon ?

donc, c'est à cause des barricadier-es que les GMs chargent. C'est pour faire respecter leurs règles. Comme avant intervention, leur règle de ne pas détruire les lieux où il y avait des projets propres sur eux.
remarque, c'est pas faux, pas de manif', pas de charges de GMs. Pas de pauvre racisé-es dans les quartiers, pas de violence policière. Pas d'opposition pas de violences policière. ....
On pourrait même aller plus loin, pas d'opposition à l'aéroport, pas de violences policière. Puisque leur règle c'était ''projet démocratique'', tout le monde doit accepter. Me demande, si tout ça serait pas la faute des premières personnes à s'être opposé à ce projet.

> Réponse à > Aucune contradiction, ah bon ?

Une fois de plus salavendre est toujours et encore dans l'exagération.
Alors qu'il suffit de reconnaitre que les routes sont à tout le monde, et qu'il n'est pas question d'importer Babylone dans la ZAD, ni les règles de Babylone.

Les routes sont à tous, alors pourquoi vouloir les restreindre avec vos règles de Babylone ?

Vous ne voulez pas respecter les règles qui permettent d'avoir la paix et de vivre la paix.
Tant pis pour vous, vous récoltez ce que vous semez : la guerre.

On suit les vidéos de ce qu'il se passe sur la ZAD, vous êtes ridicules, de moins en moins de personnes vous suivent, vous devriez comprendre ....

> noitcidartnoc

On voit l'exagération où on veut. Quand je lis que c'est la faute aux barricades si les GMs chargent, ça me fait un peu rire (jaune). Suivant cette stratégie, il faudrait lever tous les blocages sur zone (les chemins aussi sont à tousses). Et ça se passerait bien, pas de charges, pas de destruction.
Précisons quand même, je n'exprime que mon avis, et je cherche pas de l'audience.
L'ouverture des routes avant d'avoir obtenu le moindre début de garantie est une erreur de stratégie, de défense et de négociation. Aucune justification citoyenniste ou pas, ne pourra changer ce fait.
Les barricades c'est une stratégie de défense, ça laisse du temps pour s'organiser, faire venir des renforts, jauger les forces et mouvements de l'adversaire, se replier, …. c'est pour cela que les autorités les ont fait sortir en premier des routes et charger sans ralentissement. Pas besoin d'avoir fait l'école militaire, ''pour comprendre''

> commentaires cachés

l'observateur il va se calmer avec ses commentaires digne de valeurs actuelles. J'en ai caché deux s'il continue à être méprisant je cache l'ensemble des siens.

> @Observateur

pas d'autorité, pas de GM, pas d'expulsion = pas de barricades... vous devriez comprendre si tes observations venais de notre coté de la barricade MAIS du fait que je ressent que tu te trouve du coté des bénéficies et privilégiées de la société donc aussi du coté de l'autorité et celle des GM (vue le ton reac des propos) j'en doute pas que tu observe depuis derrière les épaules des GM qui protégé le privilège de rouler sur des routes a 90/h qui sont côtoyer par des animaux humain et non-humain sur des manières plus partageux et moins polluante ou meurtrière

> La radicalité dans toute sa caricature

C'est marrant sur la Zad les chiens éduqués se font jamais écrasés, les autres souvent. Y a t il un rapport de causalité ou est ce un hasard ? Idem les gens qui font attention aux voitures sur la route ne se font pas insulter, les autres oui. Hasard encore ?
Quand à la blague de faire des barricades pour laisser aux soutiens le temps d'arriver alors qu'actuellement les gens aux barricades nous font perdre tout le soutien environnant et ne font que provoquer la présence policière...
Mais oui c'est toujours les plus radicaux qui ont raison. Seul.es contre tou.te.s, ça crie "hahou" toute la journée mais désolé je ne hurlerais pas avec les loups...

> > commentaires cachés ...

Mais quand allez vous entendre ce que l'on vous dit, et arrêter de penser que l'on est contre vous ?

Le deal était simple quand même, libre circulation sur les routes, pas d'obstacles, et il n'y aura pas d'interventions des GM.
Dans le cas contraire, vous les avez sur le dos et ça se vérifie.

Quand allez vous comprendre que si on n'est pas d'accord avec vous, on n'est pas forcément contre vous ?

Laissez les routes libres de toutes circulations à tout le monde, à tous les citoyens et citoyennes.

Et arrêtez avec les ralentisseurs, c'est stupide, totalement stupide, et dangereux dans les zones rurales, c'est un dispositif pour les agglomérations, et même en agglomération c'est dangereux.

