Bilan (provisoire) des procès du 11 avril

Mis a jour : le mercredi 1 novembre 2017 à 13:11

Mot-clefs: Répression
Lieux: Nantes

Publié par le groupe: GroupLegal Team Nantes/Zad

Bilan des compa de lundi 11 où 3 lycéen.ne.s passaient devant le Tribunal de Nantes suite à la manif de samedi 9

Rapide compte rendu de ces comparutions immédiates et petits morceaux choisis.
La juge était très hostile, en mode maitresse d'école, 3 bacueux témoignent (1 sur chaque affaire) et expliquent qu'ils repèrent les personnes sur des détails physiques (corpulence, couleurs de cheveux, ...) ou d'habillement (sac ou écharpe colorés, ...). Les interpellations ont lieu après des repérages où chaque bacueux se fixe un objectif puis soit eux soit les GM chargent afin de disperser le groupe et c'est lors de cette dispersion forcée que la BAC attrape des personne.
Les bacueux parlent de groupuscules organisés avec des techniques militaires (en référence au matériel médical : sérum phy, et aux tracts sur la repression), accusent le site Nantes révoltée de diffuser ces techniques militaires puis expliquent qu'ils voient les même personnes depuis des années. Selon eux l'objectif des manifestants est de s'en prendre aux batiments et à la police. Les 3 témoignages sont confus, ils demandent à la juge de confirmer leurs versions, se contredisent entre le PV et leur témoignages à la barre.
La procureure déclare qu'à Nantes il y a des groupes qui viennent saccager, effriter le droit de manifester, que ces groupes sont des anti-manifestants. Sur les 3 inculpé.e.s elle a le même discours : illes ont un discours bien rodé, ne sont pas là par hasard, sont équipé.e.s d'un « arsenal » anti police, on est obligé de faire témoigner la police à la barre car illes ont une défiance envers la police, leurs casiers sont vierges mais si individuellement illes sont tranquilles c'est en groupe qu'illes sont dangereu.se.s...

La première personne était inculpée pour : « attroupement avec arme », « dissimulation volontaire du visage », « violence sur agent dépositaire de l'ordre public », « recel de vol » et « dégradation de bien public », elle n'a pas de casier. La procureure demande 3 mois de sursis, une interdiction de port d'arme soumise à autorisation de 5 ans et 3 mois d'interdiction de la commune de Nantes (car elle réside et est scolarisée dans une commune voisine de Nantes). Finalement elle est reconnue coupable de tout et est condamnée à 2 mois de sursis et 3 ans d'interdiction de port d'arme soumise à autorisation.

La deuxième personne est inculpée pour : « attroupement avec arme », « dissimulation volontaire du visage », « violence sur agent dépositaire de l'ordre public », elle n'a pas de casier. La procureure demande 2 mois de sursis et une interdiction de port d'arme soumise à autorisation de 5 ans, elle sera reconnue coupable de tout et condamnée à 70h de Travaux d'Intérêt Général et 3 ans d'interdiction de port d'arme soumise à autorisation.

La troisième personne est inculpée pour : « attroupement avec arme », « dissimulation volontaire du visage », « violence sur agent dépositaire de l'ordre public », elle n'a pas de casier. La procureure demande 1 mois de sursis et une interdiction de port d'arme soumise à autorisation de 5 ans, elle sera reconnue coupable mais l'attroupement est requalifié en attroupement simple et est condamnée à 60h de Travaux d'Intérêt Général et 3 ans d'interdiction de port d'arme soumise à autorisation.

Les 3 avocats étaient commis d'office et ont constatés que les dossiers étaient vides, ils ont notamment appuyé sur le faite que dissimuler son visage était un moyen de se protéger des lacrymos et non de ne pas etre reconnu.e et donc que la circonstance aggravante sur ce chef d'inculpation ne pouvait pas être retenue.

Bilan provisoire des interpellations sur ce mouvement :- 10 mars : 5
- 17 mars : 3
- 24 mars : 19
- 31 mars : 16
- 5 avril : 15
- 9 avril : 6

-14 avril : 18

Sources médias :

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/violences-nantes-quinze-interpellations-une-majorite-de-mineurs-4146318
http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/loi-travail-le-bilan-de-la-manifestation-du-9-avril-nantes-4153423
http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/manifs-nantes-la-spirale-violente-peut-elle-etre-enrayee-4148778

A suivre...

https://zad.nadir.org/spip.php?article3751