Votre monde est notre terrain de jeu

Mis a jour : le lundi 19 juin 2017 à 14:29

Mot-clefs: actions directes
Lieux: crest

attaque incendiaire pylone  juin dangereux

On ne se sent bien nulle part.

On ne se sent bien nulle part car aggressées partout.

Aggressés car ce qui n'est pas encore bétonné est soigneusement entreposé,éttiquetté,ou pousse en rang et devrait encore nous faire sourire.

Aggressés car chaque part de ce qui nous entoure tend à devenir un produit; mesurable, adaptable,consommable, vendable.

Aggressées car de par nos actes chaque jour nous soutenons ce mode de vie que ce soit par facilité ou contre notre volonté.

Aggressés car on nous vend ce système qui coule emportant toute vie avec lui en collant un sticker vert éco-responsable dessus. On construit des villes et des missiles nucléaires mais on nous sermonne en nous matraquant qu'il est impératif d'utiliser des ampoules basse consommation.

Aggressées car on voudra nous faire croire que la normalité c'est d'être actionnaire de sa propre misère.

Nous assistons à un désastre où le règne du superficiel nous noie sous un flot d'informations et un horizon plastifié.

A propos d'informations: les pylones qui poussent un peu partout sont des points névralgiques et vulnérables parce que ce sont des points de concentration des flux et parce qu'il suffit de quelques litres d'essence pour les endommager gravement.

C'est pour ca qu'après une randonnée nocturne dans la forêt nous nous en sommes pris aux antennes relais de piégros la clastre. Une fois avoir coupé les grillages et forcé le local technique on a incendié tout ce qu'on a pu. La tristesse et l'aggression ce sont alors transformées à ce moment là en joie et en sourires complices. Ce monde nous dégoute,nous n'en attendons plus rien. Ne voulons rien en garder.
Nous voulons juste y jouer pour accélerer chaque fois un peu sa destruction.

Il y a la grande autoroute de la vie qui est toute tracée direction le péage,l'âge adulte,les responsabilités,être des hommes,être des femmes.
On nous laisse aussi l'alternative de prendre les nationales. La vie d'artiste,les paniers bios et la bonne conscience qui va avec.

Nous refusons toutes les routes.

Nous voulons sortir des chemins. Parce que ça fait peur,parce qu'on doit inventer le sentier dans l'obscurité en se donnant les mains,parce qu'on veut rester des gosses sauvages et joueur.
Biensur on risque de se perdre,d'être couvertes d'épines,d'avoir faim ou froid.

Peu nous importe,au moins nous sommes vivantes.

Ainsi notre solidarité s'exprime aux personnes pour qui les dominations ne sont pas seulement des cibles extérieures à abattre mais aussi des réflexes ancrés en nous qu'il est toujours aussi urgent d'attaquer.

Nous ne trouverons pas la liberté dans des futurs hypothétiques mais dans des chemins de révoltes à vivre au quotidien.

Pour un mois de Juin dangereux.
Pour une vie dangereuse.

Votre monde qui s'écroule est notre plaine de jeu.


                                                                                    Des enfants avec des allumettes.

 

Commentaire(s)

> imbéciles

Des imbéciles intolérants, voilà ce que vous êtes ! Des personnes âgées pleurent tous les jours depuis votre stupide action ! Privées de télévision en ces temps de chaleur, bravo à vous ! Aucune culpabilité ? J'espère tout de même que votre vie ne se réduit pas à de tels actes, sinon elle doit être bien triste ! Et j'espère surtout que vous vivez sans téléphone, télévision, ordinateur et autre.....

> pouët

Trop drôle la blague sur le com' d'avant, on pourrait presque croire que c'est un vrai commentaire, mais un peu trop tiré par les cheveux ... comme si les vieux avaient internet et des portables ! Y a comme un aveuglement générationnel là.

> Mise en danger d'autrui

C'est triste à lire comme article.... La destruction vous fait vous sentir mieux dans votre quotidien de sale gosse et c'est bien minable. Car laissé une vallée sans moyen de communication est très dangereux, accident de la route, incendies, femme enceinte, personnes âgée etc.. j'espère que vous avez un téléphone fix, une cibie avec vous sinon tant pis pour vous, les pseudo révolutionnaire n'ont que faire de la valeur de la vie... Leur combat et la médiatisation qui en découle les fait plus bander... Crée des associations d'aide aux personnes précaires, crée des jardins solidaires, crée des épiceries solidaires, crée du positif et vos vies de sales gosses s'illumineront déjà plus que grâce aux flammes...

> encore le coup de la prise d'otage

cette fois ci c'est pas les braves travailleurs que la grêve des cheminots empèche de prendre le train, les familles en partance que le barrage des chauffeurs routiers bloque sur l'autoroute des vacances, non, cette fois-ci c'est les "vieux" et les "femmes enceintes" qui vont mourir d'ennui ou d'on ne sait trop quoi parce qu'une antenne relais a été rendue inopérationnelle un week-end...

une antenne relais n'a à peu près rien a voir avec internet (que certains "vieux" utilisent, merci bien). justement, ces antennes sont répandues partout par les opérateurs pour "couvrir les zones blanches" parce que ça leur coûte moins cher de couvrir la montagne d'antennes et d'arroser le moindre vallon d'ondes (sans demander l'avis des habitants) que de renforcer leur réseau cablé comme on aurait pu l'attendre d'un service public.

Alors s'il vous plaît, arrêtez ce dramatisme intense, personne n'est mort, et si l'infrastruture des services de secours de la région dépendait de cette antenne, la prefecture ne se serait pas privée de le dire, ça autrait fait la une de tf1. en fait c'est même bien triste, le peu d'impact que cette histoire a réellement dans la vie des gens là-bas par rapports aux risques encourus par ces "randonneurs".

> Commentaires cachés

Entre comparer des camarades aux fafs, et les propos sexistes, voilà les raisons. Tout ça pour de pauvrs antennes relais, ben ça vole haut...