Communiqué suite à la manifestation du 2 juin à La Roche sur Yon

Mis a jour : le dimanche 5 juin 2016 à 05:43

Mot-clefs: contrôle social luttes salariales actions directes anti-repression
Lieux: la roche sur yon

À LA ROCHE SUR YON L'ACCENTUATION DELA PRESSION POLICIÈRE N'ENTAME EN RIEN NOTRE DÉTERMINATION À REJETER LA LOI TRAVAIL ET À BALAYER LE CAPITALISME !

Communique2juincaaa-medium

Communique2juincaaasuite-medium

Communiqué suite à la manifestation du 2 juin à La Roche sur Yon

À LA ROCHE SUR YON L'ACCENTUATION DE LA PRESSION POLICIÈRE N'ENTAME EN RIEN NOTRE DÉTERMINATION À REJETER LA LOI TRAVAIL ET À BALAYER LE CAPITALISME!

Contre la loi travail, 500 manifestant-es étaient présent-es ce jeudi 2 juin à LaRoche sur Yon. Ce fut une balade urbaine route de Nantes, rien de plus. Le contact avec des militant-es de SOLIDAIRES se fait de plus en plus, nous avons défilé ensemble ou à proximité. Et lorsque nous avons demandé à la CGT de baisser sa sono pour que nous puissions prendre la parole, nous avons étér eçus par un sourire et un OUI chaleureux, véritablement. Petit geste mais qui fait du bien.

POLICE PARTOUT, INTIMIDATIONS, MENACES, CONTRÔLES, FICHAGES...

Nous dénonçons avec force la présence policière (brigadier-es, BAC et RG) de plus en plus importante et la volonté manifeste des forces de l'ordre du capital de nous intimider.

Deux lycéens esseulés ont été contrôlés sans raison avant le rassemblement. Ils ont dû vider leurs sacs et se sont vu reprocher leur appartenance politique et leur tenue vestimentaire. Ils ont été aussi menacés d'éventuelles poursuites judiciaires.

Lors des prises de parole sur le parking de l'espace Sully, deux flics étaient planqués au 2ème étage d'un hôtel situé à 100m du rassemblement et prenaient des photos, nous les avons très vite remarqués et les avons dénoncés lors de notre prise de parole.

Tout au long du défilé, deux voitures de la BAC ont suivi de très près notre cortège.

A l'arrivée de la manifestation un camarade a été sévèrement pris à parti, contrôléet insulté par quatre baqueux goguenards.

Au moment où nous allions nous disperser, nous avons été «escortés» par ces mêmes baqueux jusqu'à nos voitures qui étaient scrutées de près par les RG qui ont photographié ce qui se trouvait à l'intérieur.

Après cela trois camarades ont été suivis de très près. Ce n'est qu'une fois réfugiés dans un supermarché que la traque a cessé!

A l'heure où en fRance la répression policière s'accentue sur les manifestants libertaires, au moment où certain-es sont interdit-es de manifestation, où une cinquantaine de personnes est d'ores et déjà incarcérée pour avoir crié et fait vivre la révolte, nous ne pouvons que constater qu'à La Roche sur Yon aussi la pression policière s'exerce de façon décomplexée et ciblée vers certain-es militant-es.

Nous tenons également à dénoncer l'attitude du secrétaire général de l'UD Force Ouvrière qui a tenté de nous empêcher de prendre la parole! Et que dire du service d'ordre de ce même syndicat qui dès qu'il le peut entrave nos déplacements en nous provoquant et en s'opposant à nous physiquement.

Ce que les médias, le gouvernement et les puissants appellent «démocratie» n'a de sens que pour eux; la démocratie des riches pour et par les riches maintenue par les cognes, les larbins, et les collabos. Dans cette «démocratie» qui nous photographie, nous fiche, et tente de nous enfermer, nous n'avons bien souvent pas d'autre choix que d'agir masqué-es.

Nous réclamons l'arrêt immédiat de toutes les intimidations policières à la Roche sur Yon et ailleurs.

Nous exigeons la fin de toutes les poursuites judiciaires et la libération immédiate de tou-tes nos camarades maintenu-es dans les prisons du capital!

Nous luttons contre ce monde autoritaire où seuls les puissants ont droit decité.

Nous œuvrerons toujours à l'émancipation de la classe dominée, ici et partout ailleurs.

L'AVENIR C'EST LA LUTTE, BALAYONS LE CAPITALISME!


Le Collectif Anticapitaliste et Anti-Autoritaire 85

La Roche sur Yon, le 4 juin 2016

Pièces jointes

Report communiqué