Rouen: anti-autoritaire, round 666

Mis a jour : le jeudi 3 mai 2018 à 11:34

Mot-clefs: Racisme Resistances / actions directes genre anti-repression sexualités anti-autoritaire attaque
Lieux: rouen

Dans la nuit du 29 au 30 avril à rouen, la vitrine d’un restaurant, « la conjuration des fournaux » a été cassée. Comme un geste de rage à l’encontre d’un réseau autoritaire

Dans la nuit du 29 au 30 avril à rouen, la vitrine d’un restaurant, « la conjuration des fournaux » a été cassée. Comme un geste de rage à l’encontre d’un réseau autoritaire qui n’hésite pas à festoyer avec la gauche bobo, tout en participant à la gentrification du dernier quartier populaire de la rive droite de rouen.

Comme un coup de masse aux appellos, qui collabore à l’intégration de nos luttes dans la norme capitaliste, patriarcale et coloniale. Il n’y a pas d’autonomie sans rupture avec l’état et les institutions, ces bouffons prônent l’une en papotant avec les autres.

Comme un passage à l’acte pour marquer, encore, la rupture avec ce groupe dont l’idéologie permet tous les moyens pour arriver à ses fins, et dont les fins ne sont que l’accroissement de sa puissance.

Un coup porté à la marchandisation (faut-il rappeler, qu’en plus de leurs espaces marchands, ils utilisent la zad pour cultiver le blé qui sert à leur usine à pâtes (Rouen, aussi), qu’ils vendent?), à la propriété privée (dont l’accès leur est garantie par des héritages, tout fils et filles de bourges qu’ils sont, s’empressant d’accumuler du capital), et à leurs détestables stratégies autoritaires.

Comme une amorce qui pourrait annoncer d’autres pressions sur la détente.

Parce qu’ils renforcent les normes et pourrissent les luttes, on a décidé de s’attaquer aux moyens matériels qui leur donne de la force (de la thune et du réseau). Il apparaît nécessaire de faire rupture avec ce réseau autoritaire et les personnes qui collaborent avec, celles et ceux qui trouvent du confort à leurs côtés. On attaque parce que nos idées se réalisent en actes, et si pleins de textes critiquent en profondeur leurs pratiques et perspectives, ce soir nous avons choisi l’action directe.

Contre ceux qui font des idées révolutionnaires un outil de séduction pour encarter large.

Contre l’état, ses normes et celles et ceux qui s’en servent pour gagner en force.

Commentaire(s)

> comme on chante ici

"brûle la play-liste"

> Génial

merci pour cette action !

Partout, attaquons les intérêts appelistes !

> modé en roue libre

vous avez craqué ou quoi de passer ce genre de trucs? Non mais lavez votre linge sale en famille. Comment ça fait tiep franchement des gens qui revendiquent une vitre cassé sur un projet collectif peut être contestable mais franchement collectif qui sert à plein de gens à Rouen...
Enfin bon vu que pour vous c'est une info locale... Comme si vous avez pas votre merde à gérer. Ca meurt tout doux indymedia dis donc...

> pas hors charte

des fois ça fait mal de valider mais c'est pas hors charte même si ça touche des camarades!

> LOL.

A Rouen, un immense lieu de lutte vient d'être ouvert et des évènements y sont organisés durant tout le mois de Mai.

Mais le seul article qui passe sur ce site à propos de Rouen, c'est une revendication hallucinée pour avoir pété la vitre d'un espace collectif.

Ça ne meurt pas doucement, c'est déjà en putréfaction.

> .

On fait pas parti du même milieu. C'est des embrouilles econtre des autoritaires. Et c'est et c'est un restaurant, symbole du capitalisme ou capitalisme ou tu te faire servir de la bouffe contre ( beaucoup) d'argent. Si c'était apolitique je m'en satisferait vu que c'est une proposition politique je m'en réjouis

> Contre l'autoritarisme

Non, les avant-gardes autoritaires - les autoritaires avantgardistes, mêmes du cortège de tête, de noir vétu-e-s et autonomisé-e-s des structures officiels de gooooooooooooooooooooooooooooooooooche, ne sont pas en lien de camaraderie

> Flics antiautoritaires

Des flics infiltré dans un mouvement n'auraient pas eu meilleure idée. Des fafs non plus. J'ai honte pour ce milieu, pour la zad, pour moi qui me suis longtemps revendiqué antiautoritaire. Aujourd'hui ce mot est tâché par la honte

> Commentaires cachés

Des commentaires ne contenant que des insultes ont été cachés.

