Rendu du procès de Youssouf et Bagui Traoré

Mis a jour : le jeudi 15 décembre 2016 à 11:24

Mot-clefs: Racisme Répression Resistances / prisons centres de rétention quartiers populaires loi loitravail anti-repression travail loi_travail
Lieux:

Aujourd'hui Youssouf et Bagui Traoré (les frères d'Adama Traoré, assassiné par les gendarmes le 19 juillet 2016) passaient en procès pour outrage, menaces de mort et violence sur 8 policiers municipaux et gendarmes.

Ces infractions auraient été commises le 17 novembre, alors que les proches d'Adama tentaient d'assister au conseil municipal de Beaumont sur Oise pour protester contre le fait que la maire de cette ville demandait la prise en charge par la commune de ses frais de justice dans le cadre d'une plainte pour diffamation qu'elle a posé contre Assa Traoré (soeur d'Adama).

Ce soir là le rassemblement avait été dispersé par les flics, dont on connait la délicatesse légendaire... Quelques heures plus tard, flics et gendarmes menaient une expédition punitive à Boyenval (quartier de Beaumont sur Oise où habite la famille d'Adama) : flingues sortis, coups, insultes, menaces, ...

Quelques jours plus tard, Youssouf et Bagui étaient arrétés et placés en garde à vue avant d'être présentés en comparution immédiate, qu'ils avaient refusée. Alors qu'ils disposaient de garanties de représentation qui auraient dû permettre à la justice de les libérer, les juges les avaient placés en détention provisoire jusqu'à leur procés.Malgés les recours posés par leurs avocats, ils n'avaient pas été remis en liberté.

Le verdict est tombé vers minuit :

  • Youssouf : 3 mois de prison ferme aménageables (il sort libre)
  • Bagui : 8 mois ferme avec mandat de dépôt (il reste en détention) + interdiction de paraître à Beaumont sur Oise (où réside une partie de ses proches...) pendant 2 ans.

À ça s'ajoutent des dommages et intérêt pour les flics.

Soutien au proches d'Adama et des autres personnes mortes entre les mains de la police

Crèvent la justice, les flics et la taule !