Communiqué de Indymedia Linksunten: On revient bientôt... !

Mis a jour : le samedi 26 août 2017 à 15:22

Mot-clefs: Informatique Répression Resistances -ismes en tout genres (anarch-fémin…)
Lieux: fribourg linksunten

Publié par le groupe: Groupindymedia nantes

Après une journée d'écran blanc suite à la descente de police contre le site [voir l'article d'info & de soutien], Indymedia Linksunten prépare son retour avec un texte, et pas le moindre : des extraits de la "Déclaration d'indépendance du cyberespace" de John Perry Barlow.

Voici donc ce qu'on peut trouver désormais à l'adressse https://linksunten.indymedia.org

Streisand-medium
Misère pour De Maizière !

On revient bientôt...



Gouvernements du monde industriel, vous géants fatigués de chair et d’acier, je viens du Cyberespace, le nouveau domicile de l’Esprit. Au nom du futur, je vous demande à vous du passé de nous laisser tranquilles. Vous n’êtes pas les bienvenus parmi nous. Vous n’avez pas de souveraineté où nous nous rassemblons.

Nous n’avons pas de gouvernement élu, et il est improbable que nous en ayons un jour, aussi je ne m’adresse à vous avec aucune autre autorité que celle avec laquelle la liberté s’exprime. Je déclare l’espace social global que nous construisons naturellement indépendant des tyrannies que vous cherchez à nous imposer. Vous n’avez aucun droit moral de dicter chez nous votre loi et vous ne possédez aucun moyen de nous contraindre que nous ayons à redouter.

Les gouvernements tiennent leur juste pouvoir du consentement de ceux qu’ils gouvernent. Vous n’avez ni sollicité ni reçu le nôtre. Nous ne vous avons pas invités. Vous ne nous connaissez pas, et vous ne connaissez pas notre monde. Le Cyberespace ne se situe pas dans vos frontières. Ne pensez pas que vous pouvez le construire, comme si c’était un projet de construction publique. Vous ne le pouvez pas. C’est un produit naturel, et il croît par nos actions collectives.

[...]

En Chine, en Allemagne, en France, à Singapour, en Italie et aux Etats-Unis, vous essayez de confiner le virus de la liberté en érigeant des postes de garde aux frontières du Cyberespace. Il se peut que ceux-ci contiennent la contagion quelque temps, mais ils ne fonctionneront pas dans un monde qui sera bientôt couvert de médias numériques.

[...]

Ces mesures de plus en plus hostiles et coloniales nous placent dans la même situation que ces amoureux de la liberté et de l’autodétermination qui durent rejeter les autorités de pouvoirs éloignés et mal informés. Nous devons déclarer nos personnalités virtuelles exemptes de votre souveraineté, même lorsque nous continuons à accepter votre loi pour ce qui est de notre corps. Nous nous répandrons à travers la Planète de façon à ce que personne puisse stopper nos pensées.

[...]

[1]

Le gouvernement allemand exclut Indymedia - Ce que cela signifie et quoi faire

Commentaire(s)