Déclaration commune du mouvement anti-aéroport lue à la Vache Rit ce dimanche soir suite aux résultats de la consultation.

Mis a jour : le samedi 22 octobre 2016 à 22:45

Mot-clefs: Ecologie Resistances aéroport notre-dame-des-landes anti-repression
Lieux: Notre-Dame-des-Landes

Publié par le groupe: Groupzad NDDL

Position commune du mouvement anti-aéroport suite aux résultats de la consultation

Voici la déclaration commune du mouvement anti-aéroport lue à la Vache Rit ce dimanche soir suite aux résultats de la consultation.

 

20160626_213502-01_cc_valk-medium

« Comme l'avait démontré les différentes composantes du mouvement, le cadre, le processus et le contenu de cette consultation étaient fondamentalement biaisés. Celle-ci était basée sur une série de mensonges d'Etat et radicalement inéquitable. Il ne s'agissait pour nous que d'une étape dans la longue lutte pour un avenir sans aéroport à Notre Dame des Landes.

Cette lutte se poursuit dès ce soir. Nous savons que les attaques du gouvernement et des pro-aéroport vont se renforcer. De notre coté, nous n'allons pas cesser pour autant d'habiter, cultiver et protéger ce bocage. Il continuera à être défendu avec la plus grande énergie parce qu'il est porteur d'espoirs aujourd'hui indéracinables face à la destruction du vivant et à la marchandisation du monde. Nous appelons tous les soutiens et comités partout en France et au-delà à se mobiliser et à redoubler de vigilance dans les semaines et mois à venir. Il n'y aura pas d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Nous appelons en ce sens, et dans un premier temps, à converger massivement à Notre Dame des Landes pour le rassemblement estival anti-aéroport, les 9 et 10 juillet.»

Commentaire(s)

> Se battre avec des arguments honnêtes et se faire traiter de fachos....

Certes nous ne bénéficions pas d'argent public pour repandre des mensonges honteux dans les médias et ainsi manipuler l'opinion comme Retailleau et sa clique mais les opposants ont construit une argumentation solide a travers l'atelier citoyen notamment et la raison finira par triompher. S'il on doit parler de facisme, c'est bien à propos de la collusion entre intérêts financier et appareils politiques avec le recours massif à la violence d'état. Comme le disait Pierre Gilles de Gênes ( prix nobel de physique), ?il y a dans le monde plus de trisomiques que de prix nobel, et pourtant, tout le monde vote.?A bon entendeur.

> pas compris

j'ai pas compris la "citation" de glouglou, là... passons sur le fait qu'un prix nobel, c'est comme le reste, ça s'achète, donc on s'en fout, tu veux dire quoi avec ta phrase ? "les trisomiques sont débiles et devraient pas voter" ? (comme les vieux, pas sûr qu'il y en ait beaucoup qui aie le droit)... "la vie politique devrait être gérée par les savants, les érudits" du moins ceux à qui ce monde de merde donne une médaille ?

en tout cas je trouve que ça pue.

> ahah

et comment expliquez vous que les Nantais , qui étaient censés avoir si peur du bruit et de la sécurité, aient voté à 120 voix près pour le non?
c'est la démocratie des bourgeois de la baule, oui...mais ça je m'assois dessus
la lutte continue!

> L'ignorance, mère de tous les vices

Mon cher Guili-guili, saches qu'un prix nobel n'est pas qu'un scientifique vendu au capital mais parfois aussi un homme guidé toute sa vie par la soif de connaissances et la volonté de faire la lumière sur ce qui nous échappe pour faire reculer les obscurantismes. Ce que je dit avec ma citation, c'est que les gens qui ont l'ignorance péremptoire, sûrs que la vérité est délivrée par BFM ou Itele, ont le même poids electoral que moi, qui ai cherché depuis le début à debusquer le mensonge derrière le discours des pro aéroport. Penches-toi sur les débats à l'assemblée lors du vote sur l'abolition de la peine de mort en 81 et tu verra que l'erudition de quelques uns est parfois préférable à la volonté populaire (si ça avait été un référendum à l'epoque, nous tuerions encore nos frères au nom de la justice!).