C'est toujours la tentation de traiter les gens de flics. Comme ça y'a pas trop de questions à se poser, ni de débat à tenir.

Pour info, y'a des articles de Rouen sur ce site (ok, pas beaucoup d'accord). Après y'en a aussi sur facebook, mais on peut pas forcer les gens à publier ici.

En tout cas comme ça a été dit, ce texte est pas spécialement hors charte.

> c'est la guerre ?

dites les modos, j'imagine qu'une charte est pas un texte gravé dans le marbre, donc si vous trouvez que c'est naze de publier ce genre de texte, changez la chartre.
si par contre ça vous va bien de relayer des déclarations de guerre contre des initiatives de "camarades", à un moment va falloir que tout le monde se pose la question de qui est de quel côté dans la guerre en question...

> Vengeance, retour de baton etc

En souvenir de mille-babords (comprenne qui pourra ! )

> Victimes

Parfait, je suis complètement extérieur à ce milieu mais je viens commenter parce que j'HALLUCINE du niveau de bêtise de cet acte. Même en lisant le communiqué plusieurs fois j'ai du mal à percevoir le cheminement logique malade qui mène à cette action. On dirait un délilre de fumeur de shit complètement paro qui se rêve en Avatar purificateur de la rébellion pure et parfaite.

Et la Croix de Pierre dernier quartier populaire de Rouen ?? Mais de quoi ils parlent ??? St Sever c'est pas populaire peut-être ? Surement le genre de *** qui se rève en champion du prolétariat mais qui considère que la rive gauche fait pas partie de Rouen, ****** va.

> ?

De quel côté dans la guerre :

* la milice de la Z.A.D

* les capitalistes appelistes

* les élu-e-s municipaux appelistes

* les négociateur-rice-s avec les préfectures

* les journaflics appelistes

Quelle camaraderie ? Quelle guerre ? Quel coté ?

> a *rouennais zeref, rive droite

Hého, il me semble qu'il est précisé dans le texte que ça parle du dernier quartier populaire de rive droite, pas de tout rouen.

> A propos de la charte

Ben oui la charte peut évoluer, ça arrive, mais si on commence à la modifier en profondeur (sur quelle base de refus pour cet article par exemple ?) à chaque fois qu'on trouverait un truc "naze", autant assumer directement que la modération se fait selon l'envie et les positions des modos et du soleil. C'est ce à quoi ça mènerait à terme. Alors elle est un peu large et générale c'est sûr, mais ça empêche certaines choses de l'autre côté.

En tout cas y'a vraiment cette tendance relou en ce moment à considérer que ce qui se passe est la responsabilité d'un outil comme ce site. Que lui ou cet article (qui aurait sans doute été posté ailleurs sinon) existe ou pas ne change rien aux faits qui se sont décrits ici ou dans d'autres articles.

Bien souvent si des conflits finissent par apparaître ici, c'est aussi parce qu'ils sont mal ou pas pris en charge dans les espaces qui le devraient. On en est bien désolé.e.s et on a des fois des responsabilités là dedans aussi.

Et puis on parlera peut-être un jour de pourquoi c'est trop bien d'avoir un espace où des revendications d'actions directes peuvent être difusées, mais pourquoi seulement certaines ? Ou encore pourquoi il faudrait que des articles bien triés qui montrent comment le "mouvement révolutionnaire" est trop "magique", et surtout pas trop parler des conflits qui l'agitent en interne ?

La capacité de débat en ce moment est bien misérable, mais peut-être que le problème est ailleurs ?

