Manifestation de fraudeurs fiscaux à Nantes !

Mis a jour : le dimanche 11 décembre 2016 à 20:00

Mot-clefs: Economie Resistances
Lieux: Nantes

Fausse manifestation de fraudeurs fiscaux à #Nantes : 70 militants dénoncent l'évasion fiscale devant une agence de la #BNP-Paribas

15385443_465756330261620_4340096764397157946_o-medium

15419614_465750996928820_8626813996800844025_o-medium

15493635_465752700261983_5551070580934021437_o-medium

Nantes, le 10 décembre - 70 militants se sont mobilisés devant une agence de la BNP-Paribas pour dénoncer l’évasion fiscale et appeler au financement de la transition écologique et sociale. Cette action s'inscrit dans le cadre d'une mobilisation nationale visant la BNP-Paribas, qui poursuit en justice un “Faucheur de chaises”, Jon Palais. Son procès, qui aura lieu le 9 janvier 2017 à Dax, deviendra le procès citoyen de l'évasion fiscale.

Ce samedi matin, 70 Faucheurs de chaises ont ironiquement manifesté leur soutien aux banques réalisant l'évasion fiscale, défilant jusqu'à l'agence BNP-Paribas des 50 otages, à Nantes. Cette agence, comme les autres du centre-ville nantais, avait été préventivement fermée ce matin par la BNP, ciblée par plus de 60 actions non violentes dans toute la France depuis le 2 novembre.

Sous les yeux des passants, la chorale des « Petits Fraudeurs à la croix de bois » a entonné des chants de soutien et ont remis à leur banque préférée un siège comme offrande, en réparation des chaises réquisitionnées par les faucheurs.

En effet, en 2015, le collectif des Faucheurs de Chaises, composé d’Action Non-Violente COP21, des Amis de la Terre, d’Attac, de Bizi ! et de Solidaires Finances publiques, avait réquisitionné symboliquement 196 chaises dans des banques participant au système organisé de l’évasion fiscale. Ces 196 chaises avaient servi à l’organisation d’un sommet citoyen le 6 décembre à Montreuil pendant la COP21, puis avaient été rendues à la justice le 8 février 2016 à l’occasion de l’ouverture du procès de Jérôme #Cahuzac.

Ce matin, les militants nantais du GIGNV (Groupe d’Intervention des Grenouilles Non Violentes), ATTAC44, Les Amis de la Terre et Action Non Violente COP21, composant localement le collectif des Faucheurs de chaises, ont ensuite enchaîné avec des prises de parole sur les enjeux de l’évasion fiscale et la façon dont ces sommes pourraient être utilisées pour la transition écologique et sociale. Enfin, ils ont appelé à la participation massive au procès de l’évasion fiscale qui se tiendra à Dax le 9 janvier.

Pour Chantal Moreau, d’ATTAC44, « Ce ne sont pas les Faucheurs de chaises qu’il faut juger, c’est l’évasion fiscale en bande organisée. Ce procès à la David contre Goliath oppose les agissements frauduleux d’une banque au geste symbolique de militants qui ont voulu dénoncer l’injustice sociale qu’est l’évasion fiscale. Nous appelons à la participation massive le 9 janvier 2017 à Dax au procès de l’évasion fiscale organisé à l'occasion du procès de Jon Palais. » Cet événement d’envergure nationale réunira des personnalités comme Eva Joly et Caroline Joly, les avocates de Jon Palais, Antoine Peillon, Edgar Morin, Patrick Viveret, HK, des personnalités associatives, syndicales et politiques.

« Chaque année, ce sont 60 à 80 milliards qui manquent aux finances publiques à cause de la fraude et de l’évasion fiscale, et nous privent de moyens pour financer des écoles, des crèches, des transports publics, la rénovation énergétique des bâtiments… alors même que la transition sociale et écologique est aujourd’hui une urgence vitale », précise Steffie Kerzulec pour le GIGNV. En multipliant les actions, les militants rappellent que des solutions crédibles existent.

« Nous pouvons lutter concrètement contre l’impunité fiscale : en renforçant les effectifs et les moyens de la police fiscale et des administrations qui traquent les délinquants financiers, en faisant sauter le monopole de Bercy en matière d’ouverture de poursuites pénales (aussi appelé “verrou de Bercy”) ou encore en interdisant le pantouflage. Si des milliards d’euros échappent encore au fisc annuellement, c’est uniquement le résultat de décisions politiques. », conclut Chantal Moreau.

Faucheurs de chaises : GIGNV - Attac 44 - ANV Action non-violente COP21 - Les Amis de la Terre France
Pour contacter l’inculpé Jon Palais : jon.palais(at)riseup.net, 06 19 94 10 94

Commentaire(s)

> manif de droite

ouais....
Est-il encore opportun de faire de fausses manifs de droite alors que désormais il y en a des vraies: pro aéroport, anti mariage gay, racistes de tous polis et même rasés...