ZAD NDDL : Urgence !!! ALERTE EXPULSIONS !!!

Mis a jour : le dimanche 8 avril 2018 à 15:43

Mot-clefs: Ecologie Répression Resistances aéroport notre-dame-des-landes
Lieux: Notre-Dame-des-Landes ZAD

Publié par le groupe: Groupzad NDDL

08 Avril : Des contrôles sont effectuées à Héric à l'heure actuelle mais il est encore possible de rejoindre la zone sans trop de soucis. RDV dès demain matin à 4H à l'ambazada et d'autres lieux de la zone pour rejoindre des points de blocage !

Précisions en vue d’un démarrage des expulsions sur la zad

/// Un rassemblement devant la préfecture à Nantes et place saint-anne à Rennes à 18h suite à une journée d’expulsion.

/// Rassemblements locaux en cas d’expulsion de la ZAD (grosse mise à jour au 7 avril)

/// Une assemblée à 21h à la wardine après une première journée d’expulsion - un second-rendez vous d’assemblée pourra être donné à Nantes en cas de difficulté pour un certain nombre de soutiens à se rendre sur la zad.

/// Une manifestation le samedi après une semaine d’expulsion à Nantes - rendez-vous 15h place du cirque

/// Une convergence sur la zad le dimanche après une semaine d’expulsion pour sortir du sol les milliers de bâtons du 8 octobre 2016, pour reconstruire...
_________

Devant l'imminence d'une opération d'expulsion, cela ne fait plus aucun doute, (reste à savoir quand exactement), voici quelques infos rappel en vrac :

  • -Ag exceptionnelle
  • -RDV intercomités de ce week-end
  • -etat de la présence policière sur zone et dans les alentours
  • -dans quel etat d'esprit on veut défendre la zad

20180210_150820_zad_nddl_web_cc_valk-medium

---------------

- AG Exceptionnelle: organisation expulsion
Au vue de l'annonce d'expulsion imminente (lundi 9 selon certains journalistes), il a été décidé d'organisée une AG exceptionnelle pour se préparer au mieux à ces expulsions.
RDV vendredi 6 à 20h à la Wardine.

---------------

- Expulsions imminentes : Réunion accueil et organisation : Dimanche 10h, Wardine:
Moment d'accueil et de transmission des infos sur l'organisation face aux expulsions faisant suite à l'AG exceptionnelle de vendredi.
Ce moment sera lié aux rencontres intercomités qui ont lieu ce week-end.
C'est le moment de nous rejoindre si vous n'êtes pas encore trop familier de la ZAD ou bien si vous l'êtes et que vous voulez avoir plus d'information sur ce qui nous attend.    

----------

Rencontre intercomité

dans un contexte d'expulsion, on se laisse de la flexibilité selon les besoins que l'on repérera ensemble.

Samedi 7 avril, Haut fay, 9h30 : accueil et petit déjeuner :

10h à 11h : État des lieux
Mise à jour sur ce qui s’est passé depuis l’annonce de l’abandon
- La mise en place de la délégation,
- Les positionnements actuels du gouvernement
- Le rdv DDTM
- Les différentes hypothèses pour l’avenir commun : l’entité commune, la COP globale...
- Les suites ? …

11h – 12h00 :
État des lieux des comités : où en sont les comités ? Comment ils se projettent sur l’avenir etc.

Après-midi: - Départ pour Nantes pour les rencontres du CNCA pour celles et ceux qui le souhaitent.  
Soirée : Fête de fin de chantier à l'ambazada    

- Dimanche 8 avril : Wardine 10h

10h à 12h :
Réunion ouverte préparation expulsion 
Retour sur l'AG exceptionnelle spéciale expulsion
Présentation des différents groupes organisés sur la zone (médic, bouffe, radio klaxon…)
Organisation pour lundi...