> UN JUDO BOOMERANG SYMPATHIQUE...

puisqu'ils ont voulu gaspiller les sous de la collectivité pour un grand sondage sur l'implantation d'un nouvel (gaspipolluant inutile nefaste certes) ayrauport.

autant s'incliner devant les resultats de leur democrassie: si la moyenne des participations ne depasse guere les 30%, quelques secteurs vont jusqu'a 70/80 permettant à la moyenne d'y etre!
... alors on voit bien deux tendances... le coin ecolo-radical-humain où l'opposition est elle aussi vers 70/80 de refus a cette saleté et pour la protection des belles experiences encore trop peu répandues...ca c'est tout le coin de la ZAD/ndl.

à l'inverse, vers le nord du departement quelques excités en revent à 80%...

. . testons:
. . est-ce (seulement) 'pour les autres'?

. enfin, alors, qu'on leur offre!

une petition le leur offre:
(dommage c'est une plateforme douteuse (comme quasi tous ces dealers d'adresses mail) mais bon on peut s'adapter avec par ex des mails exprès ou... si qqu'un a de l'energie pour installer ça ailleurs?)

https://www.change.org/p/conseil-général-de-loire-atlantique-pour-le-déplacement-de-l-aéroport-de-nddl

> calmos !!!

les citadins aiment à venir se "ressourcer" à la campagne, à certaines conditions cependant,
entre autres:
- qu'il n'y ait pas d'arbres pour leur boucher la vue
- qu'ils puissent s'y rendre à la vitesse du son
- que l'infrastructure convienne à leur 4X4 urbain (...)
- que le coq du fermier soit muet
- qu'il y ait un McDo juste à côté
- etc...
... mais comment je fais mes cultures bio, moi ?

> Prix nobel ou pas...

Prix nobel ou pas, personne n'est qualifie dans tous les domaines. Un type peut etre un genie des maths et une buse en politique. Et Badinter n'etait pas un prix nobel, c'etait un avocat. Faut pas tout melanger.

> sacré glouglou...

moi, ce que je tire de tes deux commentaires, c'est que pour toi, être trisomique c'est être stupide, et avoir un prix nobel, c'est une preuve d'intelligence exhaustive.

le "gagnant" d'un prix nobel, un être humain vivant dans ce monde de merde, remporte plus de 800 000 euros [https://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_Nobel], et est désigné par un jury, élu, composé d'être humains vivant eux aussi dans ce monde de merde. comme tous les humains vivant dans ce monde de merde, ils sont tout à fait suceptibles d'être stupides, corrompus ou d'autres trucs franchement négatifs. ils élisent qui ils veulent au final, et, comme pour toutes les opérations politiques et financières de cette envergure, y a probablement un tas de tractations dans les bureaux, derrière, entre le whisky et le cigare.

en bref, ce que je trouve puant dans ta vision du monde, c'est que :

1. Tu penses qu'être exclu de ce monde de merde parce que t'as pas le bon nombre de chromosomes fait de toi quelqu'un de stupide, qui ne sait pas ce qui est bon pour lui.
2. Tu pense qu'être reconnu par un jury comme la star de telle ou telle discipline et remporter un prix fait que tu es membre d'une élite, d'une sagesse intemporelle et exhaustive.
3. Tu as l'air de penser que le destin de l'humanité tout entière devrait être géré par les membres de cette élite, au détriment des autres (sous)humains, qui ne savent pas ce qui est bon pour eux.

Si vraiment fallait mettre des stars au pouvoir, je prefererais y voir les Anges de la téléréalité que n'importe lequel de tes prix nobel, prétentieux.

nique le starsystem, vivent les parias

> henry kissinger (prix nobel de la paix 1973)

avant d'avoir eu son argent de poche de papa nobel (et filé un coup de main à pinochet), il a dit ça :

“I don't see why we need to stand by and watch a country go communist due to the irresponsibility of its people. The issues are much too important for the Chilean voters to be left to decide for themselves.” [http://zinnedproject.org/2016/02/henry-kissinger-vietnam-war/]

en gros, "Je vois pas pourquoi on devrait rester plantés là à regarder un pays virer communiste à cause de l'irresponsabilité de son peuple. Les enjeux sont bien trop importants pour les votants chiliens pour les laisser décider par eux-même"

il en a dit des milliers comme ça.