> a * >

Ouais c'est vrai c'est précisé, my bad, d'un autre côté c'est toujours autant de la merde. Si vous voulez du populaire, du rive droite, du Rouennais vous allez à la Grand Mare et vous nous cassez pas les * ?

> :

Franchement qu'est-ce que c'est des vitres cassés quand quelqu'un s'est fait péter un bras ?

À un moment donné faut aussi pas être naïf et comprendre que cette mafia a dépassé des limites indépassables sur la ZAD par exemple, et qu'à partir de là tout est permis ... que ce soit ces autoritaires là, ou d'autres qui se disent totos ailleurs (et sur qui il n'y a par contre aucun texte étrangement), le problème c'est les méthodes mafieuses (menaces, calomnies, cassages de gueule en groupe, tentatives de prises de pouvoir, etc) qui sont utilisées, et ça n'aurait aucun sens d'utiliser les appelistes comme bouc-émissaires, déchargeant la haine anti-autoritaire contre eux (ils sont autoritaires, aucun doute là-dessus), tandis que d'autres aussi pires qu'eux profitent bien de la situation, et sont les premiers à pointer le doigts vers les appelistes, et à essayer depuis un certain temps déjà de tout focaliser de ce côté là, pour qu'on ne regarde pas ce que eux font ...

C'est super que ces autoritaires aient enfin le nez dans leur merde, mais c'est hypocrite de ne s'occuper que d'eux ! Si c'est le moment de faire le ménage, eh bien que ça soit fait pour de vrai, avec sincérité, en s'en prenant à tous les groupes d'autoritaires qui évoluent dans nos milieux et se comportent comme de vraies mafias.

> Indymedia not dead

Wesh, perso je trouve que sur Indymedia-Nantes y a souvent le meilleur niveau textes critiques, d'analyse, revendications d'actions directes, etc. et parfois le pire, du fait de la modération assez flex et la fréquentation finalement assez large du site... Mais c'est le jeu, et dire sous prétexte qu'on n'aime pas certains des textes qui y passent qu'Indymedia est mort, c'est vraiment stupide.

C'est d'autant plus lamentable que, même si l'on peut se réjouir en France de la popularité des sites Mutu type Rebellyon ou Paris-Luttes, ce qui a remplacé les sites Indymedia au fil des années, en France et encore plus ailleurs, ça a été Facebook, principalement Facebook, peut-être le meilleur outil de contrôle social créé depuis l'avènement du troisième millénaire.

Alors plutôt que de râler sur Indymedia-Nantes, rejoignez plutôt les médias indépendants qui existent près de chez vous, ou créez-en de nouveaux !

Dans certains pays, où des sites Indymedia ont existé dans les années 2000, il n'y a plus rien. Les gens "s'organisent et communiquent" via Facebook. Qui malgré les scandales récents et toute la merde qu'il charrie, n'est pas près de mourir...

Bref, merci de continuer à faire vivre Indymedia-Nantes !

> Sincères

Ce communiqué c'est du mytho (eux qui parlent de "norme coloniale" ??)
En plus ça se voit bien d'où ça arrive, pas beson du com sur mille-babords pour piger.

En résumé, nos justiciers nocturnes sont des autoritaires bien connus, tout autant que les appelos.

> Qui est de quel côté ?

Et la guerre n'est pas à peine commencée.
D'ailleurs, ça fait longtemps qu'ils nous bassiennt avec leur "tôt ou tard, il va bien falloir choisir son camp et le plus tôt sera le mieux".

Le mieux pour qui ?
Pour les autoritaires, d'un côté comme de l'autre.
Certainement pas pour les moutons de Panurge.

Une pensée pour la famille de cette vitrine et de celles qui suivront inéluctablement.

> "Unité, Unité !"

Oui les appeliste sont des crevures d'autoritaires, à la ZAD comme partout où ils sévissent.

Et c'est finalement triste de voir que quand des anti-autoritaires leur renvoient directement un peu de leur merde, des gens viennent pleurer.

Non parce que c'est pas comme si depuis des siècles, les autoritaires sont des crapules alliés de tous les pouvoirs...

> Commentaire caché

Un commentaire de mafieux a été caché. Va voire sur les commentaires du figaro plutot si tu veux te défouler.