13h30 à 17h :
Plusieurs possibilités en petits groupes :
- Chantiers pratiques
- Comment participer au rapport de force :
 ° Discussion sur les actions décentralisées
 ° Communication communes des comités?
 ° ...     Hébergement : Possibilité de camper sour un hanger, parking pour camping car, plusieurs places en sleeping sont disponibles (si vous nous prévenez avant de votre venus). Il y aura des cantines la semaine procaine mais prévoyez d'être le plus autonome possible pour la nourriture si vous pensez rester après le week-end.   Au vue du contexte et des risques d'intervention policière merci de ne pas venir avec vos amis canins.

--------------- 


!!! Etat de la présence policière sur zone et dans les alentours:

Suivant un article du monde qui cite "des sources officielles", une opération d’expulsions serait imminente, dès Lundi matin. prevision de 2500 gendarmes sur zone et renforts CRS sur les villes de Nantes et Rennes.

On a aussi des rumeurs disant qu’ils auraient du arriver demain matin mais comme ils se sont déjà planté la-dessus en 2012, il est dit dans le presse ocean d'hier qu'ils auraient opté pour lundi, on sait que le week-end plus de gens peuvent débarquer en soutien .
cela dit , rien ne prouve qu’ils ont changé d’avis à 100 %

En attendant, il y a un controle permanent au bois Rignoux et une personne s’est faite arrêtée hier soir, elle a été relachée ce matin.
Plusieurs voitures tournent autour de la zone, dont qui prennent des photos des lieux ( 4x4 noir et 308 grise) La nuit, ils font des rondes
Plusierus hotels du coin sont réservés et surtout plein de flics depuis plusieurs jours ou semaines.

A l’école du gaz à St etienne de montluc, il y a 2 à 3 fois plus de véhicules qu’hier

des pompiers ont été mobilisés jusqu’au 24 avril dont certains dès demain.

si vous voyez des gros déplacements de fourgons ou engins de déstruction demain matin ce soir ou demain tres tôt, merci de nous en informer.

 

---------------
Rassemblements en cas d’expulsion

Le soir même à 18H devant la préfecture de Nantes
Liste des rassemblements locaux A CONSULTER ICI

---------------

Dans quel état d’esprit veut-on défendre la ZAD ?

si vous voulez venir sur place en soutien, merci de prendre en considération quelques recommandations qu’on avait déjà donné en 2016 : (repris de l’appel à venir défendre la ZAD de 2016)

Depuis 2012, nous avons largement pu faire le bilan de ce qui s’est passé pendant les expulsions et l’occupation policière. On s’attend à ce que l’opération d’expulsion ne soit pas une réplique de celle de 2012, que quoi que l’on prépare collectivement il y aura une grande place pour l’improvisation et l’adapatation. Nous souhaitons tout de même pouvoir anticiper cette fois sur des attitudes, qui ont pu être blessantes pour des personnes et contre-productives. Nous voulons aussi porter quelques idées sur ce qui nous rendra fort.e.s dans ce moment là. Voici certaines réflexions à ce sujet :

 il n’est pas question, sous prétexte d’affrontements, d’accepter parmi nous des comportements sexistes, virilistes, homophobes, racistes, classistes, validistes, que nous combattons au quotidien ;

 il y aura un grand besoin de personnes qui défendent le terrain, mais le rôle de celles et ceux qui assureront la logistique sera tout aussi important : cantines, soin, communication, espace de repos, etc. Et on a envie que ça puisse tourner : qu’il n’y ait pas les spécialistes des barricades d’un côté et celles et ceux qui s’occupent de les nourrir de l’autre ;

 on rappelle que défendre cette zone, c’est aussi défendre les possibilités politiques qu’elle recouvre, et notamment des pratiques telles que l’autogestion, l’organisation collective et tournante des tâches, la culture des assemblées et la recherche de consensus sans taire les conflits ;