> commentaires masqués

un commentaire insultant a été masqué parce que bon en fait non, ça nous le fait pas que des militants soient traités de fachos. Du coup les réponses qui lui ont été faites devenaient incompréhensibles et elles ont été masquées aussi...

> le bon modérateur c'est celui qui fait pas son travail

moins il y a de modération mieux on se porte, chacun-e est capable de répondre lui/elle-même, on a pas besoin de vos ciseaux magiques

Ah les commentaires sont juste "masqués" ? ça va alors

Euphémisme, n.f. ....

Je sais pas, je la sens mal pour ce message aussi...

> réponse

effectivement les commentaires sur la modération sont à faire sur la liste, mais bon déjà faudrait commencer par ne pas juste consommer les sites en se renseignant sur leur fonctionnements, ça évite de reprocher des choses sans savoir... on t'invite donc à visiter la page qui l'explique en cliquant sur l'onglet (((i))) et à te pencher sur la charte du site : https://nantes.indymedia.org/pages/charte
et si ça t'embete de pas voir des commentaires de fachos, va sur les foirum et réseaux sociaux.

> Désespérant

Guili-guili,
On va se calmer un peu et se concentrer sur les propos que je vais tenir ci-dessous pour ne pas tout interpréter de travers :
Les trisomiques sont des personnes innocentes qu’on se doit de protéger, quand bien même on souhaiterait leur autonomie totale. C’est d’ailleurs le sens de la législation. Pour avoir échangé avec quelques personnes trisomiques à différents moment dans ma vie, je peux te dire qu’ils sont souvent agréables mais pensent comme des enfants ce qui ne leur permet pas de se méfier de la méchanceté qu’un individu peut leur témoigner. Remarque, ça m’aurait arrangé qu’on leur donne le droit de vote comme à mes enfants car la réponse à cette consultation de daube aurait été certainement NON.
S’agissant des soit disant prix nobel, ce n’était pas le propos central de mon premier post mais tu t’es focalisé là-dessus en éructant « Monde de merde » à chaque bout de phrase comme un Georges Abitbol de supermarché. Non, le monde n’est pas merdique mais il est vrai qu’il est dirigé par des élites politico-financières pourries. On est d’accord là-dessus. Dis-moi, si l’équipage d’un bateau décide de tirer tout droit vers le rivage et qu’un membre plus sage, connaissant les hauts fonds conseille plutôt de tirer des bords, faut-il le pendre au mât sous prétexte que son expérience en fait une élite, et que pour cela, il est forcément corrompu ? Tant mieux, il verra le bateau se crasher avant les autres.
En tant que libertaire, (si, si je le suis), je crois à l’avènement de la stochocratie qui nous permettrait d’avoir des représentants tirer au sort parmi un collège de personne expérimentées pour un temps court (3 ans c’est pas mal) et sous le contrôle permanent de la base. C’est pour moi le prolongement du fédéralisme selon Proudhon. Mais pour ça, il faut accepter que certains soit plus sage que d’autres et à même d’exercer des fonctions administratives pour le bien de tous. Penser le contraire, c’est limite se comporter comme un Khmer rouge. Donc pas d’anathème déplacé.
Alors pour me démonter, tu vas me chercher Kissinger qui a collaboré avec Pinochet comme si j’adhérais à tous les propos de tous les prix nobel. Dis-moi, tu es allé en cours de maths avec Bernard Cazeneuve parce que niveau équation, je reconnais sa patte (« Rendez-vous compte, les casseurs s’en prennent à l’hôpital Necker alors que l’enfant, dont les parents policiers ont été assassiné par un terroriste, vient juste d’y être admis…. Casseurs = Terroristes… CQFD).
Dis-moi, qu’as-tu fais pour obtenir un NON à la consultation ce qui, il faut que tu en conviennes, aurait bien servi la cause des zadistes, notamment quand l’empire va contre-attaquer (le soutien de la population aurait été un plus)? Moi, j’ai tracté et je me suis même fait agressé verbalement pour ça parce que j’ai tout misé sur l’intelligence face au faits. Tu m’excuseras, mais j’ai quand même le droit de faire part de mon amertume face à 55% de crétins qui sont prêts à se débarrasser de 1650 ha de terres agricoles alors qu’ils n’ont pas compris que le transfert était une vaste opération immobilière destinée à remplir les poches de Vinci avec de l’argent public. Le consentement a clairement été obtenu par les potentats locaux avides de gloire au moyen de ruses qui insultent le débat démocratique ([Oui au transfert = Zadistes dehors], si c’est pas du fascisme, je ne sais pas ce que c’est !)
A mon avis, tu manques de distance critique et tu te laisses aveugler par ta haine de tout. En tous cas, évite de m’attribuer des pensées qui ne sont pas miennes, merci.