> Paris-Rouen même combat

pour rappel :

https://nantes.indymedia.org/articles/35813

> une pensée pour les familles des vitrines assurées

"Bon les gars, fallait pas s’énerver, on prend juste deux semaines de vacances. On se retrouve dès lundi 14 mai ! [...]"

[photo]

[commentaires]
- "J'espère au moins que rien n'a été volé. Vous faites un constat pour l'assurance ?

- "Rien peut etre volé puisque c’est pas cassé, c’est juste fissuré normalement s’ils ont une assurance ce qui edt obligatoire, ca devrait passer..."

> ----

Autoritaire, appelliste, les mêmes idées à la con pour couler la ZAD. Merde on ne s'est pas battu pour ça !

> Sisi Indy

je rejoins Nono le petit robot sur la pertinence d'Indy Nantes dans la diffusion de textes super divers, et je trouve que c'est l'endroit où il y a le plus de débat de tous les sites d'infos "camarades" qui existent. Rien de comparable sur les sites mutu (PLI, Rebellyon, La Rotative...) où il y a peu de commentaires sauf sous certains textes qui font polémique, où il y a de la censure de commentaires (Expansive par exemple, plusieurs de mes coms ont été censurés alors qu'ils n'étaient pas insultant, ils prenaient juste une position anti-autoritaire...) ou de textes (Expansive toujours qui n'a pas voulu publier la brochure "Le mouvement est mort, vive...la réforme!" parce qu'ils étaient "du côté CMDO de la barricade", mais qui ont bien été obligé-e-s de le publier vu qu'un article dénonçant cela commençait à circuler, alors ça a été publié... en changeant la date de publication pour l'envoyer aux oubliettes!).
Indy outil précieux bien plus utile pour suivre ce qui se passe sur la zone en ce moment que zad.nadir qui censure pas mal, et ceci grâce à la modération à postériori et aux gens qui publient.
Super taf en tout cas, du courage pour les modo, vous êtes au top, lâchez rien, on vous aime.

> -

Tiens, les appelistes demandent de la CENSURE à indymedia

> un peu de clarté

J'ai l'impression qu'il y pas mal d'allusions, mais j'ai l'impression aussi qu'il y a des tabous qui rendent tout cela complètement opaque pour ceux qui ne fréquentent pas la jet set du milieu moisi.

En fait je comprends pas, dès qu'un truc vient des appelistes ça balance clairement et explicitement dans des articles ( y a même NF qui a nommé Burnel) ou commentaires, mais quand ça en touche d'autres y a pas un tel défoulement ... moi j'aimerais bien comprendre la logique qui est faite ici entre Mille-Babords et les tags parisiens rue Piat, vu que c'est ce qui ressort de cet amas de commentaires, parce que comme ça le rapport Paris-Marseille-Rouen me laisse perplexe, mais peut-être que quelqu'un a envie de l'expliquer, et bon, vu ce qui se dit sur les appelos dans des coms ici, je vois pas trop quelles fausses questions de sécurité devraient épargner d'autres groupes d'un petit surnom et de nomminations claires lorsqu'ils pètent de travers, parce qu'au fond, tout le monde devrait être logé à la même enseigne, et dans le cas contraire, on aurait bien affaire à des plus gros poissons que les blanquistes.

> Un peu de decence

Au flic qui joue la confusion et la balance à coté de la plaque en comm, renseignez vous mieux sur l'etat des choses et merci aux modos de faire le ménage.

> Rendons à César...