 il est clair pour nous qu’en cas d’attaque ce sont eux, et non nous, qui choisiront de déclencher un ensemble de violences et de destructions, sur les êtres vivants, les habitats et espaces naturels de ce bocage. Comme en 2012, on ne se laissera pas faire : la résistance sera physique et déterminée. On veut aussi veiller à rester rejoignables dans la défense de cet espace, à maintenir les possibilités d’un soutien large et ne pas leur donner de raisons trop faciles pour décupler brutalement le niveau de répression à notre encontre. L’un dans l’autre, on souhaiterait qu’il y ait une attention à respecter la diversité des personnes qui viennent défendre la zone, et qu’un large panel de pratiques et de modes d’actions puissent coexister sur le terrain. En 2012 c’est la jonction entre des barricades, des blocages humains ou avec des tracteurs, des sabotages, des projectiles, des cabanes perchées, des blagues, chants et harcèlements divers, le tout concomittament aux actions décentralisées, qui a permis finalement de mettre en déroute leurs troupes. C’est cette force hybride que nous voulons réinvoquer.

 même si tout n’est pas évident d’entrée, on aimerait aussi que les personnes qui viennent défendre la zad prennent en considération les attentions que l’on a pour les manières de résister des différents lieux et personnes vivant ici : le désir par exemple que le camion du laitier puisse continuer à passer dans telle ferme aussi lontemps que possible ou qu’il n’y ait pas de photos et de vidéos prises dans tel autre lieu...

Avant de venir, renseignez-vous au maximum afin de comprendre la situation, et à votre arrivée adressez-vous à l’un des espaces d’accueil, prenez le temps de discuter avec les personnes sur place. Pour accéder à la zone, voir ici : http://zad.nadir.org/spip.php?article7.
Prenez aussi le temps de lire les informations mises en ligne par l’équipe légale : https://zad.nadir.org/spip.php?rubrique56.

Email Email de contact: zad_AT_riseup.net

Commentaire(s)

> Commentaires cachés

Un commentaire a été caché. On va pas redire 300 000 fois la même chose sous chaque article sur le ZAD. Y'a déjà pleins de textes et de réponses à ces textes.

Un commentaire en réponse a du aussi être caché. Dommage, il était pas mal.

> Brochure prêt-e-s à Défendre la ZAD

petit rappel y a la brochure sortie en automne 2016

prêt-e-s pour défendre la ZAD, quelques conseils pour se sentir en confiance à télécharger ici:

http://diffraction.zone/_src/resource/zad/+.fr/livret-formations-zad.pdf

> Fil info samedi 7 avril

L’opération d’expulsions de la ZAD se précise pour lundi ou mardi matin. Des rumeurs parlent de l’expulsions d’une quarantaine d’ habitats ! plusieurs personnes disent avoir vu des chars militaires dans notre direction et des engins blindés dans les environs.

Nous appelons toutes celles et ceux qui le peuvent à nous soutenir et nous rejoindre dès que possible.

A lire :

Précisions en vue d’un démarrage des expulsions sur la zad (https://zad.nadir.org/spip.php?article5316)

La réponse mensongère et d’ultra mauvaise foi de la préfète quand à des procédures juridiques pour expulser des lieux de la ZAD :
Référés sur les procédures expulsions - la préfecture dévoile ses cartes (https://zad.nadir.org/spip.php?article5317)

un communiqué d’architectes, urbanistes et penseurs :
Il est temps de défendre d’autres manières d’habiter (https://zad.nadir.org/spip.php?article5318)

Nous appelons tous les comités de soutien qui le peuvent à venir sur place ce week-end et/ou à orgnaiser des actions en réponse à ces expulsions qui seront encore une fois une preuve de la violence de l’état. L’énorme mobilisation policière et militaire nous font penser que ces expulsions soit-disant partielles, seront l’occcasion de mutiler celles et ceux qui défendent d’autres manières de vivre et d’habiter ainsi que de détruire un grand nombre de lieux de vie.

https://zad.nadir.org/spip.php?article5299

> Dimanche 8 avril

Peu apres 15h, plus de 80 véhicules ont été signalés s’approchant de la zad, GM et CRS confondus. Des bâchés ont aussi été vus. Ce dimanche ça controle et commence à bloquer sur les routes d’accès mais vous pouvez passer par les chemins.