> t'a tout faux modo

Si si je me suis déja renseigné sur le fonctionnement du site, j'avais lu cette page déja.
Non je ne pense pas qu'évacuer et cacher les commentaires sur la modération de cette façon ça soit très sain.
Oui j'aime la liberté, non je n'aime pas la censure quelle que soit le nom qu'elle se donne.
Non le Cedric en question était pas particulièrement facho, d'ailleur son insulte consistait justement à traiter les auteurs de cette déclaration de fafs (france au français). Au contraire il est assez représentatif du citoyenniste bien pensant qui fréquente les milieux dits "alternatifs" et qu'on trouve aussi dans les ZAD.
Donc svp arrêtez de caviarder les commentaires au nom de je sais pas quel anti-fascisme.
Non ne censure pas mon message !

> prout

t'inquiete, je vais me concentrer sur tout ce que tu dis...

"On va se calmer un peu et se concentrer sur les propos que je vais tenir ci-dessous pour ne pas tout interpréter de travers :"
tu trouve pas ça un peu paternaliste ? c'est pas toi qui dis de la merde, c'est moi qui interprete mal ?

"Les trisomiques sont des personnes innocentes qu’on se doit de protéger, quand bien même on souhaiterait leur autonomie totale."

paternalisme 2.0

"C’est d’ailleurs le sens de la législation."

rien à foutre de la législation, les lois, c'est pas moi qui les ai faites, c'est justement les connard élitistes dont on parle depuis des lustres qui les ont pondues.

"Pour avoir échangé avec quelques personnes trisomiques à différents moment dans ma vie, je peux te dire qu’ils sont souvent agréables mais pensent comme des enfants ce qui ne leur permet pas de se méfier de la méchanceté qu’un individu peut leur témoigner. Remarque, ça m’aurait arrangé qu’on leur donne le droit de vote comme à mes enfants car la réponse à cette consultation de daube aurait été certainement NON."

paternalisme + l'argument débile "je suis pas raciste : j'ai des amis noirs"

"S’agissant des soit disant prix nobel, ce n’était pas le propos central de mon premier post mais tu t’es focalisé là-dessus en éructant « Monde de merde » à chaque bout de phrase comme un Georges Abitbol de supermarché."

quel mépris... j'ai demandé des explications sur un citation que je trouve à la fois incompréhensible et déplacée. toi tu la ramène avec tes préjugés à la con, les trisomiques sont "des enfants", les prix nobel intelligents, si on dit un truc avec lequel t'es pas d'accord, c'est juste des gaz...

