[Nantes - 5 avril] Manif + AG de lutte à l'appel des jeunes exilé-e-s

Mis a jour : le jeudi 6 avril 2017 à 12:23

Mot-clefs: Racisme Resistances / antifascisme squat lutte logement étudiant-e-s lycéen-ne-s mouvement immigration sans-papieres frontieres
Lieux: commerce Nantes

15h : Manifestation - Rdv à la croisée de trams - Commerce

17h : Assemblée de lutte pour le droit à l'exil - Esplanade des machines de l'île

Dernières nouvelles : Le procureur de la république fait rafler une quinzaine de mineurs isolés étrangers ce mardi 4/04 après-midi à Nantes

17571167_10155045052755256_1934379490_o-medium

A Nantes, des jeunes exilé-e-s à la rue ont décidé de créer un groupe afin de faire valoir leur droit à vivre ici dignement.

Ce groupe souhaite initier un mouvement de jeunes exilé-e-s en lutte et de militant-e-s solidaires pour dénoncer les politiques départementales d’aide sociale à l’enfance pour les jeunes en exil.

Ce groupe nouvellement constitué lance un appel à manifestation le mercredi 5 avril à 15h à la croisée des trams - Commerce, qui se terminera sur l’esplanade des machines de l’Ile pour une grande Assemblée de lutte pour le droit à l'exil à 17h avec les exilé-e-s et les militante-e-s solidaires à Nantes.
Cette journée d’action est l’occasion pour ces jeunes en exil de sortir l’invisibilité dans laquelle ils et elles sont plongé-e-s et de rassembler toutes les personnes en luttes pour le droit à l’exil.
Nous, syndicats, associations, collectifs, appelons à rejoindre cette initiative et à venir massivement dans la rue pour soutenir leur combat !!!


Signataires : Les Mineur-e-s Rejeté-e-s Solidaires Nantes - Le DAL - le Gasprom - la Cimade - Action Jeunesse Scolarisation – RESF - Collectif de soutien aux expulsés de la rue des stocks - Nantes en Résistance - Energie Collective - la FAL 44 - FSU - UD Solidaires 44 - Sud Santé Sociaux - Solidaires étudiant-e-s – Syndicat Général des Lycéens 44 - Collectif des hébergeurs solidaires - Ensemble 44 - Dessins sans papiers - Collectif Rendez-vous Demain - Fédération anarchiste - Coordination des Groupes Anarchistes - Nuit Debout Nantes – La Dérive Social Club

https://www.facebook.com/events/1347611301948713/

Email Email de contact: collectif.mie44_AT_gmail.com

Commentaire(s)

> Propositions timides

"Cinq ou dix ans de néolibéralisme honteux ou effréné, voire de fascisme décomplexé, ne feront que nous enfoncer davantage dans le tunnel actuel. L’impératif est au rassemblement derrière un changement de cap qui pourrait se préciser au fur et à mesure de coalitions. Ces textes, qui résument et poursuivent plus de quinze ans de réflexions des multiples acteurs de la revue Multitudes, ne représentent qu’une infime partie des chantiers à envisager et à engager ensemble. Pour reprendre l’expression de Swift, voici donc nos modestes propositions, pour que notre futur ne soit pas javellisé. Et devienne jubilatoire."

Du dernir paragraphe de L'Introduction de
Multitudes 66.
(Elections du monarque républicain 2017)

> Manifeste du mouvement des Mineur-e-s rejeté-e-s Solidaires à Nantes.

Par le présent manifeste, nous jeunes exilé-e-s et militant-e-s solidaires, actons la création d'un groupe de lutte pour défendre notre droit à vivre ici.

Nous mineur-e-s rejeté-e-s solidaires vivons ici à Nantes et nous avons créé ce mouvement afin de faire entendre nos voix.

Ce mouvement est ouvert à tou-te-s les mineur-e-s en exil et les militant-e-s solidaires du collectif Mineur-e-s Isolé-e-s Etranger-e-s et d'ailleurs.

Nous mineur-e-s en exil sommes rejeté-e-s à la rue, sans manger, nous avons dormi dans le froid.

Nous avons traversé beaucoup de pays, parce que nous croyions obtenir une protection de l'Union Européenne et nous sommes aujourd'hui délaissé-e-s.

Nous avons vécu tellement de violence et de misère, nous avons vu tellement de nos sœurs et frères mourir sur les barbelés, s'échoué-e-s en méditerranée et traqué-e-s par la police.

Nous aspirons à vivre enfin en paix à Nantes.

Nous demandons à être en sécurité et non plus maintenu-e-s dans l'insécurité que créent les politiques en France.

Nous rappelons que nous ne sommes pas venu-e-s ici en France parce que notre pays nous déplaît, mais parce que nous fuyons et voulons devenir des jeunes intègres.

Nous nous retrouvons délaissé-e-s. Nous nous endormons tous les soirs le cœur gros.

Nous qui avons beaucoup de colère en nous essayons seulement de vivre ici normalement.

Nous dénonçons les politiques européennes en Afrique qui pillent, assassinent nos frères et sœurs et nous poussent à l'exil.

Nous dénonçons les politiques racistes, coloniales, qui érigent des frontières meurtrières entre les hommes.

Nous dénonçons la politique de suspicions que mènent les autorités contre nous.
Les pratiques d'évaluation basée sur notre morphologie pour nous rejeter ignorent qui nous sommes, que n'avons pas la même vie et que nos corps n'ont pas grandi de la même façon.

Nous revendiquons le droit à avoir un avenir ici à Nantes.

Nous voyons trop de nos frères et sœurs se perdre et devenir une bombe pour la société. Nous ne voulons pas cela.
Nous préférons lutter pour nos droits plutôt que de sombrer dans la violence et les méfaits.

Nous souhaitons pouvoir étudier et enrichir notre connaissance du monde.

Bien que nous soyons appelé-e-s migrant-e-s, nous ne pouvons pas nous déplacer librement, ni avoir accès aux transports publics.

Nous sommes en Solidarité avec l'ensemble des jeunes en luttes et souhaitons pouvoir les rassembler pour faire entendre nos voix et ne plus se taire.

Nous demandons à tou-te-s les jeunes qui vivent dans la même situation que nous, mais aussi celles et ceux qui sont dans de meilleures situations, né-e-s ici ou ailleurs, de rejoindre notre combat.

> photos

Des photos de la manif arrivent tranquillement par là : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/albums/72157678896180394