Encore une fois vous critiquez les villes "babylone", et vous importez les règles des villes en milieu rural.

Concernant l'écologie et la protection du bocage avec sa faune et sa flore, vous polluez tout en mettant le feux à des pneux issues du pétrole, et donc extrémement polluant.
Même chose pour les feux de nuit sur les routes, où il y a de tout et n'importe quoi qui y brûle.
La encore merci pour tout ce CO2 qui va dans l'atmosphère et qui contribue eu déréglement climatique.

Concernant vos nombreuses censures, je vous remet les termes de votre chartre, à laquelle vous faite parfois allusion quand il faut justifier de la censure :

"Favoriser la production et la diffusion d'une autre information que celle des médias dominants, participer au développement du sens critique, entre autres vis à vis des médias (dont Indymedia) et aussi du milieu militant (dont nous)."

"Permettre la publication de contenu de façon anonyme et sécurisée afin d'être un espace de libre expression des luttes."

Ne devenez pas totalitaire comme Macron Bonaparte, si il n'est pas trop tard.

> croyances étatique

Libre a vous de croire les "deal avec l'état", à Sivens, souvent cité en référence macabre, il devait pas y avoir de flics non plus et pourtant GMs et CRS étaient en nombre et pas loin du tout. Et vous savez quoi ! Les flics étaient barricadés (ah ces incontrôlables). Et vous savez quoi, illes défendaient un "no wild land" avec férocité. Et vous savez quoi illes ont même laissé attaquer par des milices un élu venu déposé une plainte. Vous savez quoi, il y a quasi un an, l'état a tué de 3 balles dans le dos un paysan parfaitement intégré à la société, juste parcequ'il respectait pas certaines règles administrative et voulait pratiquer l'agriculture autrement... J'arrête là, la liste des trahisons de la parole de "l'état" et des coups tordus, est infini, mais certain-es continuent à y croire.

Enfin, si des personnes ne soutiennent plus, à cause des "barricades", qu'elles soient de pneus enflammés ou de chaîne humaine, c'est qu'elles ont la solidarité sélective. Les mêmes étaient sûrement ravi-es que des barricades empêchent un projet d'aéroport.
Perso je trouve naze l'ouverture des routes sans aucune garanties préalable, je trouve fou de se lancer dans la nouvelle injonction aux fifiches. Mais à l'échelle de mes petits moyens, je reste solidaire des lieux en lutte. ça n'empêche pas d'être critique sur la situation, surtout quand elle prend un air de déjà vu, comme les critiques radicales de la radicalité quand on estime ne plus en avoir besoin.

> Réponse à > croyances étatique

Ce n'est pas avoir la mémoire et le soutient sélectifs, ça n'a rien à voir.

Il y a eu le temps des baricades, des chicanes contre l'aéroport, qui était le combat historique, combat gagné.

Par la suite, il y a eu des personnes étrangères à la ZAD qui ont introduit "contre son monde".
La question qui demeure, c'est quoi "contre son monde" ?
Où ça commence et où ça s'arrête ?

Est-ce que cultiver autrement à travers la permaculture par exemple, élever des animaux autrement, s'associer autrement ce n'est pas permettre un autre monde ?

Jamais ces questions de fond ne sont évoquées ici et la !

Au contraire, quand il y a débat sur ces questions de fond, sur cette question de fond, il y a violence, commme si il fallait absolument confisquer la parole plutôt que de débattre sereinement.

Oui ce monde n'est pas parfait, oui il faut changer les choses, mais comment ?
Forcément par la radicalité ?
Jusqu'où va le combat ? Par une guerre civile ?

Ceux qui pronnent ces manières, où sont ils sur le terrain ?

Certains qui avaient des grandes idées et une grande gueule, et dont certains faisaient des vidéos sur la ZAD, sur les prises de têtes avec les GM, ..... Où sont ils maintenant ?
Pourquoi sont ils partis ?

Vivre ensemble, c'est débattre de comment vivre ensemble, c'est écouter, et pour le moment ce n'est plus le cas.

> Réponse à > noitcidartnoc

Vous avez écrit :
"L'ouverture des routes avant d'avoir obtenu le moindre début de garantie est une erreur de stratégie, de défense et de négociation. Aucune justification citoyenniste ou pas, ne pourra changer ce fait. "

Le fait que le projet d'aéroport soit abondonné ce n'est pas une garantie ?

Et vous, vous donnez quoi en échange de l'abandon du projet d'aéroport ?