"Non, le monde n’est pas merdique mais il est vrai qu’il est dirigé par des élites politico-financières pourries."

on ne doit pas vivre dans le même monde... tes "élites politico-financières pourries" sont pas directement responsables de ton parternalisme, par exemple, alors qu'il fait partie de la merde du monde... c'est pas la faute des "élites politico-financières pourries" si les riches se croient des droits sur tous, si les blancs se croient des droits sur tout, si les mecs se croient des droits sur toutes... bref, c'est pas parce qu'il y a des connards au pouvoir qu'on se comporte comme des connards, c'est parce qu'on se comporte comme des connards que les plus connards sont au pouvoir... c'est trop facile de se déresponsabiliser en mettant tout sur la gueule du connard du moment, pour mieux voter chirac pour "sauver la democratie"

"On est d’accord là-dessus."

visiblement non...

"Dis-moi, si l’équipage d’un bateau décide de tirer tout droit vers le rivage et qu’un membre plus sage, connaissant les hauts fonds conseille plutôt de tirer des bords, faut-il le pendre au mât sous prétexte que son expérience en fait une élite, et que pour cela, il est forcément corrompu ? Tant mieux, il verra le bateau se crasher avant les autres."

qu'est-ce qui fait la valeur du "membre plus sage" ? son experience de la navigationreconnue par ses collègues, ou le fait qu'il soit allé à l'école de la marine nationale et en est sorti capitaine ? de même qu'est-ce qui fait l'invalidité des autres membres d'équipages ? leur experience differente ou le fait que, pas de la meme classe sociale que l'autre, ils n'ont pas pu etre désigné "chef" par un connard même pas sur le putain de bateau ?

"En tant que libertaire, (si, si je le suis),"

oh je mets pas ça en doute, y a tellement de définitions, tu te définis bien commet'as envie... après tout, il parait que michel sardou se définit comme libertaire lui aussi...

"je crois à l’avènement de la stochocratie qui nous permettrait d’avoir des représentants tirer au sort parmi un collège de personne expérimentées pour un temps court (3 ans c’est pas mal) et sous le contrôle permanent de la base."
ah ouais, la loterie nationale, trop bien... juste une question, qui décide que t'es assez expérimenté pour faire partie du "collège" ?

"C’est pour moi le prolongement du fédéralisme selon Proudhon."
la matmut et le crédit agricole c'est aussi le prolongement du fédéralisme de proudhon. et si tu veux rejouer au jeu des citations il en a sorti des belles lui aussi...

"Mais pour ça, il faut accepter que certains soit plus sage que d’autres et à même d’exercer des fonctions administratives pour le bien de tous. Penser le contraire, c’est limite se comporter comme un Khmer rouge. Donc pas d’anathème déplacé."

va relire la ferme aux animaux et ferme ta gueule.

"Alors pour me démonter, tu vas me chercher Kissinger qui a collaboré avec Pinochet comme si j’adhérais à tous les propos de tous les prix nobel. Dis-moi, tu es allé en cours de maths avec Bernard Cazeneuve parce que niveau équation, je reconnais sa patte (« Rendez-vous compte, les casseurs s’en prennent à l’hôpital Necker alors que l’enfant, dont les parents policiers ont été assassiné par un terroriste, vient juste d’y être admis…. Casseurs = Terroristes… CQFD)."

t'as voulu appuyer tes propos d'un argument d'autorité (toujours pas compris) sorti de la bouche d'un prix nobel (pourquoi le préciser si ça n'a pas d'importance pour toi) j'ai démonté ton argument d'autorité en détrant qu'un prix nobel pouvait bien dire de la merde (en l'occurrence, l'iverse de ce que tu voulais appuyer). mon argument c'est "etre un prix nobel ça signifie rien"

"Dis-moi, qu’as-tu fais pour obtenir un NON à la consultation ce qui,"

rien, un referendum, c'est du pipeau. les organisateurs d'un refendum peuvent le manipuler de tellement de manières (choix des mots de la question, formulation, base electorale, jour du scrutin) que c'est juste un exercice statistique...

"il faut que tu en conviennes, aurait bien servi la cause des zadistes, notamment quand l’empire va contre-attaquer (le soutien de la population aurait été un plus)?"

je suis très loin d'en convenir...

