[Besançon] Coups de marteaux vengeurs

Mis a jour : le vendredi 13 octobre 2017 à 14:38

Mot-clefs: Répression actions directes
Lieux: besançon

Dans la nuit de lundi à mardi, nous avons détruit plusieurs vitres de l’école de commerce, située à quelques pas seulement de la chambre de commerce, de l’industrie et du tourisme.

Cette petite attaque dirigée contre une facette de ce monde d’exploitation et de soumission est un clin d’œil aux inculpé.e.s de l’incendie de la voiture de police quai de Valmy, et en particulier à Kara et Krem. Entre-temps, on a appris que les deux compagnon.nes restaient en taule à l'issue du rendu. On continuera donc à attaquer la domination et à ne pas regarder la justice faire son travail en silence.

Pour un monde sans fric ni flics !