Bure – L’ANDRA contre-attaque ? On résiste !

Mis a jour : le vendredi 1 juillet 2016 à 13:47

Mot-clefs: Ecologie Resistances nucléaire
Lieux: Bure

Depuis mardi 28 juin et le dépôt de l’ordonnance de requête d’expulsion par l’huissier de l’ANDRA accompagné de vigiles et de gendarmes, l’agence a renforcé la stratégie de tension entamée la semaine précédente. En faisant planer des menaces d’expulsions et en renforçant l’intimidation sur des participant-e-s au mouvement, elle espère miser sur un épuisement et une fatigue rapide qui, bien plus facilement qu’une évacuation policière, affaiblira l’occupation. Peine perdue !

Barricades-2-medium

Depuis deux jours sur zone tous-tes les occupant-e-s sont sur le qui-vive pour faire face à une éventuelle expulsion policière le lendemain. Des stratégies de résistance ont été discutées au sein de l’ensemble du mouvement dans ses différentes composantes. Tout est prêt sur zone pour faire face à l’arrivée massive de fourgons de gendarmes mobiles.

Pour autant, nous ne tomberons pas dans le piège de l’ANDRA qui voudrait favoriser le repli interne sur les seules nécessités d’autodéfense au détriment de l’ouverture et du brassage intense que permet cette forêt libérée. Chaque soir depuis dimanche dernier, il y a eu du passage sur la zone, des réunions d’associations de lutte contre la poubelle nucléaire, des habitant-e-s de Mandres-en-Barrois et d’ailleurs, des paysan-ne-s de la région. Dans la foulée du dépôt de l’avis d’expulsion, un appel massif à une manifestation de réoccupation a été lancé pour immédiatement reprendre la forêt le samedi suivant une éventuelle expulsion. Le week-end qui vient le 2 & 3 juillet sera à nouveau un moment de convergence autour de la forêt entre banquet partagé, balades, chantiers collectifs, discussions… La forêt libérée continue d’être un point de ralliement large pour le mouvement contre la poubelle nucléaire et au-delà ! Une lettre de soutien à l’occupation est en train de tourner et recueillir de nombreuses signatures…

La contre-attaque est également juridique. Les avocats du mouvement préparent l’assignation en référé aux fins de rétractation de l’ordonnance sur requête, selon l’article 493 du code de procédure civile. Sa signification à l’ANDRA est en cours et une date d’audience sera bientôt posée auprès du président du Tribunal de Grande Instance de Bar-le-Duc pour contester l’ordonnance tant sur la forme que le fond.

Sur le terrain les intimidations ont également passé un nouveau cap. Mercredi soir un paysan participant au mouvement s’est vu remettre une convocation de la brigade de recherche de Commercy pour audition de témoins dans le cadre des actions en cours à Bure du 8 au 20 juin… Le même jour, un autre paysan du coin s’est fait mystérieusement faucher un carré de 1500 m2 sur une de ses parcelles de céréales à proximité de la forêt. La zone fauchée ressemble fortement à un parking pour d’éventuels dizaines de fourgons de gendarmes mobiles. L’agriculteur, furieux, a été porter plainte jeudi à la gendarmerie pour dégradation. Lors de l’audition les gendarmes l’ont matraqué de question pour essayer de lui faire dire que le fauchage aurait été fait par… des opposant-e-s à la poubelle nucléaire ! Là encore, le petit jeu de l’ANDRA et de la Préfecture risque de se retourner contre elle et, au lieu d’effrayer les habitant-e-s visé-e-s, risque de les rendre encore plus furieux-euses et déterminé-e-s. D’autant que le soutien de l’ensemble du mouvement sera sans faille !

On ne lâchera rien !

  • Rendez-vous dans la forêt libérée pour le week-end du 2 & 3 juillet ! Banquet partagé, balades, discussions, musique, constructions, bref pleins de choses à imaginer ensemble pour faire de cette forêt libérée un grand point de ralliement !
  • Rendez-vous ensuite le 9 & 10 juillet pour une convergence au grand festival à Notre-Dame-des-Landes où Bure sera la lutte invitée d’honneur !
  • Et, tous les week-end à venir dans la forêt, balades, banquets partagés, constructions, projections, discussions…
  • En cas d’expulsion, appel général à une grande manif’ de réoccupation le samedi suivant l’expulsion pour reprendre immédiatement la forêt !
  • Signer la lettre de soutien à l’occupation !

ON NE SORTIRA PAS DU BOIS ! ON NE NOUS ATOMISERA JAMAIS ! ANDRA DEGAGE, RESISTANCE ET AFFOUAGES !

Contact : sauvonslaforet(at)riseup.net  /  Telephone 07 58 65 48 89

Link_go http://vmc.camp/2016/06/30/communique-de-presse-landra-contre-attaque-on-resiste/

Email Email de contact: sauvonslaforet_AT_riseup.net