"Moi, j’ai tracté et je me suis même fait agressé verbalement pour ça parce que j’ai tout misé sur l’intelligence face au faits."

pauvre chou.

"Tu m’excuseras, mais j’ai quand même le droit de faire part de mon amertume face à 55% de crétins qui sont prêts à se débarrasser de 1650 ha de terres agricoles alors qu’ils n’ont pas compris que le transfert était une vaste opération immobilière destinée à remplir les poches de Vinci avec de l’argent public."

55% de qui ? de quoi ? tu sais pas pourquoi les gens ont voté ça, tu sais pas si dans leur situation particulière c'était moins intélligent que voter contre, tu sais rien du tout, tu ne peux pas tout savoir... plein de gens s'en branlent que vinci, carrefour, ou johnny halliday encaisse de la thune , si eux, individuellement, ont les resultats qu'ils attendent... ils sont pas forcément stupide, juste cyniques et résignés. et leur donner des tracts va pas changer les choses.

"Le consentement a clairement été obtenu par les potentats locaux avides de gloire au moyen de ruses qui insultent le débat démocratique ([Oui au transfert = Zadistes dehors], si c’est pas du fascisme, je ne sais pas ce que c’est !)"

je suis désolé de t'apprendre que c'est exactement ça, la démocratie... c'est bien pour ça que c'est de la merde...

"A mon avis, tu manques de distance critique et tu te laisses aveugler par ta haine de tout. En tous cas, évite de m’attribuer des pensées qui ne sont pas miennes, merci."

je suis pas aveuglé par ma haine, je trouve (toujours) que tu dis de la merde, que t'es paternaliste et élitiste, que t'as l'air de croire à une avant-garde élairée, (et c'est moi que tu traite de khmer rouge...), et d'oublier qu'on vit dans un monde capitaliste, qu'on le fait vivre par le simple fait d'exister, qu'il ne suffit pas de dire qu'on en fait pas partie pour qu'il disparaisse.

sur ce, j'en ai marre de discuter avec toi, je te laisse à tes rêves d'élites qui sauvent le monde malgré lui... salut.

> aucun titre

C'est vrai que glouglou est pas sympathique à lire du tout.

Et je confirme pour Sardou malheureusement :)

Enfin à une époque il se prenait pour un anarchiste, plus maintenant je crois. Il doit avoir un minimum de lucidité quand même.

> Nous avons perdu la consultation du 26 juin, oui. Avons-nous perdu tout droit à nous opposer ? Non

Depuis le 27 juin, on entend en boucle cette critique prévisible : « Vous avez perdu, vous devez respecter le suffrage universel, vous portez un mauvais coup à la Démocratie en continuant votre opposition. »

Cette réaction n'est pas étonnante, elle paraît même au premier abord « logique », mais pour ne pas rester à la surface des choses, la pensée mérite toujours un peu de temps, de raisonnement et plus de 140 caractères… Essayons donc d'y voir plus clair.

1) Première critique : on nous renvoie à l'épisode encore douloureux du referendum de 2005 sur la constitution européenne. Le peuple vote « Non », et l'on bafoue son vote quelques mois plus tard en faisant adopter par le parlement le traité de Lisbonne qui permet l'essentiel de ce qui était inscrit dans la constitution refusée. Que ce scandale démocratique réel soit utilisé pour discréditer notre position est d'une parfaite mauvaise foi. J'ai pour ma part quitté à ce moment-là le Parti Socialiste avec les conséquences que l'on sait. Ceux qui nous rappellent au respect de La Démocratie aujourd'hui peuvent-ils d'abord me rappeler leur réaction écrite, orale ou les actes qu'ils ont posés à ce moment-là ? Juste pour mémoire. Cela devrait en inciter quelques-uns à plus de modération, voire au silence total.
Sur le fond maintenant : la consultation du 26 juin était une consultation pour avis, pas un referendum (extrait de la lettre reçue par chaque électeur : « Cette consultation a la valeur d'un avis. ».) Un avis n'engage pas et n'a pas valeur de loi. D'ailleurs, c'est ce que nous expliquent régulièrement les autorités qui ont balayé d'un revers de la main l'avis négatif du Comité de scientifiques chargés d'évaluer la méthode de compensation, l'avis négatif par voie de conséquence de la Commission d'enquête publique au titre de la loi sur l'eau, l'avis négatif du Conseil National de Protection de l'Environnement, l'avis négatif du Conseil Supérieur du Patrimoine naturel. Tout récemment et sur un autre sujet, le gouvernement a déclaré d’utilité publique la ligne LGV du Sud-Ouest malgré l'avis négatif de la commission d'enquête. Qui s'en scandalise ?