Vous n'avez pas l'inpression que vous demandez toujours plus, sans jamais rien donner en échange ?

Vous avez une bien étrange conception de la négociation : je prends, je prends, mais je ne donne jamais rien.

> Hélas

Vous en appelez à des syndicats comme la CGT, qui a très très longtemps été pro aéroport, anti zad, contre les zadistes ???
Décidément tout est bon dans la récupération politique et dans l'instrumentalisation de la ZAD et des Zadistes.
On a honte de rien dans l'extrême gauche !!!!
C'est tellement facile de faire croire que ce sont les porteurs et porteuses de projets, la CIPA et le CéDpa qui instrumentalisent et qui se jouent des Zadistes.
Maintenant que le combat contre l'aéroport est gagné, on voit qui vient récupérer le sujet et pourquoi !!!
Finalement "les sois disant contre son monde" ne veulent pas d'un autre monde, sinon ils n'attaqueraient pas les projets.
Si les projets réussissent que resteraient ils à ces lutteurs professionnels comme combat et raison d'exister ?
Ces personnes et ces récupérateurs de luttes sont comme les labos, il ne faut surtout éradiquer les problèmes, ça ne rapportent pas, il faut entretenir les problèmes pour mieux en profiter longuement .....

> pas de bol

à notre conscience qui n'est autre que le troll observateur.

vraiment tu comprends rien de rien à cette lutte ou du moins t'interprète l'histoire à ta façon sans chercher comment les connections se sont construites.

tu cherches le moindre prétexte pour stigmatiser la partie des occupant.es, loin d'être quelques individu.es, qui ont refusé les fiches.
Là tu nous sors la récupération par l'extrême gauchevia la cgt de la zad, récupération selon toi qui serait dû à ceux et celles qui ne porteraient pas de projet, comme si continuer à occuper le terrain en dehors de tout cadre juridique n'était pas un projet en soi pour lutter contre ce monde de merde, ses normes...
Sauf qu'en fait ben la cgt sur zone elle est plutôt proche de personne ayant déposer des fiches. Pas de bol.

Puis pour l'histoire certes la cgt a mis du temps à se prononcer contre le projet d'aéroport mais y'a toujours eu, du moins sur la dernière décennie des militant.es de la cgt dans les manifestations. C'est un travail de militant.es de longue haleine qui a fini par convaincre la majorité des membres de ce syndicat(du moins pour la cgt ago-vinci) a s'opposer au projet d'aéroport qui a il est vrai une très longue histoire productiviste et beaucoup de méfiance vis à vis de l'écologie qui pour encore beaucoup serait pourfendeuse d'emploi.

> Réponse à h

J'aime bien quand vous prenez les gens pour des imbéciles.
Evidemment on ne comprend rien, on y connait rien vous pensez bien, on débarque d'hier, on est né il y a 3 jours ....

Je maintiens ce que j'ai écrit, oui l'extrême gauche et la CGT récupèrent ce combat pour des fins politiques qui leurs sont propres.
La ZAD c'est leur instrument pour emmerder le gouvernement.
Concernant les militants cégétistes, ils ne sont même pas d'accord entre eux, une partie prennent partie pour les radicaux comme pour les black blocs, et d'autres dans l'espoir que les projets créent des emplois avec une arrière pensée productiviste, et d'autres mettraient bien tout le monde dehors avec plaisir.

Contre son monde de merde et ses normes, à mourir de rire, pourtant dans la vie de tous les jours il est bien pratique ce monde de merde et ses normes.

Je veux bien que l'on refasse le monde, sincèrement, alors dans ce cas la, on use pas de ce que l'on combat, sinon ça s'appelle vouloir prendre la place du kalif.

Et oui, il faut être logique.

Ce n'est pas parce qu'il y a eu des électrons libres de la CGT, qu'ils représentent la mentalité et les opinions des membres et du mouvement, qui restent largement minoritaires en terme de soutien à la ZAD et aux radicaux.

J'en entend plus d'un-e que ça gonfle sévére.

Si j'avais tord votre appel aurait été entendu, hélas dans les faits pas du tout, à part par quelques électrons libres qui portent fiérement leur chasuble pour bien se faire remarquer, vu le désert qu'ils représentent.

Alors vous m'excuserez mais vous refaite l'histoire, et vous généralisez largement, sans prendre 1 cm de recule.

> Réponse à h

Si ce qui suit ne vous dit rien, je vous laisse chercher l'origine :
L’appropriation collective d’un territoire par
le mouvement social confère de nouveaux moyens
qui permettent d’appuyer les luttes syndicales