Merci de relayer les infos de zad.nadir.org et de Klaxon sur radio.antirep.net en priorité, et partout ailleurs où c’est possible.

Le 07 69 42 33 93 servira de relai s’il y a un souci avec le numéro d’urgence 06 43 92 07 01. Merci de ne pas les encombrer.

Et surtout merci pour toutes vos aides !!
Non aux expulsions

Des nouvelles :
- des journalistes automedia sans carte de presse commencent à se faire refouler à l’entrée de la zad (côté bois rignoux). Il y a un risque assez grand que la presse soit empêchée le plus possible de rentrer sur zone, histoire que les flics puissent faire leur petite affaire "à huis clos" avec leur propre service presse (comme à Bure). Il est donc très important qu’il y ait d’autres images qui puissent être montrées que celles qui sortent de "gendarmerie presse".

- l’accueil s’organise (un récap est bientôt à venir). A Bellevue : accueil illimité dans la limite du raisonnable. Autonomie conseillée. Autogestion conseillée. Priorité aux expulsé.es. Prendre contact avec les habitant.es du lieu. Seuls les journalistes camarades et automedia seront admis pendant les expulsions, merci de respecter ça.

- il y a des controles de papiers à quelques endroits autour de la zad (mais ça bouge beaucoup). Merci de prévenir le téléphone d’urgence si vous en subissez un, et de dire autant que possible précisément comment s’est déroulé le contrôle (qu’est-ce que les flics demandent ? papiers/fouille ; à quelle heure et quel endroit exact ; combien de flics présents ; ambiance du contrôle...)

Soyons vigilant.es !!

> Info à faire tourner !

Une info à faire relayer, Christophe jounet, notre cher journaleux-flic, confirme que les expulsions sont programmées pour demain matin !
https://www.ouest-france.fr/environnement/amenagement-du-territoire/nddl/info-ouest-france-les-expulsions-commenceront-bien-lundi-dans-la-zad-5682024

Il faut appeler le plus grand nombre à venir sur la ZAD ce soir ou cette nuit !
Etonné d'ailleurs de n'avoir reçu aucun sms de la part de l'infoline de la ZAD, c'est pourtant le moyen d'info le plus rapide pour avertir le plus de monde possible.

> -

Bon ben je vais le remettre alors parce que je le repense toujours :

titre : Oh le joli drapeau

si t'es anarchiste je te conseille pas d'aller là-bas. Ils ont besoin de toi maintenant pour alimenter leur légende de résistance romantique, mais tu risques de te retrouver dans le coffre d'une voiture avec un bras cassé quand ils auront plus besoin de toi.

Et j'ai conclu en disant : en fait tu fais ce que tu veux - mais ça j'ai pas besoin de te le dire si t"es anarchiste.

> encore ?

En fait vous pouvez plus vous arrêter c'est ça ?

C'est déjà la deuxième fois dans ces commentaires que vous me censurer + une fois sur un autre article.

En fait les messages où je dis clairement que vous censurez. C'est difficile à assumer, je le comprends, surtout quand on se fait passer tout le temps pour des gentils anti-autoritaires. Mais vous devriez affronter vos démons une fois pour toutes.

Oui les gens utilisent les symboles anarchistes, ici et ailleurs, pour se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas. Pour dire clairement, c'est des gauchistes qui pensent pouvoir embrouiller tout le monde et s'approprier des qualités qu'iels n'ont pas ni vu ni connu, qualités qui demandent bcp de courage dans la vie de tous les jours ; mais malheureusement pour leurs plans les anarchistes existent vraiment. Le tout pour vous c'est d'arriver à nous censurer, à nous intimider, à nous salir, à nous casser les bras et les jambes, à nous rendre invisibles (tout ça au choix).

Tant qu'on continuera à vouloir me voler mon âme, je le dirai, je suis anarchiste et personne ne m'abuse.