Admettons pour le raisonnement que l'avis du peuple ait plus de poids. L'avis du peuple abolit-il la loi ? NON. La question posée n’étant pas « Êtes-vous pour l'abolition de la loi sur l'eau ? », tout le monde conviendra que même si le peuple dit vouloir un nouvel aéroport, ce désir ne peut effacer les règles fixées par la loi. Visiblement, cela n'a pas l'air d'émouvoir ceux qui ne cessent de nous rappeler au respect des règles républicaines. A ce jour le résultat de dimanche ne fait donc pas du projet de NDDL un projet légal, ni au niveau national ni au niveau européen.

2) Seconde critique : on nous dit que, si nous n'acceptons pas de jeter l'éponge, nous n'aurions pas dû participer à la consultation mais appeler au boycott. Quelqu'un peut-il me donner l'exemple d'un boycott réussi de consultation populaire ? Certes la participation aurait été en baisse mais des électeurs se seraient évidemment déplacés pour voter non. Le score final aurait parfaitement convenu au gouvernement car on oublie bien vite le taux de participation de toute élection. La remplaçante de JM Ayrault a été élue dernièrement par 14,5 % des électeurs, compte tenu du taux d'abstention ; la voit-on douter un instant de sa représentativité ?

Nous étions piégés de toute façon : le périmètre de la consultation a été choisi pour que le OUI l'emporte, à partir d'un sondage. Participer, c'était perdre et nous avons perdu mais en faisant baisser le score du Oui par rapport au sondage. Ne pas participer, c'était perdre aussi. Et dans ce cas que n'aurions-nous entendu sur notre peur de passer par les urnes et notre refus de la démocratie ? !

C'est pourquoi nous avons dit dès le début collectivement que nous participerions mais que le vote ne nous engagerait pas à arrêter toute contestation (cf supra, sur la légalité du projet).

3) Sur le principe même d'une consultation : en mars 2015, lors de notre audition par la commission spécialisée d'Alain Richard, nous avions dit notre méfiance sur le principe d'une consultation en ces termes : « Le Président de la République a évoqué le recours au referendum pour trancher des situations bloquées. Est-ce une bonne solution ? Nous sommes circonspects sur cette proposition car les questions que pose un referendum sont nombreuses : le périmètre, la formulation de la question (pour ou contre un projet ou bien un choix entre plusieurs solutions ?) le temps de l'information de la population, les moyens matériels et financiers donnés aux parties présentes, tout peut être sujet à débat... et à manipulation.
La France n'a pas la culture de la « votation citoyenne » contrairement à la Suisse. Dès lors proposer un referendum in fine n’est-ce pas surtout révélateur d'un sérieux déficit de concertation et de débat en amont ? »

Bien que félicités pour notre travail d'analyse, nous n'avons évidemment pas été entendus. Et toutes nos craintes ont été confirmées : périmètre biaisé, pas d'alternative alors que le rapport des experts de Ségolène Royal aurait dû servir de point d'appui à la consultation comme l'avait promis la ministre, information de la population de manière discutable pour le moins, utilisation anormale de moyens publics (bulletins municipaux, site internet et extranet, position des maires). Inutile au demeurant de se lancer dans un contentieux post-électoral, nous n'avons aucune chance de gagner. Où sont les dénonciations de tout cela par les zélateurs de la Démocratie ?

