[Montreuil] Apéro-discussion autour de l’affaire de l’attaque d’une voiture de flics le 18 mai 2016

Mis a jour : le jeudi 16 février 2017 à 21:00

Mot-clefs: / prisons centres de rétention anti-repression
Lieux: montreuil

Suite à l'arrestation d'un compagnon à Montreuil et à sa mise en examen dans l'affaire de la voiture de flics cramée le 18 mai 2016 au quai de Valmy, apéro dînatoire en mode auberge espagnole aux Condos, 43 rue de Stalingrad à Montreuil, jeudi 23 février à 18H.

Ces derniers jours, après que quatre salopards ont tabassé et violé Théo, on voit dans les rues la haine de la police éclater en paroles et en actes. En parallèle, mardi 7 février, les flics de la police judiciaire ont capturé un pote dans un squat à Montreuil. Ils l'ont envoyé à la prison de Fleury-Mérogis où il est en attente de son procès pour « tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique » et « violences et destructions en bande organisée ». Il est accusé d'avoir participé à l'attaque de la voiture de police incendiée sur le quai de Valmy l'an dernier.

Ce jour-là, le 18 mai 2016, en plein mouvement social contre le travail et la loi, la bleusaille manifestait sur une place de la République verrouillée par les robocops anti-émeute. La contre-manif organisée est rapidement partie en sauvage et a croisé le parcours d'une voiture de police sérigraphiée. Sous les hourras de la foule et les « tout le monde déteste la police ! », elle est attaquée puis incendiée. Nous nous souviendrons longtemps de nos sourires à la vue de ce feu de joie. Malheureusement des manifestant-e-s et des journalistes ont pris et diffusé des vidéos des personnes masquées qui ont attaqué la voiture, et c'est notamment à cause de ces images que toujours plus de gens sont envoyé-e-s en prison. En effet, sept autres personnes sont poursuivies dans le cadre de cette instruction : Antonin, Kara et Nicolas sont en prison depuis plusieurs mois, et Angel, Brian, Léandro et Thomas sont sous contrôle judiciaire.

Nous ne demanderons pas justice, pas plus que nous ne parlerons d'« innocence » ou de « culpabilité » car nous détestons la justice autant que les flics et l'ordre qu'ils défendent. Répandons plutôt le désordre et le feu partout où ces ordures nous pourrissent la vie !

Pour discuter de tout ça, on propose un apéro jeudi 23 février 2017 à 18H aux Condos, 43 rue de Stalingrad, à Montreuil (métro Croix de Chavaux ou Mairie de Montreuil). Un temps d'information et de discussion sur le copain incarcéré et sur l'affaire de la voiture de flics cramée sera suivi d'un moment de convivialité. On fournira au moins les boissons, le pain, le houmous et des gâteaux végans. Tout sera à prix libre en soutien au dernier incarcéré et à Kaliméro, caisse qui envoie notamment des mandats à deux personnes en taule pour cette histoire.

À la 1ère, à la 2ème, à la 3ème voiture brulée, on aime tou-te-s les grillades de condés !

Commentaire(s)

> .

Il est accusé d'avoir lancé le fumi ?

> .

Pour l'instant les personnes exterieures n'ont pas eu accès au dossier ni eu de contact direct avec l'inculpé. lorsque l'on saura exactement de quoi il est accusé et sur quelles bases, l'information sera rendue publique.

sur une réponse qui n'engage que moi : la presse, le parisien en particulier possède des infos qui me semble éronnées, et il me semble peu problable que les flics lui aient attribué ce rôle, d'autres rumeurs (toutes aussi peu claires), tournent. plus d'infos (on l'epspère) jeudi !