Les commentaires perlés qui "suggèrent" de manière insistante (et en dehors de la conversation en cours) qui seraient les auteurs véritables de cette attaque, (en "insinuant" avec de gros sabots dégueulasses que la vérité serait ailleurs) sont déplacés, déplaisants et très tordus. Comme ça ne marche pas (et pour cause...), l'insistance s'accroît. Ceux qui sont censés se reconnaître et être reconnus sont assez grands pour faire leurs propres communiqués le cas échéant, et il se trouve que ce qui s'est passé à Rouen a sa propre revendication au dessus. Cette passion de la délation en fake peut paraître incompréhensible, mais elle s'explique : un gout sadique pour le cassage de gueule des autres par les autres sans doute, l'utilisation de dissensions en cours pour faire assouvir à d'autres, par procuration, une vengeance personnelle, la passion du brouillage trollesque qui généralise une confusion propice à toutes les manipulations... Voilà le seul rapport entre tout ce que ces commentaires issus d'une seule personne convoquent. Tout ça n'est ni très joli, ni très sérieux. Tout le monde déteste la dénonciation, le mensonge et la manipulation.
Zizanix is back, cessons de perdre du temps et revenons à nos moutons !

> Du calme

La violence de ce commuiqué me choque.
Certains propos, comme parler de pressions sur la détente, ressemblent presque à un appel au meutre.
On veut vraiment de ça dans nos milieux ?

> ..

Voila ce qui arrive quand on met des gens dans des coffres pour divergences politiques.

> bein

le texte est clairement anti autoritaire, anti état et anti capitaliste.
n'en déplaise aux trolls et récupérateurs de tous bord !

marrant de voir la conjuration des fourneaux se vanter d'être assurer pour ses vitrines !!! (le ps l'était aussi, si on va par là )
vous êtes pathétiques !

> ...

C'est les gens de la Conjuration des Fournaux qui ont mis quelqu'un dans des coffres pour divergences politiques ?

> .

Et le McDO du 1er mai à Paris, c'est lui qui a tué Rémi Fraisse ?

> déugulasse

Nos justiciers attaquent un resto associatis mais défendent les McDo ?
Vous êtes simplement des maffieux.
Hors les fascistes de nos milieux !

> Revenons aux mouton.e.ss pucé.e.s?

...

> Franchement

Autant les stratégies de négociations avec la préfecture me laissent très dubitative et c'est un euphémisme, autant les postures radicalos-paumées me semblent sans la moindre issue , autant je n'arrive vraiment pas bien à voir ce qu'il serait pertinent de faire stratégiquement à la ZAD, autant ce type de vendetta de CM2 et de communiqué pour justifier la lâcheté m'apparaissent aussi inacceptables que pathétiques et ridicules.

Franchement, dans une situation comme celle-ci (à la zad et ailleurs) se comporter comme ça c'est vraiment lamentable. Et dans un mois, les mêmes écriront 43 communiqués pour se plaindre des 3 claques qu'ils se seront prises, seront relayés par les fragiles de NON-FIDES et défendus à demi-mot par les modérateurs à la masse d'indymedia nantes.

Un peu de tenue ne ferait de mal à personne. Une once d'intelligence nous ferait du bien à tous.

> du calme

bah dis une vitrine qui volent en eclat n'est pas 3 giffles sur une personnes...
et si tu l'insinuais 3 giffles n'ont rien a voir avec le fait de se retrouver attacher dans un coffre bras et jambe brisés! un peu de justesse !

le texte dénonce les prises de pouvoir autoritaire d'un groupe et parle d'un jet sur une vitrine ! du calme !

> Alors, c'est fini vos caprices ?

Les fragiles appelistes, mouvementistes, traitres et autres "ultra-gauche autoritaires" qui ne veulent pas être nommé-e-s pour les actes qu'iels font et sont !

> C'est quand même questionnant

A une époque c'était aux locaux du FN qu'on s'en prenait.
Et puis maintenant qu'on n'a plus de prise sur la réalité nationale (Macron VS Le pen...) on en est à se battre entre nous.
Quelques puissent être nos divergences, franchement, ça rime à rien https://paris-luttes.info/retour-sur-le-passage-d-alexis-1978, https://mars-infos.org/a-propos-de-la-soiree-du-28-1792 et cette action à Rennes.
Pour moi, ça illustre juste qu'on a intégré notre impuissance. On se bat entre nous dans la cour de récré.

PS : ceci n'est pas un appel à "l'Unité", la "Convergence des luttes" ou quoi, mais à se rappeler qu'on est 3 pelés et demi à se battre contre le capital, l'Etat ET le patriarcat.