4) Dernière critique déjà entendue : il semble qu'on ne puisse plus utiliser le simple mot de résistance sans se faire reprocher de bafouer les héros de La Résistance. Qu'on ne puisse plus non plus rappeler que légalité et légitimité sont parfois en opposition. Qu'à part contre une dictature à la Pinochet (chacun mettra le nom du dictateur de son choix), seule l'obéissance serait de règle, parce que c'est pire ailleurs et que malgré tout « on est encore en démocratie ». Même si notre « démocratie » est malade gravement, même si ceux qui se gargarisent du mot le vident de son sens et de ses valeurs, même si petit à petit nous allons vers une démocratie d'apparence, comme dans les meilleurs romans d'anticipation… Pour un peu, c'est nous qui serions coupables de la montée du Front National, du climat social dégradé, et peut-être même de l'échec de la lutte contre le terrorisme...

Il y aurait tant à dire... et le bac de philo est derrière nous. Qui se soucie de la philo du reste ? En quelques mots cependant : Antigone et Créon sont les figures de l'affrontement entre légalité et légitimité (bien avant De Gaulle et Pétain !). Or Créon n'est pas un tyran, ni un nazi avant l'heure. Il veut la paix pour sa ville, après les affrontements meurtriers entre les frères d'Antigone ; il pense que le bien public et la restauration de l'ordre nécessitent qu'il y ait un bon et un méchant (pour édifier le peuple qui ne vote pas à l'époque), d'où son refus de la sépulture pour un des frères d'Antigone. D'où la rébellion de cette dernière. Au nom d'une valeur pour elle supérieure : son respect des rites funéraires.

Ce qui fait que nous maintenons notre opposition et notre résistance au nouvel aéroport, c'est précisément que la consultation ne fait pas de NDDL un bon projet, ni un projet anodin. Le réduire à la destruction de quelques hectares de terres agricoles, sans plus de conséquences, est un raccourci édifiant.

Mes valeurs supérieures à moi, qui ne me suis jamais prise pour Antigone, sont les suivantes : la recherche de la vérité, le refus de la destruction irréversible, le respect du vivant. Et si je me bats avec tant d'autres pour les tritons de NDDL, ou pour la poignée d'agriculteurs qui y restent (pour reprendre la moquerie habituelle des pro-aéroport), c'est parce que je ne peux plus regarder mes tout petits-enfants sans être terrorisée, à tout point de vue, par le monde que nous allons leur laisser.

Françoise Verchère, coprésidente du CéDpa

https://www.acipa-ndl.fr/actualites/lettres-ouvertes-tribunes/item/677-avons-nous-perdu-tout-droit-a-nous-opposer-non

> Merci pour ce communiqué

Merci à Françoise Verchère pour ce communiqué plein de lucidité et d'espoir.

Je commençais à désespérer de la nature humaine face à la tentation de certains de se tourner vers un nihilisme post-apocalyptique profondément égoïste, traitant la démocratie (dêmos = le peuple\ krátos = le pouvoir) de merde. Ce n'est pas parce qu'elle a été pervertie par une bande de ploutocrates cupides qu'il faut laisser mourir la plus belle idée de l'humanité.

Bientôt la victoire...

> victoire & pouvoir

oué Glouglou, un sursaut de dignité s'imposait dans ce monde anarchiste étouffant qui porte la couleur du deuil et du désespoir.

Je te signale tout de même qu'il y a quelques compagnon-ne-s espagnol-e-s à toi (si si :D) qui partagent pas totalement ton enthousiasme sur cet idéal démocratique. Il vaut mieux que tu sois au courant quoi, car la plupart sont espagnol-e-s et tu sais pas pourquoi.

En tout cas y'a une chose qui est sûre c'est que la plupart ils sont pas français-es et que là où tu es tu vas pouvoir continuer à te raconter des belles histoires toute ta vie, y'aura pas grand monde pour te contredire. C'est ça qu'est chouette.

Contra la democracia, Grupos Anarquistas Coordinados :

https://es-contrainfo.espiv.net/2014/12/29/libro-contra-la-democracia/